mardi 28 mai 2024

Mâconnais

Un dimanche glacial dans le département mais un dimanche de feu à Cluny.

Vers 1h15 cette nuit, un feu de combles s’est déclenché au château de Bellecroix dans la cité clunisoise où une grande partie de la toiture s’est embrasée. Les causes de l’incendie sont pour le moment indéterminées.

Ce dimanche en fin de matinée, le 1er adjoint à la maire de Cluny en charge de la sécurité, Alain Gaillard, déjà présent sur place vers 2h du matin, raconte cette nuit agitée :

« Un départ de feu a eu lieu à 1h15 du matin, un feu de combles au château de Bellecroix qui est composé de deux logements. Un logement était inoccupé et le second occupé par un couple qui a été réveillé par le bruit et qui a heureusement eu le temps d’évacuer les lieux. Le couple a donc alerté les sapeurs pompiers qui sont intervenus très rapidement. Les unités de Mâcon, Cluny, Salornay et La Chapelle de Guinchay se sont mobilisées pour combattre cet incendie.

Dans un premier temps, les sapeurs pompiers de Mâcon ont déployé le bras élévateur articulé, toujours en action à 11h ce matin, afin de contenir le feu et préserver les zones d’habitation. Une nuit très agitée avec des flammes très importantes, je suis arrivé sur place vers 2h du matin et la tâche était très difficile pour les pompiers notamment à cause de conditions climatiques très compliquées avec -2° dans la nuit jusqu’à -6° au lever du jour ce matin. Un gel de surface très rapide qui a ralenti la progression des sapeurs pompiers. Le seul point rassurant c’est qu’il n’y a pas de blessé, le couple a pu être relogé et se repose actuellement dans un hôtel à proximité.

Les pompiers sont en train, à la fois d’éteindre les dernières sources de chaleur et observer, et veiller à ce qu’il n’en ai pas d’autres. Une mission de surveillance et d’observation qui va donc durer encore une bonne partie de la journée. Ce n'est qu'un feu matériel même si la commune est triste car il s’agit d’un patrimoine important de notre ville. Les propriétaires avaient une haute valeur de leur patrimoine dont ils prenaient grand soin et nous partageons leur tristesse aujourd’hui. »

Le lieutenant Michael Fernandes, sapeur pompier de La Chapelle de Guinchay, et 2ème officier relève en charge de l’intervention livre son constat :

« En arrivant sur place cette nuit, l’équipe du 1er officier a constaté la totalité de la toiture de l’aile ouest du château qui était partie en fumée. La priorité était donc d’éteindre l’incendie qui débutait sur l’aile est afin de la préserver. Les deux occupants du logement étant sortis d’eux mêmes. L’objectif était donc de stopper et limiter la propagation du feu afin d’éviter une destruction total du bâtiment. Également, de nombreux véhicules de collection ont pu être sortis des lieux avant que le feu traverse. Cela a permis de préserver les biens de collection et surtout d’éviter un gros potentiel calorifique si jamais le feu arrivait à passer dans les étages inférieurs.

Environ 600 m² sont détruits, maintenant il s’agit d’un travail un peu long, travail de surveillance de foyers résiduels. À l’heure actuelle, vigilance sur la toiture de l’aile est, à moitié détruite, avec un traitement sur le début de charpente afin de s’assurer que le feu soit complètement éteint et ne cause pas plus de dégâts. Il y a toujours pas mal de chute de matériaux mais nous sommes plutôt rassurés quant à la suite de l’intervention.

Au plus fort de l’action, une trentaine de sapeurs pompiers étaient mobilisés sur place cette nuit. Au total, une cinquantaine d’hommes mobilisés selon les différentes relèves. »

A.L.

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 7km de bouchons sur l'A6 cet après-midi, à hauteur d'Uchizy, suite à un accident

Un agent pénitentiaire a été grièvement blessé. ACTUALISÉ : Il est décédé des suites de ses blessures

CHARNAY : Un incendie de container chez Dubois isolation

RECTIFICATIF : Il était écrit que l'incendie avait touché l'entreprise Ecobat. Or, il s'agit de l'entreprise Dubois isolation. Toutes nos excuses pour les désagréments engendrés par cette erreur à l'entreprise Ecobat.

RCEA : Délit de très très grande vitesse à hauteur de Milly-Lamartine

Il ne lui manquait plus que des ailes pour s'envoler...

CLUNY : 600 m² d'une maison bourgeoise partis en fumée !

Un dimanche glacial dans le département mais un dimanche de feu à Cluny.

Affaire Marwan Berreni : Vers un macabre dénouement

Le corps sans vie retrouvé dans une maison abandonnée à Corcelles-en-Beaujolais serait celui de l’acteur de « Plus Belle la vie ». (Photographié avec Dounia Coesens à Loché le printemps dernier lors d’une fête de village).

BOURGVILAIN : Elle a maintenu son conjoint en vie, victime d'un arrêt cardiaque à 35 ans

Aurélie, encore éprouvée par ce moment très difficile, a bien voulu raconter son histoire, pour aider.