dimanche 14 juillet 2024

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

 

Mâcon blanc contre Bellus de Printemps ou ‘’Brrr !!

Ça sent toujours l’hiver à plein nez’’

Petit temps ce soir pour se rendre au Cosec. Ça brouillasse, c’est humide, ça caille, il fait nuit de bonne heure, il y a presque du brouillard. Un vrai printemps breton. Enfin non, je ne vais pas dire du mal de la Bretagne. Surtout pas ! La charmante femme de Stéphane Leite, le coach du Cbbs, est bretonne. Mais je vous rassure, on la croise rarement avec une coiffe bigouden en train de souffler dans un biniou. Donc chut, Rémy. On ne va pas se fâcher.

Tais-toi ! Pour une fois, ferme-la ! Laisse la Bretagne tranquille. Déjà qu’ils n’ont pas le Mont Saint-Michel… Donc disais-je, la météo de ce samedi soir ressemblait à s’y méprendre à un printemps du nord. Ouf ! Ma situation est sauvée, et ça me permet de rebondir sur le fameux ‘’c’est kiki vient jouer ce soir à la maison’’. Vous avez vu l’artiste. Que dis-je ? L’équilibriste qui se permet  de se sortir d’une situation périlleuse en passant rapidement à une autre moins dangereuse. Allô, oui le cirque Pinder ?? C’est pour une embauche.

Endive contre chicon ou ‘’au fait qui vient jouer ce soir’’ ?

Le Nord donc. Ou le Nôôôrd comme le prononçait si bien le sudiste Michel Galabru dans le film ‘’Bienvenue chez les Chtits’’. J’ai aussi en rayon la chanson ‘’les gens du Nord’’ si bien interprétée par Enrico Macias. Ah qu’elles sont jolies les filles de mon pays.

Je précise que ce n’est pas tout le Nord qui débarque ce soir en terre mâconnaise, mais simplement le club d’Aulnoye-Aymeries. 9 000 âmes y vivent. Quasi pareil que Charnay. Perso je pensais que la commune s’appelait comme ça, car elle y possédait un musée. Un musée qui n’y conservait que des œuvres de peintre connus. Et comme vous le savez, les peintres peignent des peintures sur des toiles. Les fameuses toiles Aymeries. En fait, j’ai tout faux. Le nom d'Aulnoye est lié à la présence des aulnes, nombreux au bord de la Sambre. Aymeries étant le nom du seigneur propriétaire des lieux.

Bœuf bourguignon contre carbonade de bœuf ou

‘’qu’est ce qui s’est passé avant’’

Le Centre de Formation du Cbbs jouait en lever de rideau. Match relevé et serré contre une équipe alsacienne de Furdenheim. Benoit, chemise blanche et nœud pap est toujours au micro, aidé à la musique par son pote, ex 107.7. Les Pinkettes s’inclinent finalement, mais en beauté, 62-69. Bravo les filles. Il est temps de laisser la place toute chaude à vos ainées. Les Pinkies, premières au classement de LF2 face aux hautdefrançaises qui, elles, caracolent deux places derrière.

Si j’avais un esprit tordu, j’aurais pu dire que ‘’Le poisson F’’aul’noyé’’ dans l’eau. Et comme j’ai un esprit tordu, je l’ai écrit. Pas simple à trouver. J’ai bossé le sujet une partie de la nuit. Les râleuses habituelles (et maintenant j’en connais) se plaindront directement à Mâcon Infos qui transmettra. Aulnoye donc ! 560 bornes de Charnay, à une poignée de kilomètres de Maubeuge, surtout connu pour son clair de lune, immortalisé par l’inénarrable Bourvil. Aulnoye qui sent bon le maroilles et la fricadelle.

Bon allez, je m’égare (du Nord), et il va falloir y aller. Les U13 1 sont présentées, et entrent sur le parquet main dans la main avec les Pinkies. La cave des 2 Roches de Prissé et le Domaine Michel de Clessé aiguisent leurs tire-bouchons, et seront les parrains de la soirée VIP. Merci à eux.

Coq au vin contre coq à la bière ou ‘’début de ce match sous haute tension’’

Début du premier ¼ temps, les chtites prennent la tête avec deux paniers de Mexia Tirera. Maëva Djaldi-Tabdi répond rapidement. Les filles du nord prennent leurs aises en même temps que leurs marques (2-8). Mais les Pinkies ne veulent pas se laisser semer, et entament une remontée (à la menthe). Sous l’impulsion de Kankou avec un premier 3 points, le Cbbs passe tête (9-8). S’ensuit le jeu du chat et de la souris. Ou du un coup toi, un coup moi. Il reste 3 minutes au compteur (13-13).

Deux minutes passent, comme si te temps s’arrêtait. Comme si le dieu basket réfléchissait en se demandant de quel côté ça allait basculer. Perso, Dieu, ça fait longtemps que j’ai mis une croix dessus. C’est Amandine Toi du Cbbs qui réenclenche le chrono, suivie rapidement par Diana Balayera qui réussit ses deux lancers-francs sans broncher (17-15).

Biiipppe, ça buzze. On en profite pour lancer le jeu du vigneron qui voit s’opposer Clément et Yanis. Une minute pour marquer un maximum de paniers. C’est finalement Clément qui repart avec un coffret de deux bouteilles offert par nos partenaires du soir.

Pot-au-feu contre Waterzooî ou ‘’c’est déjà le second ¼ temps’’

Les miss du nord  Astou Gaye, Mexia Tirera et Touty Gandega mettent du cœur à l’ouvrage (ouvrage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc vécu que pour cette infamie), et à l’unisson passent un 9-0 à des Pinkies fébriles. Johanna Muzet, en tant que bonne infirmière, pose un garrot (gorille) pour stopper l’hémorragie. Paf, trois points dans la musette (20-24). Mais la reine du three point était ce soir Astou Gaye qui en collera 7 sur 8, et elle ne se prive pas pour en mettre deux consécutifs. Les Aulnésiennes prennent le large plus facilement que la route du rhum depuis Saint-Malo (22-32). Les Pinkies s’équipent en cordes et piolets, et engagent une remontée digne des meilleurs alpinistes dans l’Himalaya. Grâce à Maëva, les Pinkies recollent aux fesses et au score des nordistes (31-32).

Puis à moins d’une minute de la fin, Kankou ne tremble pas devant le panier de la ménagère de moins de cinquante ans (35-35). Daramy fait passer à +2 pour Aulnoye, mais c’est Maëva qui ferme le dossier première mi-temps (37-37). C’est comme 0-0, mais avec 37 partout. Egalité parfaite. Caramba, tout est à refaire (à lisser).

Lors des quinze minutes de repos obligatoire, de jeunes danseuses du Kat’7 enflamment le parquet avec deux morceaux d’aérobic. Bravo les filles, vous revenez quand vous voulez. On en profite pour remettre un bouquet de fleurs à Anne-Sophie Duvert responsable d’équipe des U13 1. Merci à tous ces bénévoles sans qui les clubs ne seraient rien.

Pochouse contre moules-frites ou ‘’début de la seconde mi-temps’’:

Dès ce moment-là, les Pinkies s’attèleront à ce que les protégées de Mickael Petita ne revoient pas le jour. Maëva, Cap’taine Monique et Coralie vont en faire voir de toutes les couleurs à leurs adversaires d’un soir. Astou Gaye remet un 3 points, alors que Kankou de mêle à la bataille. (52-45) puis (52-47). Les Hautdefrançaises s’accrochent comme du lait sur le feu. Elles reviennent à – 3 points. Et même – 1 (52-51).

Il reste moins de deux minutes à jouer. Coralie redonne un peu d’air, alors qu’Astou Gaye balance un énième 3 points et égalise dans la foulée (54-54). L’air est irrespirable alors que des masques à oxygène tombent du plafond pour reprendre notre souffle. Amber Melgoza, qu’on n’avait encore pas trop vu, entre en scène avec un trois points, imitée dans la foulée par Amandine Toi. 2 fois 3 points en moins de temps qu’il n’en faut à un cuisinier italien pour concocter un latin à la moutarde (60-54). Driiingg, ça bipe sur ce score. Encore dix minutes à tenir. Lors de cette courte pause, Jean-Pierre tente le tir du milieu de terrain pour repartir en vélo offert par GD Cycles. En vain. Merci aux deux.

Andouillette contre fricadelle ou ‘’on attaque le dernier ¼ temps’’

Les Pinkies y vont par petites touches alors que les aulnésiennes attaquent d’entrée avec deux paniers primés consécutifs (66-60). Il reste sept minutes à ma Breitling Yellow Gold. Puis plus rien pendant deux minutes trente. C’est Cap’taine Monique qui relance le jeu et les débats. Il reste moins de cinq minutes (68-60).

Les Aulnésiennes reviennent à – 3 points suite à un 3+2. Maëva tient la baraque. Puis Monique propulse à 3 points (73-66). Le public aux anges est debout chaud comme un poêle à pellets. ‘’Ici, ici c’est Charnay’’ retentit dans le Cosec. Kankou ne rate pas ses deux lancers-francs, avant que Monique ne loupe pas les quatre derniers points de cette partie (79-66).

La victoire est là, le ban bourguignon également. Maëva est nommée meilleure joueuse du match. Le tour d’honneur se fait avec des sourires qui en disent long sur cette magnifique soirée.

 

Les scoreuses : Kankou 14 ; Diana 2 ; Amber 7 ; Amandine 5 ; Monique 17 ; Elyah 0 ; Johanna 7 ; Amina 0 ; Maeva 21, Sarah 0 et Coralie 6 pour le CBBS.

Astou Gaye 29 ; Mexia Tirera 12 ; Mariama Dariamy 9 ; Helena Jakovlevic 9 ; Touty Gandega 5 et Marion Hériaud 2

Les paniers à 3 points :

6 sur 19 tentés, soit 31 % de réussite. Partagés entre Monique, Amandine, Maëva, Amber, Kankou et Johanna qui en marque 1 chacune. Aulnoye fait 33 % avec 9 réussites sur 27 tentés, dont un magnifique 7 sur 8 d’Astou Gaye.

 

 

Prochains matchs : Direction Strasbourg le samedi 3. Retour à domicile le 10 décembre avec la réception des calaisienne de Calais. Plus d’infos sur Mâcon Infos et les réseaux sociaux.

 

Rémy MATHURIAU

BASKET - CBBS : Le Tournoi Joker a tenu ses promesses

Délocalisé à La-Chapelle-de-Guinchay pour cause de travaux au Cosec, le tournoi organisé sur deux jours par le club de Charnay a donné lieu à des parties de très bon niveau.

BASKET : Le CBBS, entre deuil et ambitions ce jeudi soir

Dernière soirée partenaires de la saison ce 13 juin pour le CBBS, qui a donné rendez-vous aux sponsors au château de la Greffière sise à la Roche vineuse.

BASKET - Playoffs LFB : Première manche ratée pour le CBBS

Pour cette grande première historique en quart de finale des playoffs de LFB, les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud se sont inclinées sur leur parquet face à Montpellier. Tout n’est pas perdu, la revanche aura lieu mardi soir dans l’Hérault. Résumé et images

BASKET (LFB) : Le CBBS est en play-off, Historique !

En s’imposant face à Saint Amand hier soir, les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud ont écrit une nouvelle page de l’histoire du club !

Basket (NM2) : Prissé enchaîne !

L’Étoile Sportive Prissé Mâcon a gagné son 3ème match d’affilé en nationale 2 face à Sorgues ce samedi soir.

BASKET - Flash-Score : Basket-Landes contre CBBS (LFB)

Les Pinkies étaient en déplacement ce soir.

BASKET (LFB) : Match décisif pour le CBBS face à Landerneau

Dans un cosec de Charnay affichant complet, les joueuses du Charnay Basket Bourgogne Sud devaient s’imposer contre un concurrent direct !

BASKET (NM2) : Prissé devait se racheter ce samedi soir !

Après deux défaites consécutives dont une sévère à domicile il y a 3 semaines à domicile face à Marseille, les tangos de l’Étoile Sportive Prissé-Mâcon avaient pour obligation de s’imposer sur leur parquet contre Ail de Rousset.

BASKETBALL (LFB) : Le CBBS se donne de l’air !

Les Pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud ont renoué avec la victoire ce dimanche après-midi sur leur parquet face à La Roche Vendée, dans un cosec plein à craquer.

BASKET BALL (NM2) : Un match à oublier pour Prissé

Dans un match qui s’est terminé dans la confusion la plus totale, les tangos de l’Étoile Sportive Prissé Mâcon se sont lourdement inclinés face à Marseille sur leur parquet ce samedi soir.

BASKET (NM2) : Et les Tangos ont fini par céder...

L'ES Prissé Mâcon a été battue de 5 points à la maison.

BASKET (LFB) : Les pinkies démarrent bien l’année !

Une nouvelle victoire du Charnay Basket Bourgogne Sud face à Charleville-Mézières, 71-64.

BASKET (LFB) : Charnay fait tomber le 3ème de la ligue !

Les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud recevaient Basket Landes ce samedi soir à 20h au cosec de Charnay, match comptant pour la 9ème journée de Ligue Féminine de Basketball.

BASKETBALL (LFB) : Les pinkies du CBBS affrontaient le leader de la ligue !

Un match qui a tenu toutes ses promesses avec un suspens jusqu’à la dernière seconde du match qui s’est terminé dans les prolongations...

BASKET (NM2) : Cruelle défaite à domicile pour Prissé- Mâcon

Dans le cadre de la 9ème journée de Nationale 2, l’Etoile Sportive Prissé-Mâcon recevait ce samedi l’équipe savoyarde de La Ravoire-Challes Basket.

BASKET (LFB) : Une 3ème victoire cette saison pour le CBBS !

Pour cette 6ème journée de Ligue Féminine Basketball, les pinkies du Charnay Basket Bourgogne Sud recevaient l’Union Féminine Angers Basket.