jeudi 22 février 2024

 

 

La CPME a réalisé une enquête entre le 6 octobre et le 10 novembre 2022. 2 566 réponses ont été comptabilisées dont 2 330 entreprises employant au moins un salarié.

 

Communiqué

Résultats de l’enquête CPME sur la situation de l’emploi et des salaires dans les TPE/PME

 

« Sans surprise, fait remarquer Clarisse MAILLET qui représente le tissu des TPE/PME du département, les difficultés à recruter restent un problème qui frappe la quasi-totalité (91%) des dirigeants interrogés qui cherchent actuellement à recruter. La première raison évoquée par nos chefs d’entreprise est le nombre insuffisant de candidats (79 %), suivi de l’inadéquation du profil des candidats (69 %). Les difficultés rencontrées par les candidats pour se loger sont également citées par 13% d’entre eux.

Pour pallier ces difficultés de recrutement, précise-t-elle, près des deux tiers des dirigeants (67%) souhaitant recruter ont revu à la hausse le salaire à l’embauche. »


« En toute logique, se désole la Présidente, et c’est un immense gâchis, les difficultés de recrutement ont un impact sur l’activité des entreprises. Un tiers des dirigeants (33 %) déclare refuser des commandes ou des ventes en raison du manque de salariés. »


« Il est par ailleurs intéressant de souligner, analyse Damien-Marie GIRAUD – Secrétaire Général de la Cpme71, que le contrat à durée indéterminée (CDI) n’est plus vu comme un graal par les salariés. Ainsi, parmi les entreprises ayant au moins un salarié, trois dirigeants sur dix (31 %) se sont vu déjà opposer un refus à leur proposition de CDI en fin de CDD.  11 % des dirigeants (26% dans l’hôtellerie-restauration !) constatent même, et c’est là une véritable évolution, que les salariés qu’ils recrutent ont une préférence pour un CDD plutôt que pour un CDI. Difficile, dans ces conditions, de ne pas se poser de questions sur le bonus/malus mis en place par le gouvernement, se permet-il de glisser… »


« Enfin, poursuit-il, pour faire face à l’inflation, un dirigeant sur deux (50%) ayant au moins un salarié prévoit une augmentation des salaires dans l’entreprise au 1er janvier 2023. Cette hausse sera, dans plus de la moitié des cas (55%), au moins égale à 3 %. Il convient également de préciser que près d’un dirigeant sur deux (44 %) envisage le versement d’une prime de partage de la valeur (PPV) d’ici la fin de l’année. »


« S’ils projettent donc d’améliorer la rémunération de leurs salariés pour faire face à l’inflation, fait remarquer le Secrétaire Général, les dirigeants sont en revanche très largement défavorables (68%) au projet du gouvernement d’instaurer un « dividende salarié » qui prévoirait un versement obligatoire aux salariés, en cas de versement aux actionnaires. »


« En ce qui concerne les réformes en cours, conclu la Présidente Clarisse MAILLET, les chefs d’entreprise, exaspérés de ne pas parvenir à recruter alors que le taux de chômage dépasse les 7 %, plébiscitent (81%) une réduction de la durée d’indemnisation des demandeurs d’emploi. De même, 84 % jugent nécessaire ou utile le lancement d’une réforme de notre système de retraite.

Sujets dont s’est emparée la CPME avec François ASSELIN, trop souvent seul représentant élu des employeurs autour de la table des négociations… »

 

PATRIMOINE : L'église de Saint-Gengoux-le-National remporte le premier prix du Mécénat populaire

L'église clunisienne du XIIème siècle est le seul projet de Bourgogne-Franche-Comté récompensé par la 19e édition du Prix du mécénat populaire de la Fondation du patrimoine.

SAONE-ET-LOIRE - Immobilier social : Habitat et Humanisme recherche des propriétaires solidaires

Logements surpeuplés ou insalubres, violences familiales, dénuement… Pour répondre à l’exclusion et l’isolement des personnes en difficulté, le Mouvement Habitat et Humanisme agit en faveur du logement, de l’insertion et de la recréation de liens sociaux. Une mission rendue d’autant plus urgente face à la pénurie de logements accessibles, à la hausse des coûts de construction, à la panne de…

MÂCON-SANCÉ - Manif à McDo : Les familles choquées ; McDonald’s répond aux manifestants

Si la manifestation était non-violente, des familles ont vécu une violence psychologique qu'elles dénoncent. 

MÂCON : Les véhicules de collection attirent les curieux !

Il y avait du monde sur l’esplanade ce dimanche matin pour admirer les voitures d’exception lors du traditionnel rassemblement mensuel organisé par la Ville de Mâcon.

MÂCON : Trois nouvelles formations à la rentrée au lycée René Cassin

Dans le cadre de la rentrée 2024, le lycée polyvalent - Lycée des Métiers René Cassin disposera d'une offre de formation plus élargie à destination des jeunes de l'agglomération et d'ailleurs.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Le rapport d'orientation budgétaire adopté !

L'exercice annuel obligatoire qui consiste, pour une collectivité, à présenter un rapport d'orientation budgétaire et le mettre au débat avant de soumettre au vote le budget annuel, s'est déroulé hier soir, principal point à l'ordre du jour du conseil communautaire réuni à la salle Pavillon à Mâcon. Extraits des principales sections budgétaires de l'EPCI.

CHARDONNAY : Le labothèque, un dispositif innovant pour tester des métiers grandeur nature !

Ce projet est porté par Active, pôle de l'économie solidaire à Chalon-sur-Saône, et le tiers-lieu Lab’EcoSo au château de Montlaville à Chardonnay.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les sapeurs pompiers en deuil avec le décès dans un accident de David Thibault

Sapeur pompier volontaire, il était l'auteur du logo du 130ème congrès des sapeurs pompiers qui aura lieu à Mâcon au mois de septembre. 

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : @Laurent_explore se prépare pour une mission de protection des animaux sauvages en Namibie

Souvenez-vous : au mois de mai 2023, nous vous faisions découvrir l'activité rare et exceptionnelle du Crêchois Laurent C. (à droite sur la photo), alias @Laurent_explore, aventurier ! Après la forêt amazonienne, Laurent se prépare pour une nouvelle aventure. Il l'évoque pour macon-infos.

COMMÉMORATIONS 80ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION : La Préfecture lance un appel à projets

La France commémorera en 2024 et 2025 le 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire. Ce cycle commémoratif doit constituer un temps fort pour l’ensemble de la Nation, marquant sa cohésion autour des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité.

MÂCON - Littérature : Agnès de Lorien était en séance de dédicace pour son second roman

Professeure de français au lycée Lamartine, Agnès de Lorien publie Ma douce aimée, son second roman, 20 ans après son premier titré Dans la lumière des ombres. Samedi, l’auteure était en séance de dédicace au magasin Cultura de Mâcon.

MANZIAT : Quelques mèches pour une bonne cause, les lycéennes de Davayé s’engagent !

C’est avec appréhension qu’Elaura, Gaëlle, Jade et Sidonie sont arrivées mercredi 7 février au salon « Beauty Access by Manzia tifs », accueillies par la gérante Aline Tête.

MÂCON : Des médailles et des diplômes au Souvenir Français

Le comité de Mâcon du Souvenir Français tenait ce samedi son assemblée générale au restaurant l’Escatel à Flacé.

MÂCON : Le collège Schuman fait la part belle aux classes SEGPA, sans oublier les autres sections

Samedi matin, Schuman ouvrait ses portes aux futurs collégiens. Et on peut dire qu’il y avait foule. Malgré une météo exécrable, les parents étaient au rendez-vous, et leurs enfants également.

ST-MARTIN BELLE ROCHE - Télé : Quatre mariages pour une lune de miel, les gagnants de cette semaine sont…

..Véronique et Frédéric, qui à l’occasion de leur victoire avaient convié toutes les personnes ayant travaillé lors de leur mariage !

SAÔNE-ET-LOIRE : Le palmarès des villes internet est tombé !

Dans la Région, 16 collectivités ont été récompensées dont 3 en Saône-et-Loire. Il récompense la mise en oeuvre d'un Internet citoyen, à disposition de chacun.

MÂCON : Le collectif de soutien au peuple palestinien appelle au boycott des produits israéliens et des entreprises qui soutiennent leurs intérêts

Sous les parapluies, la détermination. Rokhya, François et les autres membres du collectif mâconnais de soutien au peuple Palestinien ont appelé à un cessez-le-feu immédiat mais pas seulement. Ils ont aussi ciblé, sans violence, l’enseigne d’une entreprise française d'assurance qu'ils accusent de "soutenir l'apartheid israélien".