jeudi 22 février 2024

 

Près de 50 personnes ont répondu présentes ce vendredi 27 janvier à l’invitation très conviviale d'épiphanie que leur avait adressé leur responsable de la circonscription LR du Mâconnais.

Visiblement heureux de se retrouver pour ce début d’année, Jean Philippe Belville arborait un sourire de satisfaction. C’est debout, le smartphone en main comme unique support qu’il ouvrit la rencontre : « Je vous remercie tous de vous être déplacés pour cette rencontre avant tout amicale et festive, d’autant plus que le hasard du calendrier faisait coïncider l’évènement avec la rentrée de notre président départemental. J'avais bien sûr invité et informé depuis longtemps Gilles Platret, cela ne pose aucun problème, mais je constate avec bonheur votre fidélité à notre circo et à notre force LR du maconnais clunysois. »

Le jeune délégué de circo entama son propos en tenant d’emblée à préciser : « Aujourd’hui, c’est un instant de  partage et d’amitié. Nous prévoyons dans le mois de février une réunion plus politique et plus engagée sur la vie de nos concitoyens, nous revenons sur la piste et nous sommes confiants dans la vitalité de nos actions. »

Ce furent donc ensuite les voeux qui occupèrent le discours de J.-P.B. : « Je vous souhaite le meilleur pour vos projets, pour vos familles, mais aussi le meilleur pour notre famille politique. » Puis, les incontournables effets de l’actualité colorèrent le discours « notre parti LR, connait une nouvelle présidence, une nouvelle vice présidence, certains vices présidents n’en sont plus, après cette difficile mais nécessaire période de clarification, on rejoue en équipe, on se recentre sur nos valeurs et on avance. »

Revenant sur le dossier brulant de la réforme des retraites, il reconnu : « C’est vrai que le premier chantier est compliqué. Nous sommes dans une opposition frontale avec la gauche, mais l’on arrive à faire passer un certain nombre d’idées. Nous sommes dans l’opposition constructive, il faut écouter les nouvelles voies proposées, toutes les voies.

Notre rôle est primordial, nous faisons pencher la balance d’un côté ou de l’autre, nous devons assumer nos convictions et montrer que nous pouvons imposer des changements, faisons-le ! Sinon les français nous oublieront définitivement. Faisons confiance à la nouvelle équipe qui a perdu ses individualités individualistes. Nous serons derrière, pour apporter notre pierre à l’édifice. Notre parti est en ordre de marche, derrière un responsable élu, les pas de travers sont donc à éviter et le nouvel organigramme siffle avec la clarté la fin de la partie. » 

La transition avec les préoccupations locales s’ouvrait alors naturellement : « c’est sur ce niveau local que nous pouvons le plus jouer. Notre objectif, plus que jamais, est la municipale de 2026, et d’éviter la confiscation de nos valeurs spécifiques par la mouvance macronniste qui, ici en Mâconnais Clunysois, pervertit le jeu démocratique en ouvrant la voie du retour de la gauche et de LFI… »

Le délégué de circonscription s’arrêta alors un instant sur « (...) l’antique bisbille entre G. Voisin et JP Courtois sur le sujet sensible de la guerre des réseaux d’assainissement, qui semble se réactiver. Je le dis devant notre ami Gérard, ces histoires ne nous concernent pas, nous n’y prenons pas partie, d’aucune manière, (…) , notre inquiétude est celle de la dérive organisée des valeurs de droite vers les mirages de la macronnie.

Notre député joue un jeu facile et dangereux, il ne fait que peu de choses et tout le monde l’encense, comme ce fut le cas pour les cérémonies de voeux. Il est temps d’ouvrir les yeux et de regarder les statistiques officielles du travail parlementaire de Benjamin. Il n’est pas méchant, bien au contraire. Il promet, mais il ne réalise pas… »

Cette attaque à fleuret moucheté, recueilli les applaudissements et encouragea l’orateur à revenir sur une injustice qu’il tenait à laver : « On me reproche, dans les cercles de la majorité municipale, de faire le jeu de la gauche, mais qui conduit ce jeu trouble en essayant de diviser les voix LR ? (...) qui fait entrer les personnalités PS dans la majorité municipale ? (…) qui appelle à soutenir le député, et la politique de monsieur Macron ? Qui sème la discorde et la zizanie en reniant, entre autres, son propre parti d’origine ? Le bon score de LFI à Mâcon est directement alimenté par ces comportements et ces manoeuvres troubles, qui relèvent d’une vision autocentrée, aigrie , et hors d’âge de la vie démocratique. Quand on appartient aujourd’hui au parti LR, il est difficile de soutenir Jean Patrick Courtois. »

La contreverse s'arrêta là, et le discours repris une vraie sagesse : « Je formule enfin des voeux pour Mâcon et son bassin de vie, que les travaux entrepris depuis si longtemps prennent fin, que  les investissements promis, annoncés en matière d’emploi arrivent vite, que la permanente mutation du centre ville s’engage véritablement avec les commerçants qui se battent pour leur survie, que la vie réelle des habitants soit prise en compte, que la qualité environnementale soit aux coeurs de toutes les actions, que les sociétés et entreprises qui sont là depuis longtemps soient aidées, et surtout que le vaste secteur du social soit reconquît. Notre corpus de valeurs d’une droite sociale et responsable, doit inspirer notre action, pour que Mâcon redevienne une ville de l’avenir et de l’innovation. » 

 

Jean-Yves BEAUDOT

 

PATRIMOINE : L'église de Saint-Gengoux-le-National remporte le premier prix du Mécénat populaire

L'église clunisienne du XIIème siècle est le seul projet de Bourgogne-Franche-Comté récompensé par la 19e édition du Prix du mécénat populaire de la Fondation du patrimoine.

SAONE-ET-LOIRE - Immobilier social : Habitat et Humanisme recherche des propriétaires solidaires

Logements surpeuplés ou insalubres, violences familiales, dénuement… Pour répondre à l’exclusion et l’isolement des personnes en difficulté, le Mouvement Habitat et Humanisme agit en faveur du logement, de l’insertion et de la recréation de liens sociaux. Une mission rendue d’autant plus urgente face à la pénurie de logements accessibles, à la hausse des coûts de construction, à la panne de…

MÂCON-SANCÉ - Manif à McDo : Les familles choquées ; McDonald’s répond aux manifestants

Si la manifestation était non-violente, des familles ont vécu une violence psychologique qu'elles dénoncent. 

MÂCON : Les véhicules de collection attirent les curieux !

Il y avait du monde sur l’esplanade ce dimanche matin pour admirer les voitures d’exception lors du traditionnel rassemblement mensuel organisé par la Ville de Mâcon.

MÂCON : Trois nouvelles formations à la rentrée au lycée René Cassin

Dans le cadre de la rentrée 2024, le lycée polyvalent - Lycée des Métiers René Cassin disposera d'une offre de formation plus élargie à destination des jeunes de l'agglomération et d'ailleurs.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Le rapport d'orientation budgétaire adopté !

L'exercice annuel obligatoire qui consiste, pour une collectivité, à présenter un rapport d'orientation budgétaire et le mettre au débat avant de soumettre au vote le budget annuel, s'est déroulé hier soir, principal point à l'ordre du jour du conseil communautaire réuni à la salle Pavillon à Mâcon. Extraits des principales sections budgétaires de l'EPCI.

CHARDONNAY : Le labothèque, un dispositif innovant pour tester des métiers grandeur nature !

Ce projet est porté par Active, pôle de l'économie solidaire à Chalon-sur-Saône, et le tiers-lieu Lab’EcoSo au château de Montlaville à Chardonnay.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les sapeurs pompiers en deuil avec le décès dans un accident de David Thibault

Sapeur pompier volontaire, il était l'auteur du logo du 130ème congrès des sapeurs pompiers qui aura lieu à Mâcon au mois de septembre. 

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : @Laurent_explore se prépare pour une mission de protection des animaux sauvages en Namibie

Souvenez-vous : au mois de mai 2023, nous vous faisions découvrir l'activité rare et exceptionnelle du Crêchois Laurent C. (à droite sur la photo), alias @Laurent_explore, aventurier ! Après la forêt amazonienne, Laurent se prépare pour une nouvelle aventure. Il l'évoque pour macon-infos.

COMMÉMORATIONS 80ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION : La Préfecture lance un appel à projets

La France commémorera en 2024 et 2025 le 80ème anniversaire des débarquements, de la Libération et de la Victoire. Ce cycle commémoratif doit constituer un temps fort pour l’ensemble de la Nation, marquant sa cohésion autour des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité.

MÂCON - Littérature : Agnès de Lorien était en séance de dédicace pour son second roman

Professeure de français au lycée Lamartine, Agnès de Lorien publie Ma douce aimée, son second roman, 20 ans après son premier titré Dans la lumière des ombres. Samedi, l’auteure était en séance de dédicace au magasin Cultura de Mâcon.

MANZIAT : Quelques mèches pour une bonne cause, les lycéennes de Davayé s’engagent !

C’est avec appréhension qu’Elaura, Gaëlle, Jade et Sidonie sont arrivées mercredi 7 février au salon « Beauty Access by Manzia tifs », accueillies par la gérante Aline Tête.

MÂCON : Des médailles et des diplômes au Souvenir Français

Le comité de Mâcon du Souvenir Français tenait ce samedi son assemblée générale au restaurant l’Escatel à Flacé.

MÂCON : Le collège Schuman fait la part belle aux classes SEGPA, sans oublier les autres sections

Samedi matin, Schuman ouvrait ses portes aux futurs collégiens. Et on peut dire qu’il y avait foule. Malgré une météo exécrable, les parents étaient au rendez-vous, et leurs enfants également.

ST-MARTIN BELLE ROCHE - Télé : Quatre mariages pour une lune de miel, les gagnants de cette semaine sont…

..Véronique et Frédéric, qui à l’occasion de leur victoire avaient convié toutes les personnes ayant travaillé lors de leur mariage !

SAÔNE-ET-LOIRE : Le palmarès des villes internet est tombé !

Dans la Région, 16 collectivités ont été récompensées dont 3 en Saône-et-Loire. Il récompense la mise en oeuvre d'un Internet citoyen, à disposition de chacun.

MÂCON : Le collectif de soutien au peuple palestinien appelle au boycott des produits israéliens et des entreprises qui soutiennent leurs intérêts

Sous les parapluies, la détermination. Rokhya, François et les autres membres du collectif mâconnais de soutien au peuple Palestinien ont appelé à un cessez-le-feu immédiat mais pas seulement. Ils ont aussi ciblé, sans violence, l’enseigne d’une entreprise française d'assurance qu'ils accusent de "soutenir l'apartheid israélien".