jeudi 13 juin 2024

Ce samedi, le Contrôleur général Alain MAILHÉ, directeur départemental honoraire des services d’incendie et de secours de la Loire, chef de corps départemental honoraire des sapeurs-pompiers de la Loire, chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur, a remis les insignes de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur au Colonel Frédéric PIGNAUD, directeur départemental des services d’incendie et de secours, chef du corps départemental de sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire et chevalier de l’ordre national du mérite.

Cette remise fait suite au décret du Président de la République en date du 29 décembre 2022, pris sur le rapport de la première ministre et des ministres puis visé pour son exécution par le chancelier de la Légion d’honneur.

 

L'ordre national de la Légion d'honneur

 

« Il faut créer un ordre qui soit le signe de la vertu, de l’honneur, de l’héroïsme. Une distinction qui serve à récompenser à la fois la bravoure militaire et le mérite civil », Napoléon Bonaparte.

L’ordre national de la Légion d’honneur est l’institution française qui, sous l’égide du grand chancelier et du grand maître, est chargée de décerner la plus haute décoration honorifique française. Instituée le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte, alors Premier consul de la République, cette distinction récompense depuis ses origines les militaires comme les civils ayant rendu des « services éminents » à la Nation.

Cette décoration récompense des personnes venant de tout domaine d’activité, que ce soit à titre civil ou militaire.

L’ordre de la Légion d’honneur, dont la devise est « honneur et patrie » compte près de 100 000 membres vivants et un million de personnes ayant été décorées depuis sa création.

Il comporte trois grades (chevalier, officier, commandeur) et deux dignités (grand officier et grand-croix).

Les règles d’attribution sont très réglementées et suivent des procédures bien établies. Néanmoins, la Légion d’honneur récompense un concept abstrait : le mérite. Difficilement mesurable, le mérite se juge en fonction des actions et engagements des potentiels légionnaires. Prouesses sportives, influence économique, participation au rayonnement de la France, soutien aux personnes défavorisées, innovation industrielle ou scientifique… sont autant de raisons pour être récompensé.

 

Retour sur le parcours exemplaire du Colonel Frédéric Pignaud

 

Une vocation

Souhaitant devenir officier de sapeurs-pompiers dès son plus jeune âge, Frédéric PIGNAUD, dont le père était sapeur-pompier, s’engage le jour de ses 16 ans comme sapeur-pompier volontaire au centre de secours de Cusset (03). Il participe à de très nombreuses opérations de secours qui lui permettront d’acquérir une expérience de terrain et d’être nommé caporal le 1er novembre 1991, puis caporal-chef le 6 décembre 1992.

 

Ses études

Parallèlement à son engagement, Frédéric PIGNAUD effectue ses études et obtient son baccalauréat « mathématiques et sciences de la nature » avec mention bien en 1990, puis un diplôme universitaire de technologie (DUT) en hygiène et sécurité à Marseille (13) en 1992 (major de promotion). La même année, il passe avec succès le concours externe de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels.

Du 6 octobre 1992 au 31 juillet 1993, il effectue son service militaire à l’unité de sécurité civile n°7 de Brignoles (83). Affecté à la 11e compagnie d’instruction, il participe à l’encadrement et à la formation de quatre contingents d’appelés après avoir effectué le peloton d’élève gradé puis celui de sous-officier.

 

Un début de carrière dans l’Allier

À son retour, dès le 1er août 1993, Frédéric PIGNAUD est recruté en qualité de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels au centre de secours principal de Montluçon (03) et effectue sa formation d’officier de décembre 1993 à juin 1994.

En pleine négociation pour la départementalisation des services d’incendie et de secours, il est nommé chef de corps du centre de secours principal de Montluçon (03) le 1er mai 1997 et se retrouve à la tête de 93 sapeurs-pompiers professionnels et de 45 sapeurs-pompiers volontaires. Ses qualités de meneur d’hommes et son implication active aux phases de négociations avec les partenaires sociaux participeront à la réussite de cette modernisation du service.

Frédéric PIGNAUD passe et réussit le concours interne de capitaine de sapeurs-pompiers professionnels et est promu à ce grade le 1er février 2000.

 

Un officier partie-prenante des projets de l’établissement

Le 1er juin 2001, il est nommé chef du groupement territorial sud de Vichy (03) où il participe activement à la mise en oeuvre de dossiers structurants pour le département de l’Allier.

Le 1er février 2005, Frédéric PIGNAUD est promu au grade de commandant de sapeurs-pompiers professionnels. Il reprend ses études à l’université de Mulhouse (68) et obtient un master en sciences et technologie avec mention bien en 2007.

Le 1er mars 2008, il est affecté à la direction départementale des services d’incendie et de secours de l’Allier en qualité de chef du groupement technique afin notamment de piloter le projet de construction de la future direction départementale, de son centre de traitement de l’alerte et de sa plate-forme logistique.

 

Directeur départemental adjoint du SDIS de Haute-Loire

En 2012, il est sélectionné pour suivre la formation de directeur départemental adjoint des services d’incendie et de secours. Le 1er juillet 2013, il est nommé directeur départemental adjoint en Haute-Loire et promu au grade de lieutenant-colonel de sapeurs-pompiers professionnels.

 

Directeur départemental du SDIS des Alpes-de-Haute- Provence

Le 1er septembre 2016, Frédéric PIGNAUD est nommé directeur départemental des services d’incendie et de secours des Alpes-de-Haute-Provence à Digne-les-Bains. Il démontre à ce poste une grande capacité d’adaptation et déploie ses qualités managériales.

Il est nommé en 2018 chevalier dans l’ordre national du Mérite en reconnaissance du travail réalisé dans ses différentes affectations, mais également pour son investissement dans le domaine associatif où il oeuvre depuis longtemps.

 

Directeur départemental du SDIS de Saône-et-Loire

Le 1er juillet 2020, Frédéric PIGNAUD est recruté comme directeur du service départemental d’incendie et de secours de Saône-et-Loire.

Frédéric PIGNAUD est un excellent technicien qui connaît très bien son environnement professionnel. Il a une bonne maitrise de l’ensemble des dossiers et n’hésite pas, malgré tout, à s’entourer de personnes expertes lors de prise de décision sensible. Il a construit une solide expérience et partage généreusement celle-ci avec ses proches collaborateurs.

Parallèlement à un travail de structuration du service, il engage un réaménagement territorial en transformant l’organisation existante, constituée de quatre groupements territoriaux, en neuf compagnies territoriales, s’appuyant sur les neuf centres de secours mixtes du département, véritables liens de proximité entre les centres et l’état-major.

Il est alors vu par ses collaborateurs comme un chef de corps charismatique, un modèle pour l’ensemble de ses hommes ayant la volonté de fédérer tous les acteurs et de développer un sentiment d’appartenance au corps départemental des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire. Se rendant toujours très disponible, il est présent sur tous les fronts. Il possède une véritable compétence opérationnelle dans de nombreux domaines. Il est par ailleurs exemplaire à bien des égards.

Une fois le projet d’établissement validé par le conseil d’administration en mars 2021, soit seulement neuf mois après sa prise de fonction, il lance avec la même énergie l’élaboration dès septembre 2021 d’un plan d’actions pour les années 2021-2026, en mettant en place une gestion de projet efficace, associant l’ensemble des cadres de l’établissement, et dans une démarche d’intelligence collective qu’il anime avec brio.

Ce plan d’actions, construit autour de 18 objectifs et 83 actions et mis en oeuvre depuis fin 2021, définit une vraie feuille de route pour l’établissement pour les cinq prochaines années et impulse une nouvelle dynamique à laquelle une grande majorité de personnels adhère avec enthousiasme, tant il redonne du sens à leur action quotidienne.

Frédéric PIGNAUD sait faire preuve de petites attentions à l’égard de l’ensemble des personnels en n’oubliant jamais les événements qui les impactent dans leur vie privée, comme professionnelle. Il sait récompenser et témoigner sa reconnaissance aux personnes méritantes.

En janvier 2021, il propose aux autorités le pilotage par un officier de sapeurs-pompiers des centres de vaccinations, dans les premiers mois de la demande vaccinale. Le dispositif qu’il imagine alors montre son efficacité jusqu’en ce début d’année 2022 où deux centres sont encore activés les week-ends par les personnels du service départemental d’incendie et de secours. Il gère durant cette année la situation avec pragmatisme et un sens aigu de l’organisation. C’est un directeur stratège qui sait proposer aux autorités un dispositif pertinent, plaçant le département en tête de peloton des départements disposant d’un bon taux de vaccination.

Enfin, en janvier 2022, il engage l’établissement public dans un partenariat d’innovation avec différents acteurs, pour le préparer à construire une nouvelle réponse opérationnelle dans le domaine de la lutte contre les incendies.

 

« De par ses services éminents et au regard de son engagement sans faille depuis son début de carrière intervenu à 16 ans en qualité de sapeur-pompier volontaire, sa nomination au grade de chevalier de la Légion d’honneur constitue une reconnaissance bien méritée », a souligné son parrain Alain Mailhé.

 

« Si vous êtes là ce matin avec moi, mon épouse et mes enfants, c'est parce que vous avez à un moment ou un autre joué un rôle dans ma vie de sapeur-pompier. Nous ne célébrons pas une personne mais une histoire commune...C'est vous qui avez fait mon histoire. C'est vous qui avez forgé mon caractère et contribué à ma réussite. Cette distinction qui gratifie mon travail ne s'adresse pas à moi seul... Un engagement fait d'opportunités, de chances...Je voudrais remercier particulièrement 3 personnes ici présentes. La 1ère, M. le Préfet pour cette mise à l'honneur qui me touche particulièrement. Cette décoration m'engage à poursuivre encore plus et à servir l'intérêt général. La 2ème, le Président Accary, je suis fier de travailler sous votre présidence pour porter des dossiers qui font du SDIS de Saône-et-Loire, un SDIS efficient et innovant. La dernière, ce sera ma femme... Sans toi, jamais je n'aurai pu exercer cette fonction. Merci de ta présence, de ta patience...Merci à vous tous », a conclu le colonel Pignaud très ému.

M.A.

Photos © Maryse Amélineau

 

   

SAINTE-CÉCILE : La lutte a déjà repris contre l'exploitation de la carrière

Comme sentant le mauvais vent arriver, Les Amis de Sainte-Cécile n'ont pas attendu l'arrêté préfectoral pour se (re)mobiliser

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : Jordan Bardella très largement en tête à Mâcon

Raphaël Glucksmann (PS) et Valérie Hayer (Renaissance) sont dans un mouchoir de poche. Tous les chiffres, bureau de vote par bureau de vote.

SPA MÂCON : Les abandons d’animaux en augmentation

Une vingtaine de personnes étaient réunies ce samedi 8 juin à 14h30 à la Grisière pour assister à l’assemblée générale de la SPA de Mâcon. Les abandons sont en hausse, les frais de l’association aussi. La Société protectrice des animaux a plus que jamais besoin de vos dons.

MÂCON : La grande famille du lycée Cassin fête l’excellence

Un souffle de réussite, d’espérance, qui valorise l’immense travail accompli au sein du lycée.

MÂCON : Vibrante cérémonie d'hommage aux morts en Indochine

La journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine est célébrée le 8 juin, jour du transfert de la dépouille du soldat inconnu d’Indochine à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette.

MÂCON – Lycée : Dumaine s’envole à Malte avec Erasmus

En mars et avril, quatre élèves de terminales baccalauréat professionnel « métiers du commerce » ont pu effectuer un stage de quatre semaines sur l’île de Malte.

MÂCON – Transition énergétique : Les entreprises régionales passées au crible

Où en sont les entreprises dans leur processus de transition énergétique ? Pour la savoir, le Crédit Agricole a lancé en partenariat avec l’institut de sondage CSA, un baromètre dédié. Il était présenté aux entrepreneurs jeudi matin à la cité des climats et des vins à Mâcon.

MÂCON : Quelques découvertes sur le chantier de fouille des Épinoches

À quelques jours de l’ouverture du chantier des fouilles au public à l’occasion des journées européennes de l’archéologie, le responsable scientifique de la fouille Daniel Barthèlemy, accompagné de Hervé Reynaud, vice-président du Conseil départemental chargé de la Culture et du Patrimoine), a proposé un point d’étape de la fouille. 

CHARNAY : La nutrition au menu du café-rencontre du CCAS

Chaque trimestre, un café-rencontre du CCAS est proposé aux personnes âgées et isolées. Cette rencontre permet de créer du lien et de la convivialité autour d’une thématique proposée. Le 5 juin à 14h30 au Foyer de l’amitié, il avait pour thème la nutrition !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Grande collecte solidaire des téléphones portables usagers

100 portables seront offert à des personnes défavorisées le 4 juillet. Les détails de cette opération

MACON – Lycée Dumaine : Les Terminales AGORA confient leur collecte aux Blouses Roses

Les élèves de terminale AGORA (Assistance à la gestion des organisations et de leurs activités) du lycée Dumaine ont organisé une collecte, principalement de jouets et jeux, au profit de l'association « Les blouses roses ».

MÂCON : Quand les enfants deviennent danseurs et chorégraphes

La DSDEN a restitué lundi et mardi le projet « Écoles Qui Dansent », un projet sportif et artistique réunissant des élèves de différentes écoles et de différents niveaux autour d'un objectif commun : travailler en tant que danseurs et chorégraphes à la réalisation d'un spectacle original.