mardi 23 juillet 2024

 

Jeune virtuose du trombone au son riche, envoûtant et lyrique, Robinson Khoury multiplie depuis quelques années les collaborations prestigieuses aussi bien sur la scène française (Ibrahim Maalouf, Sacre du Tympan, Théo Ceccaldi) qu'à l'international (Quincy Jones, Metropole Orkest et les prix internationaux (La Défense 2014, Jazz à Vienne 2014, Tremplin d’Avignon 2015).

L'été dernier, il était venu au Crescent Jazz Festival 2022, avec un album ambitieux, riche et impressionnant pour ce jeune musicien de 27 ans qui explore un univers musical dense et profond. Une musique sincère qui vient du cœur.

L'artiste est cette semaine en résidence au Crescent avec son 5tet « Broken Lines ».
Le 5tet composé de : Pierre Tereygeol à la guitare et voix, Mark Priore au piano, Etienne Renard à la contrebasse, Élie Martin-Charrière à la batterie et Robinson Khoury au trombone et chant a donné un mini-concert privé mercredi soir au Crescent.

Broken Lines a interprété cinq nouvelles compositions : Réminiscense sacrée (en hommage à Britten), Earth and Space, Spirit Remember, Toum (titre provisoire) et désirs inassouvis.

Lyonnais d'origine, Robinson est un musicien et compositeur d'une énergie explosive en constante exploration.

 

Robinson, pourriez-vous revenir sur votre parcours ?

 

« Issu d'une famille de musiciens, je suis tromboniste depuis l'âge de 12 ans. J'ai suivi des études musicales classiques au Conservatoire supérieur de Lyon. Je connais Élie depuis plus de 10 ans. Il est bourguignon avec Etienne, ce qui explique le lien avec le Crescent. Nous nous connaissions déjà tous les cinq depuis quelques années. En 2019, nous avons sorti un premier disque, « Frame Of Mind ». Et en avril 2022, un deuxième opus Broken Lines. Le 5tet est né avec l'album en 2022. Ce groupe est un laboratoire humainement très fort. Il est devenu essentiel à notre équilibre. Nous aimons nous retrouver ensemble et pas seulement pour la musique. Nous sommes amis et nous résidons tous à Paris. Les morceaux que nous avons joués ce soir, composeront pour la plupart un prochain album. »

 

Dans quel courant musical vous inscrivez-vous ?

 

« J'ai été influencé dans mon enfance par la musique de Benjamin Britten. Je qualifierai mes compositions de jazz actuel, multiple, métissé mêlant à la fois de la musique classique, romantique, moderne, contemporaine et du jazz traditionnel, du blues. On dit que la musique contemporaine reflète la société. Notre société est multiculturelle donc forcément la musique que l'on écrit, qui nous touche vient en écho. Nous créons notre style petit à petit. Ce groupe est une expérimentation, on casse les lignes, les codes de l'Art.

La voix est omniprésente dans mes nouvelles compositions. C'est un peu la ligne directrice. Je suis toujours à la recherche d'un perpétuel renouveau. Le quotidien d'un musicien est sans cesse différent, il est un mouvement. Et j'ai besoin de ce rythme là pour composer, pour trouver un ailleurs, évoluer et me renouveler. »

Propos recueillis par Maryse Amélineau

Photos © Maryse Amélineau

   

      

MÂCON : L'ArtBricot, « un instant artistique à part »

L’ArtBricot, un atelier d’art plastique solidaire, un tiers lieu qui partage les valeurs d’écologie, de mixité et de solidarité à découvrir en centre-ville, à la salle François Martin, jusqu'au 28 juillet

LIVRE : Jean-Paul Brunel, ancien du "Lam", signe « Se tromper de vie »

Peut-être que quelques Mâconnais le reconnaîtront, on l'appelait Busses quand il était musicien à Mâcon. Il a été élève au collège de Tournus et au lycée Lamartine de Mâcon. Il vit aujourd'hui en Provence, du coté d'Aix. Il est originaire de Préty, dans le Tournugeois, et revient très régulièrement dans la région. 

MÂCON : 4 artistes exposent leurs peintures et sculptures salle François Martin

4 entrées en matière, 4 aventures à découvrir jusqu’au 26 mai

MÉDIÉVALES DE BERZÉ : Une découverte éblouissante que cette ville fortifiée en miniature

Elle est l’œuvre de l'Arlequins Jean-Claude Buchs (chemise bleue) et se laisse admirer au château Berzé-le-Châtel tout le week-end. 

LIVRE : Le Mâconnais David Bessenay signe Anna et le mystère de la mine oubliée

Dans un petit village des années 1920, une jeune fille intrépide mais marginalisée en raison de ses origines ritales, vit des aventures épiques avec son seul ami, Antoine.

SAINT-AMOUR-BELLEVUE : L'actrice Juliette Tresanini ambassadrice de la Cuvée Saint-Amour à son nom

Samedi au marché des Vins et Créateurs au domaine du Moulin Berger à Saint-Amour-Bellevue, Juliette Tresanini a troqué son rôle de Sandrine Lazzari qu'elle interprète dans la série « Demain nous appartient » pour jouer celui d'ambassadrice du Saint-Amour Cuvée Juliette Tresanini 2023

EXPO : De Toumaï à Sapiens, l'évolution de l'humanité au Musée de la Préhistoire de Solutré

« De Toumaï à Sapiens... La longue marche de l'humanité », exposition visible jusqu'au 16 mars 2025

EXPO : « Ce qui précède », un dialogue entre la peinture de Charlotte Guibé et les collections de l'EMAP et du Musée des Ursulines

Cette exposition témoigne des liens tissés entre les musées, les écoles d'art et les artistes

MÂCON : « Poésie au trait », des créations artistiques dévoilées pour la première fois à la Médiathèque

Une exposition singulière et participative dans le cadre du Printemps des poètes

MÂCON – Nuit des conservatoires : Un concentré d’expériences et d’émotions artistiques

Organisée par Mâconnais Beaujolais Agglomération, la Nuit des conservatoires connait un véritable succès ce vendredi soir.

MÂCON : « 8 expressions » du collectif de l’Académie d’Art, ou le bouillonnement culturel de la ville

Les membres du bureau de l’Académie d’Art de Mâcon, exposent tous ensemble à la salle François Martin, du mardi 7, au dimanche 19 novembre 2023, la palette de leur travail, chacun avec sa propre technique, sa méthode et ses idées.