dimanche 25 février 2024

 

 

8 personnes ont été interpellées et incarcérées. Les détails du coup de filet.

 

Communiqué de la préfecture

DÉMANTÈLEMENT D’UN TRAFIC DE STUPÉFIANTS EN SAÔNE-ET-LOIRE

 

Depuis plus d’un an, l’antenne Office anti-stupéfiants de la direction territoriale de la police judiciaire de Dijon diligentait, dans le cadre d’une enquête préliminaire avec le parquet du tribunal judiciaire de Chalon-sur-Saône, puis sur commission rogatoire d’une magistrate instructeur chalonnaise, une enquête visant un groupe d’individus basés en Saône-et-Loire, soupçonnés de se livrer à un trafic d’héroïne et de cocaïne à grande échelle entre les Pays-Bas, la Saône-et-Loire, notamment Chalon-sur-Saône et Le Creusot, et d’autres grandes villes de France (Lyon, Valence, Chaumont, Montbéliard, Brive-la-Gaillarde, Vaulx-en-Velin, Dijon, Auxerre, Beaune).

Les trafiquants s’approvisionnaient au Bénélux ou auprès de grossistes implantés en France et livraient d’importantes quantités dans les villes sus-citées au moyen de la technique dite du go-fast.

Au-delà de ce rôle de grossiste, le réseau animait également un point de deal au Creusot, dont on estime le chiffre d’affaires à 5.000 € par jour.

La longue enquête de l’antenne Office anti-stupéfiants de la direction territoriale de la police judiciaire de Dijon a permis de déterminer le rôle de différents protagonistes se chargeant des transports, des livraisons, de la logistique et de la préparation du produit (coupage).

Ainsi, le vendredi 13 octobre 2023 en fin de matinée, les éléments laissant penser, d’une part, qu’une importante quantité de stupéfiants avait été réceptionnée et était en cours de préparation pour des livraisons futures et les enquêteurs pensant, d’autre part, avoir localisé le laboratoire où la drogue était préparée et coupée pour la vente, l’antenne Office anti-stupéfiants, aidée des autres unités de la direction territoriale de la police judiciaire de Dijon et des unités cynophiles des DDSP de Saône-et-Loire et de Côte-d’Or, a procédé à une vague d’interpellations et de perquisitions, notamment à Chalon-sur-Saône et Toulon-sur-Arroux, où avait été localisé le laboratoire.

Ce vaste coup de filet a permis l’interpellation de 8 personnes (6 hommes et 2 femmes, principalement convoyeuses pour ces dernières) placées en garde à vue ainsi que la saisie dans les différents lieux de perquisition de :

- 44 kg d’héroïne,

- 78 kg de produits de coupage,

- 2,5 kg de cocaïne,

- 41.000 € en liquide,

- 4 véhicules,

- 2 armes à feu (un fusil et un pistolet),

- 2 presses,

- 1 cric 50 tonnes,

- de très nombreux « goodies » servant probablement de cadeaux aux clients (feuilles à rouler, grinders miniatures, briquets, emballages en plastique rigides pour confectionner des doses).

 

C’est donc plus d’un quintal d’héroïne qui était en préparation, le produit de coupe étant en cours de mélange à la drogue lors de l’intervention de la police.

On estime le trafic depuis le début des investigations à 5 à 10 millions d’euros.

Les mis en cause habitent tous en Saône-et-Loire, ont entre 18 et 39 ans et sont tous connus de la police pour divers délits, certains l’étant déjà pour des infractions relatives aux stupéfiants.

Le 17 octobre 2023, au vu des éléments recueillis, les 8 personnes étaient présentées à la magistrate mandante du tribunal judiciaire de Chalon-sur-Saône qui les mettait en examen. Elles ont toutes été incarcérées.

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Jusqu'à 7km de bouchons sur l'A6 cet après-midi, à hauteur d'Uchizy, suite à un accident

Un agent pénitentiaire a été grièvement blessé. ACTUALISÉ : Il est décédé des suites de ses blessures

CHARNAY : Un incendie de container chez Dubois isolation

RECTIFICATIF : Il était écrit que l'incendie avait touché l'entreprise Ecobat. Or, il s'agit de l'entreprise Dubois isolation. Toutes nos excuses pour les désagréments engendrés par cette erreur à l'entreprise Ecobat.

RCEA : Délit de très très grande vitesse à hauteur de Milly-Lamartine

Il ne lui manquait plus que des ailes pour s'envoler...

SAÔNE-ET-LOIRE : 26 000 usagers privés d'électricité suite à un incendie sur deux transformateurs à Gueugnon

L'incendie s'est déclaré cette fin d'après-midi. Le préfet a activé le centre opérationnel départemental en préfecture. ACTUALISÉ. Les usagers ré-alimentés rapidement. 

TRIBUNAL DE MÂCON : Il nie en bloc les violences sur sa femme, malgré le rapport du médecin légiste qui l'accable

Audience bien compliquée pour la juge vendredi après-midi, qui avait IA en comparution immédiate suite à des violences commises sur son épouse à deux périodes distinctes, les dernières ayant été signalées début octobre par l'hôpital de Mâcon.

CLUNY : 600 m² d'une maison bourgeoise partis en fumée !

Un dimanche glacial dans le département mais un dimanche de feu à Cluny.

MÂCON : Menace d'effondrement rue de la Barre

Actualisé à 12h45. Réactualisé ce mardi à 16h00 : Les bâtiments sont sécurisés - le communiqué de la Ville de Mâcon

SAÔNE-ET-LOIRE : Un trafic de stupéfiants à 5 000 €/jour démantelé

8 personnes ont été interpellées et incarcérées. Les détails du coup de filet.

MÂCON : Une voiture de deal stoppée nette par la police mardi en fin d'après-midi aux Saugeraies

Deux des trois individus à son bord ont été jugés ce vendredi par le tribunal correctionnel. 

MÂCON : 257 passagers de deux bateaux de croisière évacués suite à une collision

Le préfet a activé le centre opérationnel départemental. Les détails de l'accident.

Affaire Marwan Berreni : Vers un macabre dénouement

Le corps sans vie retrouvé dans une maison abandonnée à Corcelles-en-Beaujolais serait celui de l’acteur de « Plus Belle la vie ». (Photographié avec Dounia Coesens à Loché le printemps dernier lors d’une fête de village).

MÂCON : Le quartier de Saint-Cément au cœur d’un trafic de cigarettes

Suite à l’opération de contrôle, fructueuse, menée mercredi par 7 agents des services des Douanes de Dijon, accompagnés par les services de Police, les investigations se poursuivent.

BOURGVILAIN : Elle a maintenu son conjoint en vie, victime d'un arrêt cardiaque à 35 ans

Aurélie, encore éprouvée par ce moment très difficile, a bien voulu raconter son histoire, pour aider.