dimanche 3 mars 2024

L’UFC-Que Choisir de Saône et Loire rend publics les chiffres inquiétants de la désertification médicale qui frappe notre département. Elle invite les habitants à signer et partager massivement la pétition « Accès soins – J’accuse l’État » dans le cadre de la campagne #MaSanteNattendPlus.

Un accès territorial aux soins toujours dégradé dans notre département, surtout pour les gynécologues et pédiatres :

L’accès géographique à la médecine de ville est très dégradé en Saône et Loire : notre analyse montre en effet que 35,6% des habitants du département résident dans un désert médical1 pour l’ophtalmologie, que 37,0% des femmes et 55,5% des enfants qui y habitent sont respectivement dans un désert médical gynécologique et pédiatrique.

Bien que les déserts médicaux soient moins répandus pour les généralistes (7,9% de la population départementale), la situation reste tout de même tendue pour 50,2% des usagers du département qui ont d’importantes difficultés2 pour accéder à ce pilier du parcours de soins.

Avec la dimension économique, les déserts médicaux s’étendent dramatiquement

En combinant la dimension géographique et financière de l’accès aux soins, c’est-à-dire en ne prenant en compte que l’accès à des médecins ne pratiquant pas de dépassements d’honoraires, la situation se détériore très fortement en ce qui concerne l’accès aux spécialistes. Les déserts médicaux se retrouvent alors aussi bien dans les zones urbaines que dans les zones rurales de notre département.

Dans le département, 69,8% des femmes résident dans un désert médical en termes d’accès à un gynécologue tandis que 70,0% des enfants résident dans un désert médical en ce qui concerne l’accès à un pédiatre.

Enfin, 67,9% des personnes vivent dans une commune où trouver un ophtalmologue qui respecte le tarif de la sécurité sociale relève de la gageure.

Obtenir un rendez-vous médical : une légère amélioration mais des résultats qui restent critiques !

Pour illustrer les conséquences concrètes des difficultés d’accès aux soins, les bénévoles des associations locales de l’UFC-Que Choisir, dont ceux de notre association locale, ont contacté anonymement 2 642 médecins généralistes présents dans 70 départements pour savoir s’ils acceptaient de les suivre en tant que médecin traitant.

Alors que, au niveau du pays, dans 51,5% des cas les médecins ont refusé la demande de nos bénévoles, à l’échelle de notre région Bourgogne Franche Comté, ce pourcentage est de 29%, un chiffre en baisse par rapport à une enquête identique que nous avions réalisée il y a 4 ans (39%).

De même, 761 ophtalmologues présents dans 65 départements ont été contactés en vue d’un rendez-vous pour une visite de contrôle en tant que nouveau patient. En BFC, dans 21% des cas, les professionnels interrogés ont refusé de planifier un rendez-vous (contre 28 % à l’échelle nationale).

Toujours au niveau régional, les délais d’attente, quand il est possible d’avoir un rendez-vous, restent très importants : dans 20% des cas, il faut attendre entre 1 et 3 mois, et, dans 35% des cas, plus de 3 mois.

Avec la campagne #MaSanteNattendPlus, notre association mobilise les consommateurs de Saône et Loire

- Devant l’urgence à mettre fin aux inégalités territoriales en matière d’accès aux soins, la Fédération UFC-Que Choisir dépose ce jour un recours devant le Conseil d’État pour que la plus haute autorité administrative du pays constate et sanctionne l’inaction du gouvernement, mais également qu’elle l’enjoigne à prendre sans délai les mesures courageuses permettant de résorber la fracture sanitaire.

- L’UFC-Que Choisir de Saône et Loire soutient ce recours et appelle l’ensemble des habitants du département à en faire autant en signant et partageant massivement la pétition nationale « Accès soins – J’accuse l’État »

- Nous invitons également les habitants du département à consulter la carte interactive gratuite sur l’état de l’accès aux soins dans leurs communes.

- Enfin, notre association lance une action de terrain dans le cadre de la campagne #MaSanteNattendPlus. Elle sera présente prochainement aux côtés des 6 autres associations locales de Bourgogne Franche Comté pour sensibiliser et mobiliser les habitants contre les déserts médicaux auxquels ils sont confrontés.

La pétition ici

 

 

VARENNES-LES-MÂCON : Trois hommes épinglés pour transport et détention d'une tonne de cigarettes

Ils ont été interpellés mardi par les gendarmes suite à la découverte des cigarettes dans un fourgon tombé en panne sur l'autoroute et transporté dans un garage à Varennes. Le conducteur n'était pas avec son véhicule... Les trois hommes ont été jugés en comparution immédiate cet après-midi.

Mâcon : Repair Café, la magie opère toujours !

Record d’affluence pour la session de Flacé ce jeudi !

MÂCON : Le Salon Maison & Jardin de Mâcon revient pour une 3ème édition !

Le Salon Maison & Jardin vous accueille pour sa troisième édition du 8 au 10 mars au Parc des Expositions de Mâcon. Cet événement réunira près de 130 professionnels du secteur de la maison et du jardin ! INSCRIVEZ-VOUS ICI MÊME POUR OBTENIR UNE INVITATION

SAÔNE-ET-LOIRE - Finances des foyers : + 4 % de surendettement en 2023

La Saône-et-Loire est moins marquée que la région et que le pays tout entier. Un pourcentage important concerne les dettes à la consommation. Tous les chiffres du surendettement en Saône-et-Loire avec la Banque de France.

CHARNAY : Ouverture prochaine d'une microbrasserie

Carnacus, un lieu éco-responsable prônant la convivialité et le partage

MÂCON - Rotary Club : Une projection au Pathé Marivaux le 12 mars au profit de l'association "espoir en tête"

« Vous avez tous un super pouvoir, votre générosité. Avec les rotariens, faites avancer la recherche fondamentale sur le cerveau »

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : De nouvelles élections municipales en avril !

ACTUALISÉ - Non, ce n'est pas la faute de l'opposition si le maire démissionne. À LIRE AUSSI, le communiqué de l'opposition « La valse des maires »

CHARNAY - Rénovation énergétique : Les terrains de tennis éclairés au LED

Du 26 février au 1er mars, la Ville profite des vacances scolaires pour procéder à une première phase de rénovation de l’éclairage des terrains de tennis mis à disposition du Tennis-club de Charnay.

MÂCON : Une boîte à livres colorée et flambant neuve aux Saugeraies

Une réalisation conçue avec les habitants, une première !

MÂCON - Halles Saint Pierre II : « Une opération blanche pour nos deniers publics » selon J-P Courtois.

Le nouveau destin des Halles Saint Pierre a été scellé ce matin, vendredi 23 février par l’annonce de la vente des bâtiments 1 à un opérateur privé, un professionnel spécialisé dans la gestion des halles.

PATRIMOINE : L'église de Saint-Gengoux-le-National remporte le premier prix du Mécénat populaire

L'église clunisienne du XIIème siècle est le seul projet de Bourgogne-Franche-Comté récompensé par la 19e édition du Prix du mécénat populaire de la Fondation du patrimoine.

SAONE-ET-LOIRE - Immobilier social : Habitat et Humanisme recherche des propriétaires solidaires

Logements surpeuplés ou insalubres, violences familiales, dénuement… Pour répondre à l’exclusion et l’isolement des personnes en difficulté, le Mouvement Habitat et Humanisme agit en faveur du logement, de l’insertion et de la recréation de liens sociaux. Une mission rendue d’autant plus urgente face à la pénurie de logements accessibles, à la hausse des coûts de construction, à la panne de…

MÂCON-SANCÉ - Manif à McDo : Les familles choquées ; McDonald’s répond aux manifestants

Si la manifestation était non-violente, des familles ont vécu une violence psychologique qu'elles dénoncent.