dimanche 16 juin 2024

Tout sur l'action de la Région en faveur de la biodiversité

 

 

 

La Région préserve et valorise les espaces naturels, la faune, la flore, dans les sites Natura 2000, les réserves naturelles régionales et les parcs naturels régionaux. Pour protéger et gérer forêts, tourbières, prairies, rivières, renaturer les villes, elle soutient les acteurs locaux et les gestionnaires d’espaces naturels.

La préservation de la biodiversité, qu’elle soit terrestre ou aquatique, est un engagement essentiel, surtout à l’heure de l’accélération du changement climatique. Sans nature, pas de vie. Sans pollinisateur, pas d’agriculture et d’alimentation. Sans une ressource en eau suffisante et préservée, pas de développement économique, de tourisme…

La Région, chef de file de la préservation de la biodiversité, a donc une responsabilité de premier plan pour lancer des initiatives, coordonner les actions engagées, soutenir la mobilisation des citoyens… afin que la nature reprenne une place centrale dans notre territoire.
Les enjeux sur la ressource en eau sont eux aussi clairement identifiés, la Bourgogne-Franche-Comté étant en tête de trois grands bassins hydro-géographiques : Rhône-

Méditerranée-Corse, Seine-Normandie et Loire-Bretagne. Territoire de lacs, d’étangs et de rivières, elle est l’une des régions les plus exposées et menacées par les effets du changement climatique.

Le temps est à l’action !

 

Des choix stratégiques pour l’avenir

L’intervention régionale est définie par la Stratégie Régionale Biodiversité 2020-2030, votée par l’assemblée en octobre 2020, dont les orientations stratégiques, partagées avec l’Agence régionale de la biodiversité, sont clairement énoncées :

- Protéger et reconquérir la biodiversité ;

- La placer au cœur des politiques d’aménagement ;

- En faire un enjeu de développement ;

- Entraîner l’adhésion et la participation de tous à sa sauvegarde ;

- Approfondir la connaissance et la diffuser à tous les publics ;

- Améliorer l’efficacité de l’action publique en la matière.

 


La Région s’est ainsi fixée comme priorité(s) d’augmenter les surfaces d’espaces naturels protégés et de poursuivre son soutien actif aux réserves naturelles régionales (RNR) et aux actions des Parcs naturels régionaux (PNR) dans ce domaine. Les milieux naturels protégés favorisent la préservation de la faune et de la flore sauvages. La Région entend contribuer à l’objectif des « 30 % de surface du territoire en aires protégées à l’horizon 2030 ». La création de nouvelles RNR, en plus des 19 existantes, permettra d’atteindre cet objectif. Et le récent transfert de la gestion des sites Natura 2000, couvrant près de 14% du territoire et où cohabitent diverses activités économiques, accroit encore la responsabilité de la Région en matière de préservation de l’environnement.

Elle s’engage à accompagner les collectivités, les associations et les entreprises qui œuvrent en faveur de la protection et de la reconquête de la biodiversité. Le tissu associatif naturaliste est   dynamique. Il est un relais essentiel pour agir localement, démultiplier les actions, aider les collectivités dans la recherche de solutions, apporter son expertise et faciliter la diffusion de la connaissance. Le soutien financier régional à la mise en place des programmes d’actions se révèle efficace. La préservation et la reconquête de la biodiversité s’appuie aussi sur les entreprises du territoire. Grâce à l’action conjointe de l’Agence Régionale de la Biodiversité et de la Région, leurs actions favorables à la biodiversité pourront être valorisées par un label Entreprises Engagées pour la Nature

La Région soutient la mise en œuvre de la trame verte et bleue, notamment les projets locaux de création, de restauration et de reconstitution de corridors écologiques. Elle poursuit de même sa politique de financement des vergers de sauvegarde (200 projets par an), la plantation de haies et de bocages (1 000 km de haie sur le mandat et 10 000 arbres), et en développant un plan d’action en faveur des pollinisateurs.

La Région espère dans les meilleurs délais « remettre la nature au cœur des villes » par le biais de son règlement d’intervention « Renaturation et îlots de fraîcheur », qui favorise la végétalisation des espaces urbanisés. 

Enfin, l’eau étant classée au rang de grande cause régionale, la collectivité tient à protéger et reconquérir la qualité de la ressource, tout en garantissant une répartition équitable et responsable. La Région veille à la sobriété dans les usages, à accompagner l’évolution des pratiques vers une agriculture davantage soucieuse de la qualité de l’eau, et à intégrer dans ses politiques publiques, des conditions obligatoires pour une gestion économe et équilibrée de la ressource. Elle soutient également les travaux écologiques dans les rivières et les zones humides, afin de favoriser l’épuration naturelle de l’eau et améliorer la biodiversité aquatique.

 

La Région soutient l’action des parcs naturels régionaux, engagés pour faire connaître, protéger, gérer et valoriser la biodiversité. Espaces ruraux habités, ils abritent un patrimoine naturel (faunistique, floristique…) accueillant une biodiversité et des milieux remarquables. Pour en savoir plus, cliquez ici : https://www.parcs-naturels-regionaux.fr/les-enjeux/biodiversite/les-parcs-territoires-de-biodiversite

 

 

Publi-info

Votre publicité sur macon-infos :

macon.infos@NotAllowedScript666ee39358b91gmail.com - 06 98 35 67 18

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour séduire les touristes, la région a de beaux atouts

Le tourisme représente 43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa gastronomie qui en fait saliver plus d’un… 

VINS - BOURGOGNE : L'AOC Mâcon reconnue par la Chine !

En marge de la visite de Xi Jinping en France.

BOURGOGNE- Lutte contre le moustique-tigre : Vigilance et action en Bourgogne-Franche-Comté

La lutte contre le moustique-tigre fait partie des priorités de santé publique en Bourgogne-Franche-Comté, où ce vecteur des virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika est désormais implanté dans 7 des 8 départements.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Etude : Les Bourguignons et le sport

Selon une étude de l'Insee, 426 000 licences sportives ont été délivrées en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la 5e région de France métropolitaine comptant le moins de licences pour 1 000 habitants. Et sur le podium des sports pratiqués, on retrouve... 

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

LE SAVIEZ-VOUS ? - Tabac : 40 % des cigarettes consommées ne viennent pas de chez le buralistes

La faute aux contrefaçons, à la contrebande, au duty-free, au commerce transfrontalier... Et Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception.

EMPLOI : La Bourgogne a besoin de cadres

Un peu plus de 6 200 recrutements de cadres prévus en Bourgogne-Franche-Comté en 2024 selon l'APEC.

ENSEIGNEMENT - Mouvement social : Les enseignants bourguignons un peu moins grévistes que la moyenne

Le rectorat de Dijon a communiqué les taux de grévistes dans le cadre du mouvement social de ce jour dans l’académie.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région a du souffle !

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs - dont les 9 « professionnels » - améliorent encore leurs performances !

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Tous les chiffres de l'"égalité" femmes-hommes

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La région la plus rurale de France !

C'est l'association des maires ruraux qui nous le dit. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un nouveau fonds pour soutenir les start-ups du territoire

Le mercredi 6 mars, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Blasselle et Guillaume Blanchet, directeurs associés d’UI Investissement, ont annoncé le lancement du nouveau fonds inter-régional en soutien aux start-ups du territoire : Cap Création 6.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.