samedi 25 juin 2022

 

Communiqué

« Notre gestion de la ville de Mâcon reste à la fois sérieuse et ambitieuse. » affirme le maire J.P. Courtois lors du dernier conseil municipal du 27 février. L’édile est très satisfait. Nombre de citoyens et les élus de l’opposition le sont beaucoup moins.

La politique imposée par J.P. Courtois est orientée uniquement vers la recherche de subventions afin de débourser le moins possible même si ces apports financiers ne sont pas adaptés aux besoins des habitants.

Mâcon est actuellement un chantier et ce depuis plusieurs années.

Les halles si vantées, la place aux Herbes toujours inachevée… maintenant s’ajoutent des tranchées dans toutes les rues du centre-ville. Courage aux personnes handicapées et aux parents avec des poussettes !

Les commerces indispensables (fromagerie, poissonnerie, …) ferment mais pourtant la presse se fait l’écho de l’ouverture de nouveaux magasins même s’ils ne sont pas de première nécessité.

L’environnement est le grand perdant de cette politique désastreuse :

  • les terres bio du sud (ancien lieu des jardins de Cocagne) sont destinées à des lotissements,
  • un grand espace boisé est sacrifié pour créer un stade, un bâtiment, un parking alors que l’on va détruire les mêmes équipements à quelques mètres de là…
  • le stade de Flacé est déclassé pour construire une école privée avec tout ce que cela induit : circulation intense, parking et voirie certainement financés par l’argent des citoyens…
  • la Grisière accueille un champ de cellules photovoltaïques, un investissement d’une société privée, monégasque de surcroit. Ces mêmes équipements auraient pu être installés sur les toits des bâtiments publics et gérés par la ville.

Seul le sport est encensé et reçoit des aides très (trop) généreuses.

La culture est ignorée, les élus de la majorité confondent l’animation culturelle et la culture.

Il est tout à fait normal que les citoyens aient besoin de se distraire mais il peut aussi leur être proposé des spectacles et activités plus ciblés sur la réflexion, la connaissance…Il serait souhaitable d’encourager les habitants des quartiers à fréquenter le théâtre, les véritables MJC, les expositions, d’organiser des concerts dans toute la ville avec des musiques variées…

Le Patrimoine est abandonné. La Charité-Soufflot est une propriété privée, le musée est difficile à trouver, le pont Saint-Laurent sera peut-être défiguré par un hôtel réservé à des nantis… Les seules « œuvres d’art » visibles sur les places (restaurées sans conscience des enjeux climatiques) sont les voitures, cela est la conséquence d’une vision archaïque de la ville.

Il est très instructif d’assister aux séances du conseil municipal, toutes ouvertes aux citoyens.

Le maire se conduit de façon brutale et méprisante envers les élus de l’opposition, il ne répond pas à leurs questions, emploie un ton péremptoire.

Il semble que les élus de la majorité ne soient guère mieux traités car ils n’ont aucune remarque à formuler et votent sans sourciller les propositions.

Ont-ils d’ailleurs été consultés lors de leur élaboration ?

Quel est leur rôle lors des commissions ?

 

Cette attitude du maire traduit également le mépris qu’il a pour les citoyens de Mâcon. Il dirige seul ou avec quelques conseillers, se targuant d’avoir été élu avec une importante majorité (3580 voix pour une participation très faible de 31,37%….).

Cela fait, en définitive, un nombre restreint de Mâconnais qui adhèrent pleinement à la politique menée par J.P.COURTOIS. Un peu de modestie et beaucoup de concertation auraient pu être mises en place après l’élection.

 

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Valérie Gaudillère, suppléante de Christophe Juvanon (Les Républicains)

Le candidat LR de la première circonscription de Saône-et-Loire a également présenté ses soutiens et dévoilé son programme.

POLITIQUE - Législatives : La NUPES, union de la gauche, une réalité aussi pour le Mâconnais-Clunisois

Mieux vaut tard que jamais dit l’adage. J.-L. Mélenchon, arrivé 3ème à la présidentielle, a pris le pari de devenir Premier ministre grâce à un succès de l’Union populaire écologique et sociale aux prochaines législatives, union de la gauche dont le candidat est Patrick Monin sur la 1ère circonscription. Celui-ci lançait sa campagne vendredi à la salle Pavillon.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Benjamin Dirx (LREM) fait valoir son bilan

Lors d’un entretien accordé à macon-infos, l’actuel député de la 1ère circonscription de Saône et Loire a affirmé sa volonté de poursuivre les efforts entrepris et menés lors du quinquennat d’Emmanuel Macron.

LÉGISLATIVES : Les Républicains de la 1re circonscription en ordre de bataille pour la défense du Mâconnais

Mardi, Jean-Philippe Belville, délégué LR de la 1re circonscription du Mâconnais Clunisois, avait donné rendez-vous à ses adhérents et militants pour donner le coup d’envoi des élections législatives. Et ce, dans la suite des investitures décidées le week-end dernier par les instances nationales du parti.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : Ce sera Patrick Monin (EELV) pour l'Union populaire écologiste et sociale

Le maire d'Azé aura Catherine Amaro (LFI), conseillère municipale à Mâcon, pour suppléante.

POLITIQUE - Législatives : Quatre investitutures pour la Majorité présidentielle en Saône-et-Loire

Pour l'heure, 450 candidats.es sont investis par la Majorité présidentielle en France. Olivier Véran a été investi aussi, tout comme Jean-Michel Blanquer, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne... mais pas en Saône-et-Loire bien sûr.

POLITIQUE : Les Départements de France veulent une meilleure collaboration avec l'État

Par la voix de son président François Sauvadet, élu de Bourgogne, l'association d'élus rappelle que, dans un pays fracturé, les Départements sont aussi les « garants de l'équilibre ville-campagne »