mardi 27 septembre 2022

 

Communiqué du groupe du Rassemblement de la Droite, du Centre et Ecologistes Indépendants (DCEI)

 

Gilles Platret et son groupe s’opposent

à l’augmentation des tarifs des cantines des lycées aux dépens des familles

Lors de la commission permanente qui s’est tenue cet après-midi à Besançon, la présidente de Région et une partie de sa majorité ont voté une augmentation importante des tarifs des cantines dans les lycées de la région.

Pour faire face au renchérissement des produits alimentaires utilisés dans les établissements scolaires, la majorité régionale a choisi d’augmenter les tarifs des cantines, mais aussi ceux de l’hébergement, d’un montant important : 5 %, aux dépens des familles.

Pour les cantines, cela représente un prélèvement supplémentaire sur le budget des familles de l’ordre de 1,4 M par année scolaire.
Gilles Platret, en compagnie de Martine Déchaud, Alain Joyandet et Jean-Marie Sermier, a estimé que cette hausse était une très mauvaise nouvelle dans le contexte inflationniste que nous connaissons et qu’il existait le moyen de faire tout autrement. Si la tarification sociale qui compensera cette forte augmentation pour les plus modestes peut être une bonne chose, le meilleur pouvoir d’achat n’est pas celui qu’on prétend restituer, c’est celui qu’on n’attaque
pas, ni par la hausse d’impôts ni par celle des tarifs !

La majorité régionale avait tout loisir de trouver dans son fonctionnement une économie de 1,4 M pour ne pas reporter cette charge sur des familles déjà lourdement impactées par l’inflation galopante. Ce prélèvement de 1,4 M est en effet à comparer aux 69 M qui ont par ailleurs été votés sur divers objets lors de cette même commission permanente, mais encore davantage avec le budget total de la Région, qui approche les 2 milliards d’euros !

Par rapport à ces sommes astronomiques, ne pas arriver à trouver 1,4 M et préférer les faire porter par les familles, cela en dit long sur l’état de nos finances régionales, comme nous en avertissons nos concitoyens depuis plusieurs années, pointant du doigt la gestion de cigale de
la présidente et de sa majorité.

On en voit aujourd’hui les limites : à force d’avoir repoussé les réformes de fonctionnement nécessaires et faute d’avoir dégagé les économies qui auraient pu en résulter, on en est réduit, dans une démarche qui ne fera que conforter l’inflation, à taxer davantage des familles de Bourgogne et de Franche-Comté.

Notre groupe s’est donc opposé à cette augmentation, suivi en cela par le Rassemblement national et le Parti communiste. Le reste de la majorité (PS, PRG et EELV) et les élus En Marche ont hélas voté pour l’augmentation.

 

POLITIQUE : Les Républicains de la 1ère circonscription ouvrent, avec Aurélien Pradié, la route du renouveau

J.-P. Belville, délégué du parti Les Républicains de la 1ère circonscription, ouvrait hier soir à Charnay une séquence nouvelle vers l’élection du président du parti LR.

POLITIQUE - Gilles Platret : «Il ne faut pas donner d’air à ce gouvernement et je souhaite qu’il soit renversé»

Le Maire de Chalon et Président des Républicains 71, qui dira d’ici une semaine s’il est effectivement candidat à la Présidence des Républicains, se confie dans une longue interview. La première depuis de longs mois.

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »