dimanche 3 mars 2024

Communiqué du Rassemblement national :

 

Le Rassemblement National dénonce « les mauvais choix de Marie-Guite Dufay »

 

Réunis ce vendredi 2 septembre en séminaire à Châteauneuf, les élus régionaux du Rassemblement National ont fait leur rentrée politique en dénonçant le mauvais bilan et les choix néfastes de Marie-Guite Dufay et de la majorité régionale.

Alors que les Français doivent faire face à une crise des prix et d’approvisionnement en énergie, Marie-Guite Dufay a présenté un constat alarmant pour les finances de notre région avec un trou dans le budget régional de 80 millions d’euros avec comme seul plan concret de financement la hausse de 5% des tarifs de cantine à charge des familles.

« Marie-Guite Dufay fait payer aux Bourguignons et Francs-Comtois le prix de plusieurs années de laxisme financier, de cadeaux à ses alliés écolos et de dépenses idéologiques. Nous avions craint en janvier un dérapage financier, Marine Le Pen avait annoncé la crise des prix et du pouvoir d’achat. La gauche a continué la fuite en avant et demande aujourd’hui aux familles de payer la facture. Le Rassemblement National a toujours été responsable et constructif en proposant 32 millions d’euros d’économies sur des postes non essentiels : politique de la ville, formation des migrants, soutien à l’idéologie écologiste et aux éoliennes, dépenses de communication.

Marie-Guite Dufay et ses alliés d’extrême-gauche doivent choisir entre protéger les Bourguignons et Francs-Comtois comme le RN le propose depuis des années ou continuer dans le dogmatisme et abandonner les personnes les plus défavorisées ».

Julien Odoul, président du groupe RN au Conseil Régional et député de la 3e circonscription de l’Yonne.

 

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

MÂCON - Conflit Israël/Palestine : Quelque 200 personnes réunies pour la paix à Gaza

Malgré une pluie battante, éclairs et tonnerre, le rassemblement départemental s'est déroulé place Saint-Pierre cette fin d'après-midi. 

MÂCON : La ministre des sports en visite dans la ville Préfecture

Ce vendredi après-midi, après une première visite à Vinzelles où elle a inauguré le terrain multisport/city stade de l’école municipale avec le député Benjamin Dirx, la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra s’est rendue au complexe sportif Fernand-Velon de Mâcon.

POLITIQUE : Michel Neugnot suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire du PS 21

Le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté est accusé d'avoir tenu des propos racistes. Actualisé : il s'en défend.

ÉDITO : Le référendum n'est pas un « cas échéant », c'est une obligation constitutionnelle

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.