samedi 2 mars 2024

SNCF Réseau va prendre en charge l'isolation acoustique de bâtiments aux abords de la ligne TER Dijon-Mâcon. 314 points noirs du bruit bénéficieront de travaux d'isolation acoustique. De nombreuses communes du Mâconnais sont concernées. 

 

Communiqué de SNCF Réseau

Afin d’améliorer la situation des riverains concernés par le bruit ferroviaire, un vaste programme de résorption des points noirs du bruit ferroviaire a été engagé. SNCF Réseau et les services de l’Etat (la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) ont recensé les actions à mener (nombre et identification des Points Noirs Bruit) en Bourgogne-Franche-Comté et établi un programme d’opérations.

Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du programme de financement de la Résorption des points Noirs du Bruit Ferroviaire intégré au Plan de Relance 2020-2025 de l’Etat.

La volonté de l’Etat de poursuivre le traitement du bruit ferroviaire a été retranscrite dans la trajectoire financière de la loi d’orientation des mobilités via des fonds Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France hors CPER depuis 2020. Les crédits du plan de relance doivent permettre d’accélérer les études et travaux de résorption des PNB.

 

QU’EST-CE QU’UN POINT NOIR DU BRUIT ?

On appelle « Points Noirs du Bruit ferroviaire » les bâtiments qui remplissent 3 critères d’éligibilité simultanément :

Acoustique : être exposé à un niveau moyen d’au moins 73 décibels acoustiques le jour cumulé (6h-22h) et / ou 68 décibels acoustiques la nuit (22h-6h)

Destination : être à usage d’habitation, de soins de santé, d’action sociale ou d’enseignement

Antériorité : avoir obtenu l’autorisation de construction du bâtiment avant la date du premier arrêté de classement sonore de l’infrastructure ferroviaire située à proximité, soit le 10 janvier 2000 pour les PNB ferroviaires situés en Côte d’Or et le 1er juin 1999 pour ceux situés en Saône-et-Loire

En région Bourgogne Franche-Comté, des premières études acoustiques ont été conduites par SNCF Réseau sur des lignes choisies en raison de l’importance du nombre de trains qui y circulent :

En 2018 et 2019 sur la ligne Dijon - Marseille (dite PLM Sud), qui a permis la pré identification de 417 PNB potentiels entre Dijon et Mâcon,

en 2021 sur la ligne Dijon – Belfort.

A venir en 2023 sur la section de ligne Dijon - Sens (dite PLM Nord),

Après 2023 sur la section de ligne Dijon – Bourg-en-Bresse

 

417 POINTS NOIRS DU BRUIT POTENTIELS VONT ÊTRE TRAITÉS EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ

Leur résorption consiste pour partie à conduire des travaux d’isolation acoustique des façades des bâtiments collectifs ou individuels éligibles concernés pour 314 d’entre eux si les isolations sont insuffisantes.

Ce programme est complété pour 103 PNB (secteur Saône-et-Loire : 41 PNB, secteur Côte-d’Or : 62 PNB) par des projets de construction de murs acoustiques.

 

Premier volet de mesures : des isolations de façades

Pour 314 PNB, la résorption de ces points noirs du bruit ferroviaire va consister notamment à conduire des travaux d’isolation acoustique des façades des bâtiments collectifs ou individuels éligibles par remplacement des huisseries dont les performances acoustiques seraient insuffisantes.

Les bâtiments concernés sont situés dans 38 communes suivantes en Côte-d'Or et en Saône-et-Loire :

Beaune, Bligny-lès-Beaune, Chagny, Chalon-sur-Saône, Chatenoy-le-Royal, Chorey-les-Beaune, Comblanchien, Corcelles-les-Arts, Corgoloin, Corpeau, Crêches-sur-Saône, Dijon, Fleurville, Fontaines, Gevrey-Chambertin, Gilly-lès-Cîteaux, La Chapelle-de-Guinchay, La Salle, Ladoix-Serrigny, Le Villars, Macon, Meursault, Montbellet, Nuits-Saint-Georges, Premeaux-Prissey, Romanèche-Thorins, Rully, Saint-Albain, Saint-Loup-de-Varennes, Saint-Martin-Belle-Roche, Sancé, Sennecey-le-Grand, Senozan, Tournus, Uchizy, Varennes-le-Grand, Vinzelles, Vosne-Romanée

A cet effet, une convention de financement a été signée le 30 décembre 2021 entre l’État et SNCF Réseau. Le montant de l’opération est évalué à 7,2 M€ financés par SNCF Réseau (75%) et par L’État (25%).

Un maître d’œuvre acousticien sera désigné pour réaliser à partir de cet hiver des missions d’audit acoustique par logement ou bâtiment, réaliser des dossiers techniques (rapport d’audit, mise au point des devis) par logement ou bâtiment, lancer des consultations groupées des entreprises, mettre au point des conventions de subventions, réaliser des contrôles acoustiques, réceptionner des travaux par logement ou bâtiment.

Plusieurs étapes sont prévues :

Le propriétaire est contacté par SNCF RESEAU.
Le propriétaire autorise SNCF Réseau à mandater un expert pour déterminer l’éligibilité de son logement (ou de son établissement) et à y réaliser des mesures acoustiques.

Si le diagnostic confirme la nature de PNB du bâtiment et si des travaux sont à réaliser, l’expert acousticien en établit la liste. Une convention de travaux sera proposée au propriétaire par SNCF Réseau. L’expert acousticien peut aussi accompagner le propriétaire dans la recherche d’entreprises en capacité de les réaliser.

Les coûts des travaux définis par l’expert sont pris en charge par SNCF Réseau.

À la fin des travaux, l’expert acousticien vérifie que l’objectif acoustique des travaux est atteint.

 

Second volet de mesures : la construction de murs acoustiques

Les murs acoustiques, opérations complexes et très coûteuses, seront réservés aux zones d’habitation denses. Elles peuvent être fortement contraintes en fonction de l’environnement ferroviaire et urbain dans lequel elles s’inscrivent.
Les études acoustiques conduites en 2019 et 2020 ont permis d’identifier des sites potentiels situés sur les communes de Mâcon, Saint-Albain, Tournus, Beaune, Bligny-lès-Beaune et Dijon.
Une convention de financement a été signée le 20 juillet 2022 entre l’État et SNCF Réseau portant sur une étude de faisabilité technique et financière.

Le montant de l’étude est évalué à 120 k€ financés par SNCF Réseau (50%) et par l’État (50%).

Il s’agira de vérifier la faisabilité technique d’un point de vue ferroviaire de réalisation de murs de 2 à 3 m par rapport au rail, du fait notamment du franchissement d’ouvrage d’art et des conditions de réalisation spécifique à l’activité ferroviaire,

La vérification du critère d’antériorité des bâtiments à protéger,

Le respect des critères financiers, à savoir le coût d’un mur ne devra pas dépasser 50 k€ / logement à protéger)

Dès cette phase, un architecte paysagiste est associé à la démarche pour intégrer au mieux les murs éligibles à leur environnement existant, et recommander les matériaux à utiliser.

Une concertation des riverains et des communes concernées est également prévue.

Le concours financier des collectivités sera sollicité pour les phases ultérieures, avec en moyenne une participation cible à hauteur de 50%.

 

MÂCON - VINZELLES : C'est jour de distribution du broyat de sapin !

Près de 8 tonnes de broyat ont été produits dans les déchèteries de Mâcon et Vinzelles à partir des 1 548 sapins de Noël collectés par l'Agglomération ce mois de janvier. À voir aussi, le résultat de la collecte dans chaque commune participante.

MOUVEMENT DES AGRICULTEURS : Les vignerons du Mâconnais restent calmes

Si certains vignerons ont participé aux manifestations agricoles à titre individuel, il n’y a pas de mot d’ordre professionnel pour rejoindre les manifestants. Les explications de Jérôme Chevalier, président de l’Union des producteurs de vin de Mâcon.

MÂCON - Concours de la St-Vincent : La coupe Perraton à Pierre Desroches ; le Bacchus à Vinescence

La remise des prix du 131ème concours des Vins Mâconnais Beaujolais s'est déroulée mercredi en fin d'après-midi au Tinailler du château d'Aines à Azé. À voir aussi, le palmarès 2024.

ST-VINCENT DES MÂCON : Une nouvelle coupe Perraton en jeu ce jour

Jérôme Chevalier, président de l’UPVM, avait le sourire malicieux et les yeux brillants de fierté pour présenter « le Graal » comme il dit, expliquant toute l’importance qu’il accorde à cet événement.

CAMPUS DE DAVAYE – Portes ouvertes : Environnement et viticulture, combo gagnant

Le lycée Aubrac à Davayé tient ses portes ouvertes samedi 20 janvier. Création d’un nouveau BTS sur l’environnement, développement de certaines formations en apprentissage, petit tour d’horizon des nouveautés post-bac avec le directeur agro-bio du Campus de Davayé Jean-Philippe Lachaize.

MACON-INFOS : Redécouvrez les 10 articles les plus lus sur notre site cette année !

Des incidents climatiques, des faits divers mais aussi du sport figurent au classement 2023. Un grand merci pour votre confiance, fidèles lecteurs !

MÂCON : Les maires réunis par la procureure de la République pour parler justice, une première !

Une première initiée par la procureure de la République Anne-Lise Furstoss elle-même, soucieuse de tisser du lien avec celles et ceux qui œuvrent aux côté de la population quotidiennement et qui, bien malheureusement, sont aussi victimes du désamour qui grandit entre les politiques et la population.

RÉGION DE MÂCON-CLUNY-TOURNUS : La CGT revendique près de 100 adhésions supplémentaires cette année

La réforme des retraites n'y est pas pour rien indique les syndicat dans un communiqué

LYCEE DE DAVAYE – TAM TAM BASKET : Leçon de sport, leçon de vie…

Massimo Antonelli, ex joueur professionnel de basket italien a fondé dans la banlieue de Naples une association baptisée Tam Tam Basket pour faciliter l’intégration des immigrés, notamment issus d’Afrique noire. Sur l’initiative de la professeure Isabelle Blaha, il est en visite au lycée de Davayé avec trois jeunes Nigérians. Une rencontre inspirante pour les élèves.

CHEVAGNY-LES-CHEVRIÈRES : Une pétition en ligne pour demander un giratoire sur la RD 17

Suite aux accidents mortels survenus récemment sur cette route, un habitant a lancé une pétition en ligne à l'adresse du Conseil départemental. La pétition a déjà reçu plus d'un millier de signature

DAVAYÉ-VERGISSON : Plus de 600 personnes à la transhubique 2023 (2)

2ème et dernier volet de notre reportage photos Au coeur de la Transhubique. À voir aussi, notre vidéo

DAVAYÉ-VERGISSON : Plus de 600 personnes à la transhubique 2023

1er volet de notre reportage photos. À voir aussi, notre vidéo

TRIBUNAL DE MÂCON : Les nouveaux visages de la justice mâconnaise

Audience d’installation réussie pour la procureure Anne-Lise Furstoss et la juge des contentieux et de la protection Chrystèle Di Meo. ACTUALISÉ : Les extraits du discours d'installation de la procureure de la République.

MÂCONNAIS : C'est le moment de préparer les vacances d'automne pour les petits

Les sites culturels du Département se mettent en quatre pour distraire vos enfants ! Demandez le programme.

MÂCON ET SA RÉGION : + 26 % de bénéficiaires du Secours populaire

Nous avons évoqué récemment les difficultés des Restos du cœur à faire face à l'augmentation de la pauvreté. Mêmes difficultés du côté du Secours populaire. Nous nous sommes rendus à l’association caritative qui tenait son assemblée générale il y a trois semaines. À lire aussi, le témoignage d'un bénéficiaire qui sort la tête de l'eau.

MÂCON-PRUZILLY : Réception de rentrée du barreau de Mâcon-Charolles

La grande famille de la justice et du droit était réunie autour de Bruno Rivier, bâtonnier sortant.

CHAINTRÉ : L'élection de Miss Val de Saône se prépare

L’organisation Miss Val de Saône est heureuse d’annoncer que l’élection Miss Val de Saône 2024 aura lieu à Chaintré pour la seconde fois le samedi 21 octobre. Huit candidates seront en compétition.

PRISSÉ – Conférence de territoire : Le Conseil départemental au plus près des élu.e.s municipaux

Lundi soir se tenait la conférence départementale de territoire pour le bassin de vie du Mâconnais. Le président Accary a choisi Prissé cette année pour exposer la politique du Département.

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE - Octobre Rose : Le message, c’est le dépistage !

Les organisateurs de l’évènement Octobre Rose souhaitent clarifier l’objectif : inciter les femmes de 50 ans et plus à se faire dépister.