dimanche 3 mars 2024

 

L'association Femmes solidaires Mâcon s'exprime sur le dernier rapport du Haut conseil à l'égalité homme-femme quant au sexisme en France.

 

Communiqué :

Cinq ans après #MeToo, le Rapport du HCE* sur le sexisme dresse le constat alarmant d’une société française qui demeure très sexiste dans toutes ses sphères : les femmes restent inégalement traitées par rapport aux hommes, et elles restent victimes d’actes et de propos sexistes dans des proportions importantes. De fait, le nombre et la gravité de ces actes augmentent, dans l’espace public, professionnel, privé, numérique…

Et au-delà des actes, ce qui est frappant, c’est le que 7 hommes sur 10 interrogés** refusent en grande partie de considérer qu’il existe un problème structurel : ainsi, ils considèrent qu’on généralise en disant que « les hommes sont tous sexistes ».

Certains vont jusqu’à engager la responsabilité des femmes, dans un processus d’inversion : 16 % des hommes pensent encore qu’une femme agressée sexuellement peut en partie être responsable de sa situation... Beaucoup minimisent les violences sexistes et sexuelles : 23 % des hommes considèrent qu’on en fait trop sur les agressions sexuelles...

En outre, et ce n'est pas le moindre des problèmes, quand on parle de féminicide - pour rappel, il désigne le meurtre d’une femme du fait qu’elle est une femme -, 20 % des personnes interrogées ne voient pas de quoi il s’agit : si certaines connaissent le terme, elles ne comprennent pas pourquoi il existe ; il n'y a pas de féminicides, ce sont des homicides comme les autres.

Enfin, on s'aperçoit même qu'une partie des hommes, notamment de la nouvelle génération des 25-34 ans, se sent fragilisée, parfois en danger et réagit dans l’agressivité : nouveaux mouvements virilistes et très masculins; il s'agit du phénomène appelé "Backlash(à savoir "retour de bâton"), qui prône l'affirmation d’une sphère masculiniste et antiféministe: 33 % des hommes interrogés pensent que le féminisme menace la place et le rôle des hommes dans la société ; 29 % d’entre eux estiment que les hommes sont en train de perdre leur pouvoir !

À cela, s’ajoutent les signaux manifestes de recul pour les droits fondamentaux des femmes, notamment sexuels et reproductifs, à l’international - Iran, Afghanistan, États-Unis, Pologne, Hongrie, Italie. Partout, l’année 2022 a été marquée par la réémergence d’un mouvement réactionnaire à l’égard des femmes...

Il est donc plus que nécessaire, voire vital - n'ayons pas peur des mots ! - qu'un plan d’urgence global contre toutes les manifestations du sexisme et ses causes soit mis en place.

Parce qu’il existe une continuité entre comportements sexistes et actes de violence, parfois mortels, l'association Femmes Solidaires Mâcon demande que soit apportée une réponse globale pour combattre le sexisme à tous les stades de ce continuum des violences.

 

* Le Haut Conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes (HCE) a publié ce rapport le 23 janvier 2023. Il est disponible gratuitement à https://www.vie-publique.fr/rapport/287924-rapport-hce-etat-des-lieux-du-sexisme-en-france-2023.

** Le rapport repose sur les résultats d'un sondage, intitulé le « Baromètre Sexisme » et mené avec l’institut Viavoice auprès d'un échantillon représentatif de 2 500 femmes et hommes, de 15 ans et plus.

 

 

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

MÂCON - Conflit Israël/Palestine : Quelque 200 personnes réunies pour la paix à Gaza

Malgré une pluie battante, éclairs et tonnerre, le rassemblement départemental s'est déroulé place Saint-Pierre cette fin d'après-midi. 

MÂCON : La ministre des sports en visite dans la ville Préfecture

Ce vendredi après-midi, après une première visite à Vinzelles où elle a inauguré le terrain multisport/city stade de l’école municipale avec le député Benjamin Dirx, la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra s’est rendue au complexe sportif Fernand-Velon de Mâcon.

POLITIQUE : Michel Neugnot suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire du PS 21

Le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté est accusé d'avoir tenu des propos racistes. Actualisé : il s'en défend.

ÉDITO : Le référendum n'est pas un « cas échéant », c'est une obligation constitutionnelle

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.