jeudi 25 avril 2024

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

Eve Comtet Sorabella est entourée de tous les membres du collectif : Gabriel Siméon, Emmanuel Jallageas, Éric Ponchaux, et Catherine Amaro. Avec calme et sérénité tranquille, elle ouvre la séquence en présentant à tous les Mâconnais ses voeux les plus chaleureux. Elle insiste sur la santé de tous ses concitoyens et ouvre tout de go la conférence qu’elle structure en deux parties, bilan 2023/perspectives 2024. 

Côté bilan, les élus Mâcon Citoyens revendiquent avec force la mise en œuvre de l’Analyse des Besoins Sociaux ABS : « nous avons rappelé le maire de Mâcon à son obligation de conduire une Analyse des besoins sociaux. Avec 22 ans de retard, il a fini par la commander fin 2023, via le Centre communal d'action sociale (CCAS). Cet outil d'aide à la décision impose aux communes d'analyser les besoins de leur population et de proposer des actions pour y répondre. Indispensable par les temps qui courent. Nous pourrons ainsi briser l’opacité de la gestion de la ville sur un sujet qui nous tient particulièrement à cœur.

Nous avons poursuivi en 2023 notre mission de Consultation Rencontres avec les acteurs du territoire et d'écoute auprès des associations, collectifs et habitants, notamment avec des rencontres programmées dans chaque quartier de la ville au printemps/été 2023. Nous avons continué d'informer les Mâconnais sur les principaux dossiers débattus en conseil municipal et conseil d'agglomération. Nous avons en particulier communiqué sur les sujets sensibles : un partenariat entre MBA et TotalEnergies, le Grand prix de motonautisme à Mâcon, les dépenses, sans transparence, liées au Centre équestre de Chaintré, la destruction des arbres du parking Tourneloup, la non-végétalisation du centre-ville, la bétonisation de nouveaux espaces naturels, le risque de contamination aux polluants éternels (produits chimiques, toxiques et persistants, se dégradent mal dans l'environnement, et sont présents partout (station d’épuration, Aérodrome).

Pour ce qui concerne les Perspectives 2024

Les sujets structurants pour les années à venir ne manquent pas : « Le renouvellement de la DSP transport urbain, et, un enjeu fort de connecter les communes associées à la Ville, tout particulièrement Loché bourg qui reste pour l'heure déconnecté. La desserte de la gare de Loché, la place du vélo, sur ce dernier point les services de la Ville travaillent avec cohérence et une réelle prise en compte de la place du vélo dans la ville, mais il faut aller plus vite, plus fort, et plus loin… 

Le confort thermique des logements du parc public dont l'isolation reste à mettre aux normes de confort et d'objectif de réduction des charges car l'inflation reste présente et pèse sur les budgets des familles. Ce point est régulièrement pointé par les locataires du parc social. »

La solidarité reste le cheval de bataille de l’opposition, qui plaide pour « une augmentation nécessaire de la subvention au CCAS de Mâcon. Pour rappel 1 008 020 € en 2023 (5000 € de moins qu'en 2022). Ce montant, déduction faite des frais de personnel reversés à la ville et de la mise à disposition de locaux, laisse 570 000 € environ à consacrer aux activités du CCAS. Une somme qui apparait comme particulièrement faible. Parallèlement à cela, on voit une augmentation importante des prix des prestations d'hébergement des résidences seniors Epinoches - Cerisaies (+5,14%), venant s'ajouter à l'augmentation des loyers et des charges de chauffage. La Ville a les moyens de contribuer plus, pour nos aînés, pour les enfants et leur réussite scolaire, pour guider les ménages dans leurs démarches sociales. Dans le contexte social difficile, de plus en plus de smicards : en 2023, plus de 17 % (smic au 1/01/24 = 1 398,69 €, en 2021, les smicards représentaient 12 % des salariés du secteur privé non agricole ; en 2022, 14%), et économique avec le maintien d'une inflation à 3,7 % en un an en décembre 2023. »

Le manque de transparence dans les politique publiques, l’absence de réelle concertation sont des points de crispation permanents. La démocratie qui devrait impliquer les habitants de Mâcon dans tous les projets d'aménagement de la ville et non pas seulement les riverains des secteurs concernés par les aménagements. « Nous sommes, dans nos rencontres de terrain, confrontés à une explosion des demandes d’aides d’urgence, les personnes âgées, les travailleurs précaires et vulnérables souffrent et les choses ne s'améliorent pas, c’est ce que nous voulons mettre en lumière dans la grande enquête en vis à vis, auprès des habitants pour préparer les élections municipales 2026. Cette enquête se déroulera sur tout 2024. C’est une consultation mais surtout un réel moment de rencontre avec tous les Mâconnais en leur redonnant la parole, en leur confiant la prise en main de leur propre avenir dans notre ville.

Un rendez-vous à ne pas manquer : la Journée de Partage Citoyen (JPC !) le 19 mai au centre Paul Bert »

J.-Y.B.

 

 

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.