lundi 20 mai 2024

 

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

 

La délibération

L’îlot des Minimes a fait l’objet d’une opération d’aménagement d’envergure désormais en cours d’achèvement avec pour objectif de maintenir et développer l’activité commerciale du centre-ville, préserver la diversité et l’équilibre de son offre, faire rayonner et développer l’activité touristique, et de manière globale, participer à la redynamisation du centre-ville.

Situé en plein cœur de l’hyper-centre, ce projet a modelé les abords de la place Saint-Pierre en apportant de nouveaux services : résidence seniors de 79 logements, parking souterrain public de plus de 100 places, espace commercial à vocation de Halles avec en son centre le cloître historique du couvent, club de jazz « Le Crescent » installé dans les caves et l’aménagement d’une future maison médicale.

Cette opération s’est inscrite pleinement dans le cadre du plan « Cœur de ville, Cœur de Vie » en cohérence avec les autres opérations en cours ou déjà réalisées : FISAC - Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce - réaménagement des places et des rues du parcours chaland, réhabilitation de l’îlot Laguiche avec la création d’espaces commerciaux pouvant accueillir des « locomotives »...

La société OMC PROMOTION, avec l’enseigne commerciale Place-Ô-Marché, spécialisée dans la création et la gestion de halles depuis 2017 a fait connaître à la Ville son intérêt pour les Halles Saint-Pierre afin de proposer une nouvelle dynamique à cet espace et replacer les métiers de bouche au cœur du centre-ville de MÂCON. Il s’agit d’offrir aux Mâconnais et aux touristes un nouveau lieu de vie et de consommation en centre-ville qui permettra, sur un site unique, la valorisation, la promotion des produits du terroir et de la culture. Cet espace permettra de favoriser les circuits courts et de renforcer le lien direct entre les producteurs locaux et les consommateurs.

L’objectif est donc de créer des « Halles alimentaires marchandes et gourmandes », avec des artisans commerçants sédentaires indépendants spécialisés dans les métiers de bouche et les produits alimentaires de qualité et de terroir. Ce lieu viendra en complément et en synergie des marchés communaux de plein air dont la Ville assure depuis toujours l’exploitation et l’animation, sur l’esplanade Lamartine et dans les quartiers périphériques, ainsi que l’offre existante du centre-ville.

L’intérêt de la Société OMC PROMOTION s’est concrétisé par la signature d’une lettre détaillée d’intention d’achat en date du 19 février 2024. Les locaux ainsi cédés sont définis dans le cadre d’une division en volume. La partie correspondant à l’extension des futures Halles a fait l’objet d’une division en volume, laquelle fait l’objet d’une modification afin d’isoler les volumes à céder à OMC PROMOTION. La partie « Halles Saint-Pierre existantes » fait l’objet d’une seconde division en volume afin également d’isoler certains volumes devant rester la propriété de la Ville (ceux mis à disposition du Crescent).

 


L’intervention de Catherine Amaro pour le groupe Mâcon Citoyens

Mesdames, Messieurs,

L’avenir de nos Halles ne tient plus qu’à votre volonté de vous en débarrasser.

Passé le choc, la surprise, puis l’agacement sur le procédé, vient le temps de l’analyse du rapport. Vous reprenez ici allègrement, en introduction, les éléments de langage de votre dernière campagne, voire je crois, de la précédente.

Mais, depuis, le projet a bien avancé : nous voilà donc pourvus d’une belle résidence seniors de 79 logements… Et à ce sujet, pouvez-vous nous indiquer le nombre de logements occupés à ce jour ?

Equipés également d’un parking souterrain « public » de plus de 100 places ; bien pratique il est  vrai, si ce n’est que ce parking est géré en DSP – en délégation de service public et non en direct – et ne propose par exemple pas de formule d’abonnement pour les personnes travaillant en ville.

Puis bien sûr l’espace commercial à vocation de Halles, avec en son centre le cloître historique du couvent.

Ce fameux espace commercial, tant attendu, et 1000 fois annoncé !
Ce fameux espace commercial rempli une première fois en dupliquant les commerces du centre-ville…

Commerces qui non seulement ont fermé sur le site des halles, mais qui pour certains sont  partis pour Charnay.

Commerces haut de gamme, il est  vrai, correspondant finalement assez peu aux besoins de la population du centre-ville qui n’a eu de cesse de s’appauvrir ces dernières années.

Et vous faites bien de rappeler que tout cela a été financé par de l’argent public !

Les différents FISAC (fonds d’intervention et de secours à l’artisanat et au commerce), plus récemment l’opération Cœur de Ville, mais aussi les fonds européens Feader pour la création d’une maison du tourisme et des produits du terroir – opération lancée en 2016 et qui devait être achevée au plus tard au 30 juin 2023…

Bref, ce qui devait être le cœur de la revitalisation de notre centre-ville est en train de finir en pure opération immobilière.

Car plutôt que d’avouer votre échec, de reconnaitre enfin que vous pataugez depuis des années sur le dossier, vous annoncez comme une victoire le fait de vendre les bijoux de famille et sans même prendre l’avis des Mâconnais.

(…)

Si j’en crois un article de la Voix du Nord ou un autre encore dans les Echos du Touquet concernant les halles d’Etaples, commune du Pas de Calais, Place Ô marché survit tant bien que mal là-bas et n’a plus que deux commerces sur les cinq au départ.

Et qui peut donc aujourd’hui nous confirmer qu’au terme des 5 ans prévus dans le projet d’acte de cession, la société OMC PROMOTION, propriétaire de l’enseigne Place ô marché, ne transformera pas elle-même ces anciennes halles publiques en nouvelle opération immobilière ?

Vous nous mettez aujourd’hui devant cette décision comme devant un fait ou plutôt un méfait accompli.

Nous ne pouvons que voter contre et nous indigner de vos méthodes.


 

 

Laurent Mazoyer, conseiller municipal en charge du commerce de centre-ville, a répondu en indiquant qu’une trentaine de commerçants et artisans étaient intéressés à intégrer ces Halles. Par ailleurs, a-t’il précisé, « l’OMC-Promotion est spécialisée dans ce genre de projet commercial, qu’elle gère depuis 9 ans. »

Eric Marchal, adjoint chargé de l'urbanisme, est également intervenu pour préciser que le retard d’exécution est le fait de la période covid, et défendre le projet : « Il s’agira d’un véritable lieu de vie, à l’utilité sociale certaine. C’est aussi le retour des métiers de bouche en centre ville. » Il a annoncé la présence en particulier d’une boulangerie.

Jean-Patrick Courtois, maire, a conclu les échanges en rappelant ce qui a justifié cette vente : « Cette opération est réalisée dans le cadre de l’opération Coeur de Ville, qui bénéficie de l’aide de l’Etat. Nous vendons au prix du marché, et même légèrement plus cher que ce que cela a coûté à la Ville.

Ensuite, oui nous préférons confier Les Halles commerciales à des gens qui savent faire », précisant aussi que « la loi et le droit du commerce facilitent les choses au privé quand ils interdisent certaines choses aux collectivités. Un exemple : nous ne pouvons proposer des loyers différenciés alors que c’est autorisé au privé. Enfin, l’investissement – 1,5 M d’€ – sera fait par OMC - Promotion, ce qui permet à la Ville de réaliser une opération blanche, autrement dit qui ne coûtera rien aux contribuables. » 

 

R.B.

 

 

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »