vendredi 14 juin 2024

 

A lire aussi, la réaction du président du Conseil départemental, ainsi que celles des députés Renaissance du département

 

Communiqué de la préfecture

Ce lundi 2 octobre, le président de la République a dévoilé lors d’un déplacement à Tonneins (Lot-et-Garonne), la liste des 238 brigades de Gendarmerie nationale retenues, conformément à l’engagement qu’il avait pris en 2022.

Cette mesure vise à la fois à renforcer le service public de la sécurité dans nos territoires, alors que près de 500 brigades avaient été supprimées au début des années 2000, mais
également à adapter le maillage territorial de la gendarmerie aux évolutions de la démographie et de la délinquance.

Ces nouvelles brigades, qui seront fixes ou mobiles, proposeront aux habitants des services publics tels que l’accueil du public, des victimes, la prise de plainte et renforceront la présence des forces de l’ordre sur l’ensemble du territoire. Elles viendront renforcer les 40 brigades de gendarmerie déjà existantes dans le département de Saône-et-Loire.

Expression du souhait du Président de la République de travailler à l’échelle de chaque territoire, à la demande du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, chaque préfet a conduit entre septembre 2022 et avril 2023 une concertation avec les élus de son territoire, en particulier avec les maires. A la suite de ce processus de concertation locale inédit, après présentation au Président de la République, les brigades suivantes ont été retenues dans le département de Saône-et-Loire :


- une brigade fixe à Toulon-sur-Arroux ;

- une brigade fixe dans le Mâconnais, à Pierreclos ;

- une brigade fixe dans le Chalonnais, à Lux ;

- une brigade mobile dans le Morvan, rattachée à la compagnie d’Autun, à dominante environnementale.

 

 


 

Communiqué

André Accary, président du Conseil départemental :

« Les engagements pris pour la Saône-et-Loire ont été respectés »

C’est avec une grande satisfaction que le président du Département de Saône-et-Loire André Accary, a accueilli les annonces du président de la République cet après-midi qui prévoient la création de 4 gendarmeries en Saône-et-Loire, soit le double de la moyenne nationale envisagée par département.

« Ces annonces sont conformes à nos échanges avec Gérald Darmanin lors de la signature de la convention entre l’Etat et le Département le 31 août dernier, pour financer la construction, rénovation, d’un minimum de 8 casernes en Saône-et-Loire - Bourbon-Lancy, Cluny, Cuisery, Saint-Gengoux-le-National, Montchanin, Saint-Germain-du-Plain, Saint-Martin-en-Bresse, Verdun-sur-le-Doubs – d’ici à 2029 pour un montant global de 35 millions d’euros pris en charge par notre collectivité départementale.

Cet engagement de l’Etat pour 4 gendarmeries supplémentaires - à Autun (brigade mobile), Lux, Pierreclos et Toulon-sur-Arroux - est une vraie reconnaissance de l’effort significatif fait par notre Département ces derniers mois en faveur de la gendarmerie, avec les 8 casernes programmées.

Il est aussi bienvenu pour un territoire vaste et rural comme le nôtre - 6e département de France en terme de superficie - qui nécessite un maillage et un renforcement des effectifs pour assurer la sécurité de nos concitoyens.

Si nous voulons un territoire attractif pour tous, nous devons nous en donner les moyens. Les gendarmes doivent pouvoir compter sur des locaux modernes dans un cadre de vie agréable, au même titre que tous les habitants de notre département. C’est pourquoi nous avons lancé cette opération de financement inédite et je ne peux que saluer le président de la République, le ministère de l’Intérieur et le directeur général de la gendarmerie nationale de tenir leurs engagements avec cette réponse aujourd’hui. »

 


 

Communiqué des députés Renaissance du département

La création de 200 nouvelles brigades de gendarmerie était un engagement du président de la République Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle de 2022.

Essentielle pour mieux protéger les Français, cette mesure a été gravée dans le marbre de la loi à l’occasion du projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur 2023-2027 (LOPMI) que nous avons eu l’honneur de voter en novembre dernier.

Créer de nouvelles brigades de gendarmerie partout en France était une nécessité à la fois pour garantir un meilleur niveau de sécurité et pour faciliter le travail des forces de l’ordre sur le terrain.

En tant que députés de Saône-et-Loire, nous nous sommes particulièrement mobilisés auprès du Ministère de l’Intérieur pour que notre département et ses habitants bénéficient à plein de cette promesse de campagne.
Notre mobilisation a payé : avec quatre nouvelles brigades de gendarmeries d’ici à la fin du quinquennat, notre territoire sort largement gagnant de la mise en œuvre territoriale. C’est un des rares départements à obtenir quatre nouvelles brigades.

Ces quatre nouvelles brigades se répartiront sur l’ensemble du département avec trois nouvelles brigades fixes à Pierreclos, Lux et Toulon-sur-Arroux ainsi qu’une brigade mobile dans le Morvan basée à Autun.
Cette victoire est le fruit d’un travail collectif, de la Préfecture et de l’ensemble des élus.

La création de ces nouvelles brigades de gendarmeries vient s’ajouter aux rénovations des brigades de gendarmerie existantes pour lesquelles l’Etat a, dans le cadre d’un dispositif unique sur le territoire national, conventionné avec le département de Saône-et-Loire. Nous remercions à ce titre le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire André Accary pour son engagement constant.

Nous adressons également tous nos remerciements aux colonels Guillaume Dard et Tomica Lukic, respectivement ancien et actuel commandant du groupement de gendarmerie de Saône-et-Loire, ainsi qu’à l’ensemble des forces de sécurités pour leur engagement quotidien.

Les habitants de la Saône-et-Loire pourront toujours compter sur notre mobilisation pour défendre leurs intérêts et obtenir des résultats avec énergie et détermination !

 

Benjamin DIRX, député de la 1ère circonscription de Saône-et-Loire

Louis MARGUERITTE, député de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire

Rémy REBEYROTTE, député de la 3ème circonscription de Saône-et-Loire

 

MÂCON : Les Marbettes profitent de leur AG pour donner à la Ligue contre le cancer et Orphéopolis

L’association des Marbettes a tenu son assemblée générale jeudi soir au centre social des 1 000 fenêtres Un peu plus d’une vingtaine de personnes était présente, dans la bonne humeur, car le bilan de l’association a de quoi créer l’enthousiasme !

TOUR DE FRANCE : Votez Mâcon !

Dans le cadre du Tour de France, les villes-étapes accueillant cet évènement sont mises au défi sur les réseaux sociaux. L’objectif est de célébrer le passage de la course dans la commune en mettant à l’honneur la couleur du symbole du Tour de France : le Maillot Jaune.

SAINTE-CÉCILE : La lutte a déjà repris contre l'exploitation de la carrière

Comme sentant le mauvais vent arriver, Les Amis de Sainte-Cécile n'ont pas attendu l'arrêté préfectoral pour se (re)mobiliser

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : Jordan Bardella très largement en tête à Mâcon

Raphaël Glucksmann (PS) et Valérie Hayer (Renaissance) sont dans un mouchoir de poche. Tous les chiffres, bureau de vote par bureau de vote.

SPA MÂCON : Les abandons d’animaux en augmentation

Une vingtaine de personnes étaient réunies ce samedi 8 juin à 14h30 à la Grisière pour assister à l’assemblée générale de la SPA de Mâcon. Les abandons sont en hausse, les frais de l’association aussi. La Société protectrice des animaux a plus que jamais besoin de vos dons.

MÂCON : La grande famille du lycée Cassin fête l’excellence

Un souffle de réussite, d’espérance, qui valorise l’immense travail accompli au sein du lycée.

MÂCON : Vibrante cérémonie d'hommage aux morts en Indochine

La journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine est célébrée le 8 juin, jour du transfert de la dépouille du soldat inconnu d’Indochine à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette.

MÂCON – Lycée : Dumaine s’envole à Malte avec Erasmus

En mars et avril, quatre élèves de terminales baccalauréat professionnel « métiers du commerce » ont pu effectuer un stage de quatre semaines sur l’île de Malte.

MÂCON – Transition énergétique : Les entreprises régionales passées au crible

Où en sont les entreprises dans leur processus de transition énergétique ? Pour la savoir, le Crédit Agricole a lancé en partenariat avec l’institut de sondage CSA, un baromètre dédié. Il était présenté aux entrepreneurs jeudi matin à la cité des climats et des vins à Mâcon.

MÂCON : Quelques découvertes sur le chantier de fouille des Épinoches

À quelques jours de l’ouverture du chantier des fouilles au public à l’occasion des journées européennes de l’archéologie, le responsable scientifique de la fouille Daniel Barthèlemy, accompagné de Hervé Reynaud, vice-président du Conseil départemental chargé de la Culture et du Patrimoine), a proposé un point d’étape de la fouille.