jeudi 7 juillet 2022

 

Zoom sur l'unité des atteintes aux personnes (UAP) qui traite des violences intra-familiales, en augmentation très préoccupante.

 

Accueil républicain ce matin d'abord, dans le bureau du maire Jean-Patrick Courtois, pour le ministre Gérald Darmanin en déplacement ce 18 janvier en Bourgogne-Franche-Comté, en compagnie de son adjoint à la Sécurité Maxim Plat, du député Benjamin Dirx et du préfet Julien Charles.

Premier temps de la visite par une rencontre avec la police municipale qui dispose d'une salle de lecture des caméras de surveillance.

 

Le ministre a ensuite rejoint le commissariat de Mâcon pour une rencontre également avec les effectifs, auxquels il a annoncé l'affectation de deux officiers de police judiciaire supplémentaires.

L'on sait également que 1,8 millions d'euros vont être consacrés à l'agrandissement du commissariat et que le centre de commandement opérationnel va bénéficier du plan de modernisation Pégase 2, qui comprend la géolocalisation, la cartographie, le transfert des informations directement aux équipes sur le terrain ainsi que l'exploitation des images des réseaux sociaux.

 

Nous avons pu assister aux échanges du ministre avec l'UAP, l'unité des atteintes au personnes, service de quatre effectifs policiers dédiés aux violences intra-familiales et violences conjugales.

Le service travaille en étroite collaboration avec des intervenantes sociales qui interviennent en commissariat et gendarmerie. On les appelle les ISCG (8 en Saône-et-Loire). L'unité dispose d'un équivalent temps plein et demi. Étroite collaboration également avec France victime 71 (anciennement AMAVIP) qui tient une permanence tous les lundis matins. Troisième partenaire essentiel, le réseau VIF, géré par l'Agglomération, qui met en relation tous les intervenants associatifs et institutionnels. Le réseau dispose de trois logements d'urgence pour les victimes de violences conjugales.

 

Pour autant, ces violences augmentent de manière très préoccupante quand, dans le même temps, l'unité a perdu une personne entre 2020 et 2021. Réponse du ministre : « Nous affectons deux officiers de police judiciaire supplémentaires au commissariat de Mâcon et nous avons augmenté de plus de 30 % l'effectif global. »

Certes, mais les chiffres sont durs : 182 dossiers de violences conjugales traités en 2021, contre 138 en 2020 ; 38 dossiers en attente de traitement ; 119 femmes victimes en 2021, contre 98 en 2020 ; 4 hommes victimes en 2020, 10 hommes victimes en 2021 ! 101 victimes époux en 2020 pour 127 victimes époux en 2021 ; chez les ex-époux, 31 victimes en 2020, 44 en 2021.

 

« C'est un "flag" quasiment tous les deux jours que nous traitons aujourd'hui, avec dépôt de plainte systématique, garde à vue et saisie des armes. Un dossier ici impacte tous les services » complétait la responsable du service. « Et il y a de plus en plus de travail avec les enfants... les besoins sont très importants. »

 

Rodolphe Bretin

 

 

 

© Photos Rodolphe Bretin

 

 

 

Photos D.R.

 

 

© Photos Rodolphe Bretin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présent également, le président du Conseil départemental André Accary

TRANSPORTS SCOLAIRES : Plus de 400 familles mâconnaises répondent à une enquête de la FCPE

Au printemps dernier, les conseils locaux de la Fédération des Conseils de parents d’élèves (FCPE) des collèges Pasteur, Saint-Exupéry et Bréart à Mâcon ont lancé une grande enquête sur les transports scolaires et les autres mobilités pour se rendre au collège… Les résultats viennent d'être dévoilés…

MÂCON : Les CAP agroalimentaires font leur marché !

Cette année encore, les stagiaires du « CAPA » (CAP Agricole à dominante agroalimentaire) ont organisé une vente de produits alimentaires sur le marché de Mâcon.

BISON FUTÉ : Un samedi rouge sur les routes

Et même noir en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le sens des départs !

MÂCON : Des jeunes influenceurs de la sécurité routière récompensés

Le concours « Devenir influenceur de la sécurité routière » a été organisé par la préfecture et la direction académique des services de l’Éducation nationale de Saône-et-Loire. L’objectif : sensibiliser à la sécurité routière dans les lycées du département et améliorer la connaissance des jeunes en matière de sécurité routière…

BAC 2022 : 86,40 % de réussite à l'issue du 1er groupe d'épreuves dans l'académie de Dijon

Tous bacs confondus, ce taux est en net recul par rapport aux années 2021 et 2020, mais bien supérieur à celui de 2019. Tous les chiffres de cette première session. 

BAC 2022 : Sophie, Amira Hadil et Camille, trois belles réussites au lycée Lamartine

Avec internet et la contrôle continu, plus de foule fébrile quelques minutes avant l'affichage des résultats... Malgré tout, quelques uns.es profitent encore de ce moment unique. C'était le cas ce matin au lycée Lamartine, où Amira Hadil et Sophie ont fait le déplacement pour savourer l'instant. À lire aussi, les résultats du 1er tour.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les plaisirs de l'eau sous contrôle

Plus de 82 % des sites d'excellente qualité

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La baisse de la natalité se poursuit

La population régionale diminue depuis 2015. Le déficit naturel poursuit sa dégradation et figure parmi les plus élevés de France métropolitaine. Les détails de l'enquête de l'INSEE.

MÂCON : Inscriptions ouvertes à la MJC de l'Héritan !

Publi-info - Actualisé : tous les liens vers vos activités de prédilection, ainsi que le programme de la nouvelle saison... Inscription en ligne possible !

SAÔNE-ET-LOIRE : « La chasse du renard en été doit cesser ! » exhorte l'AOMSL

Près de 3 500 renards ont été tués à l'été 2020 !...

MÂCON : L'IMC des Saugeraies en proie aux flammes cette nuit

Le bâtiment en construction était inoccupé

MÂCON - Été frappé : un rythme latin s’est propagé sur l’esplanade Lamartine

En cette fin de premier weekend de juillet, une initiation au tango était proposée au Kiosque à musique sur l’esplanade Lamartine.

MÂCON : Un dimanche parfait pour chiner

Les vides greniers des Blanchettes et du centre Paul Bert ont accueillis les brocanteurs et curieux toute la journée.

CHAINTRÉ : Sourire de retour au Club hôtelier mâconnais

C’est autour de leur président, Jérôme Pouponnot de l’Hôtel de Bourgogne) que les membres du Club Hôtel Mâconnais (CHM) se sont retrouvés au Château de la Barge, pour leur assemblée générale ordinaire.