samedi 28 mai 2022

Le syndicat ironise sur la positive attitude d'Emmanuel Macron dans un contexte social qui se dégrade chaque jour et de « contestation qui grandit », et appelle à un rassemblement à Mâcon l'après-midi.

 

Communiqué

"Il est vrai que les premiers jours de janvier ne commencent pas franchement bien. Pourtant, à écouter notre président, les raisons d’être optimiste ne manquent pas.
Tout va bien... je vous dirai même plus, soyons positifs ! Quoi qu’en ce moment être positif n’est pas bon signe !

Les hôpitaux ne souffrent pas de manque de moyens, juste d’un trop grand nombre de malades irresponsables. Rappelons quand même que la suppression des lits à continuer malgré la pandémie et qu’il n’y a toujours aucune reconnaissance pour les soignants, qui se sont d’ailleurs mobilisés le 11 janvier pour obtenir : la formation et l’embauche massive de professionnels ! L’ouverture de lits, de services et d’établissements ! L’augmentation significative des salaires pour toutes et tous ! Travailler moins : 32 h, et une retraite anticipée pour les métiers pénibles, pour travailler mieux et pour des emplois pour toutes et tous ! Un système de santé et de protection sociale avec des moyens pour répondre aux besoins de toutes et tous, accessible et dans la proximité !

Les conditions de la reprise de l'école le 3 janvier, avec un nouveau protocole complexe annoncé la veille de la rentrée, a exacerbé la colère des professionnels de l'éducation et des parents d'élèves. La CGT, ainsi que tous les syndicats du secteur, ont appelé à une grève le jeudi 13 janvier avec un rassemblement devant l’inspection académique à Mâcon, où plus de 200 personnes se sont réunis pour réclamer des moyens supplémentaires. Les professionnels de l'éducation exigent des créations massives et immédiates de postes dans toutes les catégories de personnels.

Les organismes sociaux sont quant à eux en grève tous les mardis depuis le mois d’octobre pour réclamer l’augmentation de la valeur du point. En effet, celui-ci n’a pas augmenté depuis plus de 10 ans, sans compter toutes les suppressions de postes et les départs en retraite non remplacés. La mise en place du télétravail entre 1 à 3 jours par semaine casse la communication avec les salariés pour les mobiliser encore plus sur ces sujets. Tous les organismes : Pôle Emploi, MSA, Sécurité Sociale appellent massivement à la grève le27 janvier pour l’augmentation des salaires.

Les usines ne ferment pas, elles innovent. Les salaires n’augmentent pas mais les profits explosent… Et la fraude fiscale se porte bien.
Personne ne peut ignorer le contexte social et économique, les augmentations des produits de première nécessité, de l’énergie comme de l’alimentation et, finalement, du coût de la vie pour toutes et tous, jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraités.
Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions et les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation, dans le privé comme dans le public.
Si, dans certains secteurs et entreprises, des mobilisations et des négociations ont permis d’obtenir des revalorisations de salaires, trop souvent encore les négociations sont au point mort ou les propositions des employeurs loin du compte.

Vieille ruse politicarde...
Provoquer, culpabiliser, isoler, diviser… autant d’écrans de fumée pour étouffer la contestation qui grandit, estomper la réalité à laquelle nous sommes confrontée et éviter de devoir apporter des réponses aux vrais problèmes que subissent la plus grande partie de nos concitoyens.

Ce que sera cette année, nous ne le savons pas... Une chose est certaine : beaucoup dépendra de nous, de notre capacité à agir et à mettre en commun nos colères mais surtout nos espoirs pour qu’enfin nos voix se fassent entendre.

Dès les premiers jours de 2022, les militants de la CGT y consacrent toute leur énergie…
Les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL donnent un premier rendez-vous unitaire le jeudi 27 janvier pour exiger des augmentations de salaires et défendre les emplois et conditions de travail, en appelant à une mobilisation interprofessionnelle. Une belle occasion offerte à tous ceux qui souhaitent de se faire entendre.

Déjà plusieurs secteurs : cheminots, éducation, organismes sociaux, énergie ont appelé à rejoindre toutes les actions pour cette journée. Nous comptons donc sur vous tous pour rejoindre le rassemblement prévu PLACE GENEVES à 14h30 à Mâcon.

Ne lâchons rien"

 

Emilie QUANDALLE - Secrétaire Générale de l'UL CGT de Mâcon

 

Les revendications de la CGT :

- Réduction du temps de travail à 32h ;

- SMIC brut à 2 000 € ;

- augmentation générale des salaires et des pensions ;

- un emploi pour toutes et tous ;

- la retraite à 60 ans à taux plein ;

- le renforcement des services publics

 

 

 
 

CRÊCHES : Quand la culture manga s’invite pour la journée !

Le Salon du manga, organisé par la ville, s’est tenu ce samedi à la salle Joug Dieu. Et le public a répondu présent pour cette première édition qui en appelle d’autres…

MÂCON : Les lycéens.nes en coeur sont de retour !

Rendez-vous ce samedi soir au Théâtre de Mâcon !

JEUX DE SAÔNE-ET-LOIRE : La flamme est passée par Mâcon

Jeudi en fin d’après-midi, une douzaine d’élèves des collèges St-Exupéry et Notre Dame, accompagnés d’Elise Cabaton, présidente du Comité de l’UNSS, ont emmené la flamme des 9es Jeux de Saône-et-Loire de l’esplanade Lamartine jusqu’à l'hôtel du Département où les attendait une délégation.

GRAND SITE DE SOLUTRÉ-POUILLY-VERGISSON : L’Été en fête avec plus de 130 rendez-vous

Le département de Saône-et-Loire et l’équipe du Grand site de France ont lancé ce jeudi soir la saison estivale et dévoilé la programmation complète. Une nouvelle fois, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges, avec quelques nouveautés à découvrir.

MÂCON : L’Amicale féline du Val Lamartinien lance un appel au bénévolat et à l’adoption

L’association de protection des chats continue son action sur le territoire mâconnais. Accompagnés par plus de 160 adhérents, mais seulement 6 bénévoles, Nicole et Michel Glatz, présidents, recherchent activement des familles pour leur prêter main forte et aider les chats abandonnés de la ville. 

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils inventent le 6ème doigt !

Découvrez vite leur belle invention, qui leur a valu un podium aux olympiades régionales des sciences de l'ingénieur.

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ? (2)

La suite de notre reportage photos sur la fête du jeu ce mercredi 25 mai

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ?

Un après-midi sans console, ordi ou télé c’est possible !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Une exposition itinérante sur les violences éducatives à l’enfance

Lundi, la direction de la petite enfance de la MBA a lancé son projet de sensibilisation sur le thème des violences éducatives ordinaire (VEO) dans le cadre du schéma départemental des services aux familles de Saône-et-Loire.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : Plus de 4 700 entrées et 16 000 dégustations !

Après deux années d’absence, ce fut un retour en fanfare pour les Mâcon wine note ? 9ème du nom

MÂCON : Le collège Robert Schuman en musique et en poème à l’occasion de l’après-midi « Vivre ensemble »

Ce vendredi, la cour du collège mâconnais était en feu à l’occasion de l’après-midi « vivre ensemble ». Un événement fédérateur, sous la musique et les vers, le projet est réalisé dans le cadre de l’action « TOUS ENSEMBLE » réalisée chaque année sur l’établissement, afin de prôner le vivre-ensemble et la mixité culturelle.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : À la santé des vins Mâcon !

C’est parti pour le festival des Vins Mâcon après deux années d’interruption. 26 cuvées sont à déguster sur l’esplanade jusqu’à 1h00 ce soir. Et rebelote samedi dès la fin de l’après-midi.

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».