mardi 5 juillet 2022

Communiqué de la Région Bourgogne-Franche-Comté :

 

Le Contrat de plan État-Région (CPER) 2021-2027 est le premier conclu à l’échelle de la région Bourgogne-Franche-Comté. Il apporte une réponse aux enjeux partagés par l’État et la Région, notamment dans les domaines de l’aménagement équilibré et de l’attractivité du territoire, des transitions économique, énergétique et écologique, ainsi que de l’équité sociale.

La région Bourgogne-Franche-Comté est l’une des premières régions françaises à officialiser la signature du CPER 2021-2027.

Négocié entre l’État et la Région, en lien avec les territoires infra-régionaux, ce contrat comporte deux types d’engagement.

Le socle en est constitué par un montant de crédits contractualisés, de près de 680 M€, dont l’essentiel porte sur 3 grandes thématiques :

- La transition écologique et énergétique pour un total de 230 M€, avec le développement des énergies renouvelables, l’économie circulaire, la biodiversité et l’eau ;

- La cohésion des territoires, d’un montant de 225 M€ dédié au soutien des projets des collectivités ;

- L’enseignement supérieur et la recherche, vecteur d’attractivité du territoire, pour lequel un effort significatif a été réalisé avec des crédits contractualisés à hauteur de 129 M€, en hausse de l’ordre de 40 % par rapport au CPER précédent.

D’autres thématiques telles que la culture et le patrimoine, le numérique, l’emploi et la formation, l’économie sociale et solidaire, le sport et l’égalité femmes-hommes font également l’objet de crédits contractualisés.

Ce socle de crédits contractualisés représente un engagement par habitant de 245 €.

En complément de ces thématiques contractualisées, ce CPER mentionne également des crédits dits ‘valorisés’ de l’État et de ses opérateurs d’une part, de la Région d’autre part, contribuant aux ambitions partenariales partagées à travers d’autres dispositifs déjà en place sur 7 grandes thématiques (transitions écologique et énergétique, numérique, emploi-formation, développement économique, santé, politique de la ville et rénovation urbaine, mobilité multimodale). Ces crédits valorisés, à hauteur de 828 M€, s’inscrivent donc également au bénéfice de l’ensemble des acteurs de la région Bourgogne Franche-Comté. Ils représentent un effort conjoint de l’État et de la Région de plus de 297 € par habitant.

Il convient enfin de rappeler que ce CPER a vocation à être complété à partir de 2023 par un volet mobilité multimodale, à construire selon les orientations attendues du gouvernement.

Ce Contrat de Plan État-Région 2021-2027, dont l’élaboration a été initiée dès 2019, tient par ailleurs compte du contexte de la crise sanitaire et de ses impacts économiques.

Il prolonge ainsi et englobe l’accord de relance État-Région signé le 5 février 2021 en présence de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Cet accord, de plus de 1,2 milliard d’euros, avait pour objet l’accélération des investissements sur les années 2021 et 2022 pour soutenir l’activité économique et initier un changement de modèle centré sur les transitions ; il a constitué la première pierre angulaire du nouveau contrat de plan.

Globalement, sur la période 2021-2027, c’est donc une mobilisation d’un niveau d’investissement inédit de 2,7 milliards d’euros dont l’État et la Région sont convenus, en articulation avec les partenaires, au bénéfice la Bourgogne-Franche-Comté.

Si les crédits du CPER et de l’accord de relance ne résument pas à eux seuls les politiques volontaristes portées par l’État et la Région, ils illustrent l’engagement conjoint en faveur du maintien dans la durée d’un niveau d’investissement et d’ambition élevé pour conforter la compétitivité, l’attractivité, l’équilibre et la cohésion de l’ensemble du territoire de la région.

 

BAC 2022 : 86,40 % de réussite à l'issue du 1er groupe d'épreuves dans l'académie de Dijon

Tous bacs confondus, ce taux est en net recul par rapport aux années 2021 et 2020, mais bien supérieur à celui de 2019. Tous les chiffres de cette première session. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les plaisirs de l'eau sous contrôle

Plus de 82 % des sites d'excellente qualité

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La baisse de la natalité se poursuit

La population régionale diminue depuis 2015. Le déficit naturel poursuit sa dégradation et figure parmi les plus élevés de France métropolitaine. Les détails de l'enquête de l'INSEE.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Forte chaleur attendue entre jeudi et samedi

Une vague de chaleur arrive ce mercredi. L'ARS rappelle les gestes simples mais essentiels pour prévenir les effets de la chaleur.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Fondation groupe EDF lance un appel à projets aux associations

Le Comité Mécénat territorial de la Fondation groupe EDF en Bourgogne-Franche-Comté lance l’appel aux associations engagées dans les domaines de l’environnement, de l’éducation et de l’inclusion. 

GUERRE EN UKRAINE : La Bourgogne-Franche-Comté solidaire du peuple ukrainien

Cent trente palettes de matériel médical et sanitaire collectées en Bourgogne-Franche-Comté pour contribuer à la solidarité en faveur du peuple ukrainien…

VINS DE BOURGOGNE : Les lauréats de la 109e édition du tastevinage dévoilés

Parmi eux, de nombreux vins du Mâconnais et du Beaujolais. 

COVID-19 : 69 classes fermées au 17 mars dans l'Académie de Dijon

C'était 2 classes fermées la semaine dernière.