jeudi 30 juin 2022

 

Vendredi soir, à l'initiative de Josiane Casbolt, maire de la commune, des vignerons sont venus à la rencontre des habitants pour une réunion publique d'échanges. Objectif clairement affiché : se connaître, connaître le métier pour vivre ensemble, en harmonie.

 

Belle intention et belle initiative qui, hélas, n'a vu que très peu d'habitants venir à la rencontre des vignerons pourtant soucieux d'expliquer leur métier et dire les efforts qu'ils font depuis longtemps pour éviter les épandages polluants et nocifs pour la santé.

 

Quand bien même, c'est avec un peu d'histoire que la réunion a commencé, par une intervention de Nathalie Chuzeville, directrice de l'ODG des Crus du Beaujolais : « La vigne est présente dès l'ère romaine. Le "Gouais", futur gamay, serait venu lors des invasions barbares » entamait-elle. « St-Amour, Juliénas, Brouilly, Régnié sont des noms issus de cette période. La culture de la vigne quant à elle, remonte au Moyen âge avec les ordres religieux du Chapitre de St-Vincent de Mâcon. Le Beaujolais est une seigneurie à part avec un commerce important, dont le vin, création du port de Villefranche-sur-Saône. Le vin remontera jusqu'à Paris grâce au développement du chemin de fer. »

Les premiers soucis arriveront avec le phylloxera, puceron importé des Etats Unis et qui mettra à mal des cépages ancestraux. La première technique de lutte sera le greffage.

Dans les 30 et 40, les vignerons vont se rassembler pour demander l'AOC St-Amour et, ainsi, se prémunir de la fraude et protéger leur savoir-faire. L'AOC nait par décret le 8 février 1946.

 

Aujourd'hui, 1 127 domaines sont certifiés dans des labels connus tels que le AB (Bio), HVE (Haute valeur environnementale), demeter (biodynamie) ou encore Terra Vitis, représentant 70 % de la surface viticole. Les certifications de domaine ont été multipliées par deux en deux ans.

 

Technicien à la Chambre d'agriculture, Benjamin a pris la suite pour évoquer la partie technique. « La viticulture, c'est la nécessité d'appliquer des produits préventifs d'une efficacité de 8 à 12 jours pendant 100 jours, représentant 7 à 8 passages en moyenne.

Les viticulteurs restent conscients des progrès à faire en matière de traitement. Quoi qu'il en soit, ils sont contrôlés dans leur activité, qui est réglementée. Les produits sont homologués, les viticulteurs doivent avoir une carte professionnelle pour les acheter, les pulvérisateurs sont aussi contrôlés. Trois maladies sont vraiment ravageuses : le mildiou, l'oïdium et le black rot. Ces trois maladies ont 200 ans sur 8 000 ans d'histoire de la vigne. »

 

Et de conclure en évoquant les prochaines certifications qui concerneront cet outil particulier qu'est le pulvérisateur : « L'amélioration des pratiques est un souci permanent. Une preuve avec la labellisation des pulvérisateurs eux-mêmes qui pourront avoir une double certification, selon la qualité technique de la pulvérisation ainsi que de la dérive dans l'air du produit pulvérisé.

L'objectif de la profession est toujours de traiter moins ou mieux en préservant la récolte et la pérennité du vignoble. Aucun vigneron ne traite par plaisir. C'est un coût et du travail. Il faut dire aussi que certains traitements sont obligatoires, pour les maladies de quarantaine comme la flavescence par exemple. Il s'agit d'une maladie épidémique. Là dessus, c'est l'Etat qui prend la main et impose les traitements. »

 

Présents dans la salle, Marc Sangoy, président de la CAVB et président de la cave de Lugny, et Jérôme Chevalier, vice-président de l'Agglomération en charge de la viticulture, lui-même viticulteur et président de l'Union des producteurs de vin Mâcon. Les deux hommes ont insisté sur la nécessité du dialogue entre riverains et professionnels. « Quand on se parle, ça marche. Il faut faire des réunions comme celle-ci régulièrement dans le souci du bien vivre ensemble. »

Rodolphe Bretin

 

Josiane Casbolt aux côtés de Claire Midey, représentant le cru St-Amour

 

 

 

 

 

Les vignerons sont venus en nombre. Très peu d'habitants présents

 

CHAINTRÉ : Sourire de retour au Club hôtelier mâconnais

C’est autour de leur président, Jérôme Pouponnot de l’Hôtel de Bourgogne) que les membres du Club Hôtel Mâconnais (CHM) se sont retrouvés au Château de la Barge, pour leur assemblée générale ordinaire.

MÂCON : Femmes Solidaires Mâcon, une association féministe dynamique

Prochaine action : le samedi 2 juillet à 14 h 30 sur l’esplanade de Lamartine pour le droit à l’IVG 

MÂCON : On se rapproche hélas du nombre de tués sur les routes en 2019 à la même période

Des contrôles routiers ont eu lieu cet fin d'après-midi avenue Charles de Gaulle, en présence du préfet de Saône-et-Loire et du procureur de la République. « 50 % de la délinquance à Mâcon concerne la route ! » a déclaré celui-ci.

CLUNISOIS : Gros chantier sur la RD 980 entre Cluny et Lournand

La route sera fermée totalement du 30 juin au 8 juillet, ainsi ue du 29 août au 2 septembre…

CHARNAY : Le coup d’envoi des Dimanches Foodtrucks bien arrosé !

Le premier Dimanche Foodtrucks de l’été était organisé aujourd’hui par la ville de Charnay. Avec une invitée que l’on aurait préféré ne pas voir… Mais qui a dit que la pluie empêchait de se régaler et freiner les gourmands ?

VERZÉ : 32 équipes et 109 passionnés au championnat de France de dégustation

Samedi matin, le championnat de France de dégustation de vins à l’aveugle, organisé par la Revue du vin de France, s’est déroulé dans les locaux historiques et grandioses de la cuverie de la cave coopérative des Terres Secrètes de Verzé.

EMPLOI : La 1re agence spécialisée dans l'emploi des personnes handicapées a ouvert à Mâcon

Vendredi 24 juin, la nouvelle agence Eureka Handicap by Atésia, dédiée à l'accompagnement des publics en situation de handicap, 1ère du nom en Bourgogne-Franche-Comté, a ouvert ses portes en présence des entreprises et élus du territoire. C'est la concrétisation d'une collaboration d'acteurs locaux engagés pour l'emploi et la diversité.

MÂCON : André Accary élevé au grade de chevalier dans l'Ordre national du Mérite

Une décoration remise par l'ex-champion olympique de Judo et ex-ministre des Sports David Douillet vendredi soir en préfecture

SAÔNE-ET-LOIRE : Alerte orange aux orages cet après-midi

Des pluies intenses sont à nouveau attendues

SANCÉ : Une nouvelle mosquée rue des Tournesols, dotée d'un centre culturel

Le bâtiment, construction et propriété de l'ACSE, abrite une salle de prière et un espace culturel. Ce nouveau centre cultuel et culturel est une idée née il y a 40 ans ! Président de l'association, préfet et maire de Sancé l'ont inauguré cet après-midi.

CHARNAY - École de Champgrenon : Fête pluvieuse, fête heureuse pour une première !

Ce vendredi, en fin d’après-midi, tous les élèves des classes de l’école primaire de champgrenon ont participé à la première fête de fin d’année scolaire devant leurs parents.

SANCÉ : Nouveaux locaux et nouveaux modèles chez Mercedes

L’occasion d’une belle soirée à la concession ce jeudi soir pour les passionnés de l’automobile….

CHARNAY : Les dimanches Foodtrucks de retour !

Premier rendez-vous ce dimanche 26 juin !

EMPLOI : « Du stade vers l’emploi », un job dating inédit à Mâcon !

Ce jeudi, au stade Marie-José Pérec à Mâcon, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d'Athlétisme et Pôle emploi ont proposé la 1ère édition « Du Stade vers l’Emploi » en Bourgogne-Franche-Comté. Rendez-vous pour lequel l'Entente Athlétique de Mâcon (EAM) a été retenue comme club support.

CRÊCHES : Carrefour, partenaire de la Défense, soutient les réservistes

Mercredi, le centre commercial et la Garde nationale ont signé une convention en faveur du développement des activités de réserve pour les salariés.

SAÔNE-ET-LOIRE : De nouveaux orages violents attendus ce jeudi après-midi

Le département est placé en alerte orange à partir de 16 h jusqu’à 4 h du matin ce vendredi…

CHARNAY : Une initiative innovante avec l’ouverture d’une classe théâtre à la rentrée

L’offre enseignée à l’école de musique s’enrichit avec la pratique du théâtre, une discipline très complémentaire à la musique. Une vraie nouveauté, qui met l’art dramatique, à la portée de tous, enfants ados, adultes…