samedi 2 mars 2024

Actualisé : 

 

Les ajustements de rentrée en Saône et Loire :

Une ouverture de classe à Crêches-sur-Saône
Une aide pédagogique au RPI de Bruailles-Sainte Croix, donc un enseignant en plus dans l'école.

Ce mercredi, Pierre N'Gahane, recteur de l'académie de Dijon, a tenu une conférence de presse de rentrée par visio-conférence avec les quatre directions départementales des services de l'éducation nationale (DSDEN).

Pour sa 1ère rentrée en tant que recteur, l'ex-préfet, a développé trois axes prioritaires :

1) L'attractivité

« Pour la 1ère fois, nous avons reçu une feuille de route présidentielle. Le champ de l'attractivité a été amorcé par notre politique avec l'approche Ressource Humaines (RH). La rentrée 2022 sera plus sereine, meilleure que celle des années précédentes. Moins de postes sont restés non pourvus. Notre école est vivante. Nous sommes engagés dans cette dimension RH. Chaque académie a reçu une feuille de route » a -t-il indiqué.

L'Académie a signé un partenariat avec Pôle Emploi pour compléter les offres d'emplois dans le second degré et a reçu une cinquantaine de renforts. Elle travaille avec une dizaine de contractuels, 20 000 enseignants et administratifs.

Le rectorat affiche le souci d'accompagner individuellement ses collaborateurs. Pour ce faire, il a mis en place 6 conseillers RH : 2 en Côte d'or, 2 en Saône et Loire, 1 dans la Nièvre et 1 dans l'Yonne.

L'aspect rémunération contribue également à rendre le métier d'enseignant plus attractif. L'indice a été revalorisé de 3,5%.

Autre souci, celui de la protection du personnel qui doit travailler dans des conditions optimales.

« Nous sommes invités à une attitude d'écoute vis à vis de notre personnel pour une meilleure réussite des élèves. Nous devons changer de braquet et faire confiance au personnel de terrain. »

2) Les fondamentaux

Comment instruire et faire progresser les jeunes ? Comment travailler sur ces fondamentaux ?

Le recteur poursuit la politique du dédoublement de classe. L'accent est mis sur la volonté d'aller chercher ceux qui sont en difficulté. Un des enjeux majeurs pour lui, celui de combattre l'illettrisme.

Autre volonté : l'effort de l'école inclusive. 8 000 élèves sont actuellement identifiés en situation de handicap. L'Académie compte 270 ULIS, 96 pôles de prise en charge, 1822 personnes à temps plein constituant le personnel AESH.

2022 voit la création de 8 ULIS dont 5 en élémentaire et 3 en maternelle.

3) Innovation et expérimentation

Cet axe est lié à la parole présidentielle qui invite à l'innovation et à l'expérimentation. L'école du futur a été expérimentée auprès d'une cinquantaine d'établissements.

« J'ai demandé aux chefs d'établissements de nous bousculer là-dessus. Faire preuve d'imagination et d'invention, être en capacité d'accompagner ces mouvements. Un sujet qui me tient à cœur, celui de l'autonomie des élèves. On peut travailler cette autonomie dès la 6ème.

C'est assez enthousiasment de commencer l'année avec de tels engagements, pousser les lignes, trouver les bonnes initiatives », a conclu le recteur.

 

La rentrée en Saône et Loire

Liliane Ménissier, inspectrice d'académie-Directrice académique des services de l'éducation nationale (IA-DASEN) de Saône et Loire a apporté quelques précisions sur la rentrée dans le département en particulier pour le 1er degré.

La priorité menée depuis ces dernières années, est de maintenir la présence des enseignants dans les classes.

La Saône et Loire enregistre 42 237 élèves dans le 1er degré à la rentrée 2022, moins 724 élèves par rapport à 2021 et 20 925 élèves en collège, moins 40%, soit, moins 46 élèves par collège. Par ailleurs, les services académiques ont procédé à la création de 3 postes. 3 recrutements sont actuellement en cours.

5 situations d'écoles sont placées en observation pour décider d'un accompagnement : Chalon, Montceau, Crèches/Saône, Breuil et Dracy.

L'école de Saint Vallier, une maternelle, n'a pas été fermée.

La Saône et Loire est le seul département expérimentateur de 2 heures de sport par semaine (en dehors des horaires scolaires). 5 établissements du second degré ont accepté de s'engager : Notre Dame à Mâcon, Cassin à Paray-le-Monial, St Exupéry à Montceau, Copernic à St Vallier et Vailland à Sanvignes.

Madame Ménissier se rendra dès ce jeudi matin sur deux établissements de Mâcon pour assister à la rentrée en musique.

M.A.

 

Pierre N'Gahane

Photos © M.A.

Liliane Ménissier

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.

AUTONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté se mobilise contre les chutes des personnes âgées

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) et la Carsat Bourgogne-Franche-Comté sont engagés depuis 2022 dans le plan anti-chute des personnes âgées. Premier bilan ce mardi 16 janvier.

BOURGOGNE - Population : Le recensement démarre aujourd'hui !

Le recensement de la population démarre ce jeudi 18 janvier 2024 en France métropolitaine. Il se déroulera jusqu’au samedi 17 février dans les communes de moins de 10 000 habitants concernées et jusqu’au samedi 24 février dans les communes de 10 000 habitants ou plus (sur un échantillon de logements). 125 communes sont concernées en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE - Vins : Laurent Delaunay, nouveau président du BIVB

Lors de l’assemblée générale de l’interprofession des vins de Bourgogne, Laurent Delaunay (Maison Edouard Delaunay) a succédé à François Labet en devenant président du BIVB.

ACADÉMIE DE DIJON : Les chefs et cheffes d'établissements scolaires du SNPDEN outrés par les propos de leur toute nouvelle ministre

Qu'un ou une ministre de l'Éducation nationale choque les personnels de direction est plutôt rare... Ils demandent, en urgence, une audience au recteur. La lettre du SNPEDN-UNSA (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale) envoyée à la ministre. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Démographie : La population régionale est en légère baisse

2 800 194 c'est le nombre exact d'habitants au 1er janvier 2021 (-0,1 % par rapport à 2015) selon l'Insee. Si Mâcon a vu sa population progresser (+ 1200 habitants), la Saône-et-Loire a perdu plus de 6 000 habitants. Retrouvez tous les chiffres de la grande étude de l'Insee.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L’emploi salarié toujours en baisse dans la filière automobile au premier semestre 2023

Fin juin 2023, les 363 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté emploient près de 38 000 salariés. Cet effectif baisse de 3,2 % en un an, après -5,3 % l'année précédente. Les détails avec l'INSEE BFC.

Mobilité Internationale : la Région vous fait passer les frontières !

Consciente de l’importance d’une expérience à l’étranger pour l’enrichissement personnel et professionnel, la Région encourage les jeunes bourguignons et francs-comtois à effectuer un stage ou une période d’études dans le monde entier grâce aux « bourses individuelles de mobilité ». Le moyen idéal pour acquérir aussi des compétences linguistiques et… créer du lien social.

REGION BFC : Plus de 56 millions d'euros engagés

Réunis en commission permanente vendredi 24 novembre 2023 à Besançon, les élus ont voté 56,32 millions d’euros de crédits d’intervention. Economie, développement durable, agriculture et forêt, transports, logement, éducation, aménagement du territoire, patrimoine, sports... les domaines d'intervention sont nombreux ! 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Comité FEADER : La profession agricole suspend le dialogue avec la Région

« Quand les premiers dépôts de demande ont été faits en avril et qu’en octobre aucune réponse n’est apportée aux porteurs de projet pour démarrer les travaux, les projets sont mis à mal », pointe la FRSEA

BOURGOGNE - Livre : La Bourgogne d'Antan réédité

Regroupant plus de 400 cartes postales anciennes, La Bourgogne d'antan propose un itinéraire dans la Bourgogne de la Belle Époque.