dimanche 3 mars 2024

 

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté et les établissements de santé de la région se mobilisent dans la perspective de l’entrée en vigueur des dispositions de la loi Rist du 26 avril 2021, qui visent à mettre fin aux dérives de l’intérim médical. Mots d’ordre : responsabilité et solidarité.

 

Communiqué de l'ARS

Mettre en adéquation la rémunération des praticiens intérimaires avec la réglementation : tel est l’objectif de la loi Rist du 26 avril 2021, qui entrera en application ce 3 avril 2023 pour faire cesser certaines dérives.

Ces dispositions renforcent le principe du respect des tarifs encadrés de l’intérim médical via une entreprise de travail temporaire, avec un plafond de rémunération fixé à 1 170 euros bruts pour une mission de 24 heures, ou via un contrat de gré à gré conclu entre un praticien et un établissement public de santé.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté, en lien étroit et de confiance avec les Fédérations représentant les établissements de santé de la région (FHF, FEHAP, FHP*), prépare la mise en œuvre de cet engagement collectif national.

Les excès de l’intérim médical pèsent en effet lourdement sur les budgets des établissements de santé.

Ils ont aussi un impact sur les collectifs de travail introduisant une instabilité peu compatible avec l’esprit d’équipe.

Face aux difficultés qui pourraient survenir dans les premières semaines d’application, les ARS sont chargées d’identifier toutes les zones de risque et de créer les conditions d’une solidarité territoriale qui permettra de garantir la continuité des soins.

Agir de manière collective et solidaire

Ce mardi 14 mars à Dijon, le comité régional de suivi de la loi Rist a été installé, associant représentants des établissements et des professionnels de santé (Fédérations, ordres, URPS*), des usagers, de la démocratie en santé (CRSA), de la Région, de l’Etat, en particulier la Direction Régionale des Finances Publiques (DRFIP), l’action étant portée conjointement par le ministère de la Santé et de la Prévention et le ministère des Comptes publics.
L’occasion pour le directeur général de l’ARS, Jean-Jacques Coiplet, d’insister sur la nécessité d’agir de manière collective et solidaire.

Cette instance régionale complète une organisation à l’échelle des 8 départements de Bourgogne-Franche-Comté où les directeurs territoriaux de l’ARS réunissent régulièrement tous les acteurs de santé pouvant contribuer à trouver des solutions.

 

Les hôpitaux publics disposent de plusieurs leviers d’action pour parer les difficultés et les tensions en termes de ressources humaines médicales, et notamment la prime de solidarité territoriale (PST), qui permet la valorisation de l’exercice au-delà des obligations de service d’un praticien, sur volontariat et après accord de l’établissement employeur.

Les représentants des établissements ont réaffirmé leur engagement de solidarité sur les territoires pour faire de cette réforme un succès visant à redonner du sens au travail des soignants.

 


*FHF : Fédération hospitalière de France ; FHP : Fédération de l’hospitalisation privée ; FEHAP : Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés solidaires ; URPS : Unions régionales des professionnels de santé.

 

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.

AUTONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté se mobilise contre les chutes des personnes âgées

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) et la Carsat Bourgogne-Franche-Comté sont engagés depuis 2022 dans le plan anti-chute des personnes âgées. Premier bilan ce mardi 16 janvier.

BOURGOGNE - Population : Le recensement démarre aujourd'hui !

Le recensement de la population démarre ce jeudi 18 janvier 2024 en France métropolitaine. Il se déroulera jusqu’au samedi 17 février dans les communes de moins de 10 000 habitants concernées et jusqu’au samedi 24 février dans les communes de 10 000 habitants ou plus (sur un échantillon de logements). 125 communes sont concernées en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE - Vins : Laurent Delaunay, nouveau président du BIVB

Lors de l’assemblée générale de l’interprofession des vins de Bourgogne, Laurent Delaunay (Maison Edouard Delaunay) a succédé à François Labet en devenant président du BIVB.

ACADÉMIE DE DIJON : Les chefs et cheffes d'établissements scolaires du SNPDEN outrés par les propos de leur toute nouvelle ministre

Qu'un ou une ministre de l'Éducation nationale choque les personnels de direction est plutôt rare... Ils demandent, en urgence, une audience au recteur. La lettre du SNPEDN-UNSA (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale) envoyée à la ministre. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Démographie : La population régionale est en légère baisse

2 800 194 c'est le nombre exact d'habitants au 1er janvier 2021 (-0,1 % par rapport à 2015) selon l'Insee. Si Mâcon a vu sa population progresser (+ 1200 habitants), la Saône-et-Loire a perdu plus de 6 000 habitants. Retrouvez tous les chiffres de la grande étude de l'Insee.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L’emploi salarié toujours en baisse dans la filière automobile au premier semestre 2023

Fin juin 2023, les 363 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté emploient près de 38 000 salariés. Cet effectif baisse de 3,2 % en un an, après -5,3 % l'année précédente. Les détails avec l'INSEE BFC.

Mobilité Internationale : la Région vous fait passer les frontières !

Consciente de l’importance d’une expérience à l’étranger pour l’enrichissement personnel et professionnel, la Région encourage les jeunes bourguignons et francs-comtois à effectuer un stage ou une période d’études dans le monde entier grâce aux « bourses individuelles de mobilité ». Le moyen idéal pour acquérir aussi des compétences linguistiques et… créer du lien social.

REGION BFC : Plus de 56 millions d'euros engagés

Réunis en commission permanente vendredi 24 novembre 2023 à Besançon, les élus ont voté 56,32 millions d’euros de crédits d’intervention. Economie, développement durable, agriculture et forêt, transports, logement, éducation, aménagement du territoire, patrimoine, sports... les domaines d'intervention sont nombreux ! 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Comité FEADER : La profession agricole suspend le dialogue avec la Région

« Quand les premiers dépôts de demande ont été faits en avril et qu’en octobre aucune réponse n’est apportée aux porteurs de projet pour démarrer les travaux, les projets sont mis à mal », pointe la FRSEA

BOURGOGNE - Livre : La Bourgogne d'Antan réédité

Regroupant plus de 400 cartes postales anciennes, La Bourgogne d'antan propose un itinéraire dans la Bourgogne de la Belle Époque.