vendredi 14 juin 2024

Cet après-midi au lycée Lamartine, le préfet de Saône et Loire Yves Seguy a cosigné le document général d’orientations 2023-2027 portant sur la sécurité routière, en compagnie de nombreux partenaires.

Le Document Général d’Orientations (DGO) constitue un outil de programmation et de mobilisation locale pour la lutte contre l’insécurité routière et la diminution de l’accidentalité. 

Il formalise un processus de consultation qui a mobilisé les partenaires institutionnels, les gestionnaires de voirie, les collectivités territoriales, les établissements publics de coopération intercommunale, les associations, les chambres consulaires ainsi que de nombreux acteurs impliqués dans la politique locale de sécurité routière. Son élaboration a permis à l’ensemble des partenaires locaux de partager le plus largement possible l’analyse de l’accidentologie et de l’insécurité routière en Saône-et-Loire et les enjeux qui en découlent. 

À l’issue de cette démarche concertée, des enjeux et un large éventail d'orientations d'actions ont pu être déterminés, préfigurant ainsi l'activité de prévention sur les routes de Saône-et-Loire pour les cinq prochaines années. La signature de ce document d’une cinquantaine de pages s'est déroulée ce lundi 27 mars à 14h00 au lycée Lamartine à Mâcon, où une action de prévention sécurité routière avait lieu en parallèle pour 6 classes du Lycée.

 

Les signataires (ou leurs représentants) : 

- M. le Préfet de Saône et Loire, Yves Seguy 

- M. le Président du Conseil départemental, André Accary 

- Mme la Directrice académique des services de l’Éducation nationale de Saône et Loire, Liliane Ménissier 

- M. le Commissaire, Directeur départemental adjoint de la sécurité publique, Emmanuel Breton 

- M. le Commandant de groupement de la gendarmerie départementale, Guillaume Dard 

- M. le Lieutenant colonel du service départemental d'incendie et de secours de Saône et Loire, Philippe Demousseau 

- M. le Procureur de la République près le tribunal judiciaire de Mâcon, Eric Jallet 

- Gérard Buono, représentant Mme Jarrot, Présidente de l'Association des Maires de Saône-et-Loire 

- M. le Président de l'union des maires ruraux de Saône-et-Loire, Jean-François Farenc, absent aujourd’hui 

- M. le Procureur de la République près le tribunal judiciaire de Chalon-sur-Saône, Patrice Guigon, absent aujourd’hui 

 

Quatre enjeux nationaux obligatoires 

Yves Seguy a insisté sur l’importance de cette séance formelle qu’est la co-signature de ce Document Général d’Orientations en matière de sécurité routière en précisant : « ce document fait bien évidemment écho aux orientations nationales qui sont déclinées au niveau départemental avec un certain nombre de considérations touchant aux singularités du département.

Quatre enjeux nationaux obligatoires sont identifiés, à commencer par les deux-roues motorisés. Faut-il rappeler qu’en Saône et Loire, entre 2017 et 2021, 44 usagers de deux-roues motorisés sont décédés soit 20% des décès. Ensuite, les nouveaux modes de mobilité dite “douce” : vélo, engins de déplacement personnel motorisés et marche. Entre 2017 et 2021, 29 personnes sont décédées dans un accident impliquant un mode de mobilité “douce” dans le département, soit 15% des décès.

Le troisième enjeu porte sur les conduites à risques : alcool, vitesse et non respect des priorités, stupéfiants, distracteurs (l’usage du téléphone principalement), les médicaments psychotropes. En Saône et Loire, les conduites à risques représentent 90% des causes des accidents mortels pour la période 2017-2021.

Enfin, le risque routier professionnel, qui concerne surtout les chauffeurs de poids lourds, français et étrangers, qui empruntent nos routes. Il faut savoir que la Saône et Loire est l’un des départements français où il y le plus de passage (Autoroute A6 et RCEA). Entre 2017 et 2021, 85 personnes sont décédées dans un accident impliquant un motif domicile-travail ou un trajet professionnel, soit 40% des décès dans le département ».

 

Actions de sensibilisations dans les établissements scolaires 

Pour chaque enjeu, des orientations d’actions sont définies avec des partenaires divers, au regard de modalités d’actions portant sur la communication, sensibilisation, prévention, contrôle et sanction.

À titre d'exemple, aujourd’hui au lycée Lamartine, un “Serious Game” a pris place avec des classes de première STMG. Sophie Elouifaqi, cheffe de l'unité sécurité routière et ingénierie de crise rattachée à la direction départementale des territoires, a précisé que « cette action reprend le principe d’un “Escape Game”, c’est à dire une grande mallette avec plusieurs codes et indices à découvrir sur le thème de la sécurité routière en partant d’un scénario avec un accident de la route d’une personne en deux-roues décédées. Les élèves doivent donc découvrir les indices pour déterminer les raisons de l’accident en s’aidant de matériel de la sécurité routière pendant une heure.

Ensuite, lors de la deuxième heure, un débriefing sur les deux-roues motorisés, l’alcool et les stupéfiants a lieu, en lien avec le jeu.

L'idée est vraiment de sensibiliser les jeunes en leur faisant passer des bons messages. Nous sommes très satisfaits de ce jeu que nous avons mis en place depuis septembre et qui est proposé dans tous les établissements du département. »

 

La signature du Document Général d’Orientations traduit l’engagement des différents acteurs à mobiliser sans relâche leurs efforts autour de ces enjeux et orientations d’actions qui fondent ce document stratégique pour l’amélioration de la sécurité routière en Saône-et-Loire.

A.L.

 


 

 

MÂCON : Les Marbettes profitent de leur AG pour donner à la Ligue contre le cancer et Orphéopolis

L’association des Marbettes a tenu son assemblée générale jeudi soir au centre social des 1 000 fenêtres Un peu plus d’une vingtaine de personnes était présente, dans la bonne humeur, car le bilan de l’association a de quoi créer l’enthousiasme !

TOUR DE FRANCE : Votez Mâcon !

Dans le cadre du Tour de France, les villes-étapes accueillant cet évènement sont mises au défi sur les réseaux sociaux. L’objectif est de célébrer le passage de la course dans la commune en mettant à l’honneur la couleur du symbole du Tour de France : le Maillot Jaune.

SAINTE-CÉCILE : La lutte a déjà repris contre l'exploitation de la carrière

Comme sentant le mauvais vent arriver, Les Amis de Sainte-Cécile n'ont pas attendu l'arrêté préfectoral pour se (re)mobiliser

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : Jordan Bardella très largement en tête à Mâcon

Raphaël Glucksmann (PS) et Valérie Hayer (Renaissance) sont dans un mouchoir de poche. Tous les chiffres, bureau de vote par bureau de vote.

SPA MÂCON : Les abandons d’animaux en augmentation

Une vingtaine de personnes étaient réunies ce samedi 8 juin à 14h30 à la Grisière pour assister à l’assemblée générale de la SPA de Mâcon. Les abandons sont en hausse, les frais de l’association aussi. La Société protectrice des animaux a plus que jamais besoin de vos dons.

MÂCON : La grande famille du lycée Cassin fête l’excellence

Un souffle de réussite, d’espérance, qui valorise l’immense travail accompli au sein du lycée.

MÂCON : Vibrante cérémonie d'hommage aux morts en Indochine

La journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine est célébrée le 8 juin, jour du transfert de la dépouille du soldat inconnu d’Indochine à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette.

MÂCON – Lycée : Dumaine s’envole à Malte avec Erasmus

En mars et avril, quatre élèves de terminales baccalauréat professionnel « métiers du commerce » ont pu effectuer un stage de quatre semaines sur l’île de Malte.

MÂCON – Transition énergétique : Les entreprises régionales passées au crible

Où en sont les entreprises dans leur processus de transition énergétique ? Pour la savoir, le Crédit Agricole a lancé en partenariat avec l’institut de sondage CSA, un baromètre dédié. Il était présenté aux entrepreneurs jeudi matin à la cité des climats et des vins à Mâcon.

MÂCON : Quelques découvertes sur le chantier de fouille des Épinoches

À quelques jours de l’ouverture du chantier des fouilles au public à l’occasion des journées européennes de l’archéologie, le responsable scientifique de la fouille Daniel Barthèlemy, accompagné de Hervé Reynaud, vice-président du Conseil départemental chargé de la Culture et du Patrimoine), a proposé un point d’étape de la fouille.