samedi 2 décembre 2023

Communiqué :

Les services de sécurité du ministère de l’Intérieur et des Outre-Mer ont enregistré en 2021 près de 208 000 victimes de violences commises par leur partenaire ou ex-partenaire…

Ce sont exactement 207 743 victimes, dont 180 800 femmes – calcul du ministère arrondi au 3ème chiffre significatif -  qui ont été recensées l’an dernier, selon une analyse diffusée jeudi dernier par le service de statistique du ministère de l’Intérieur (SSMSI), et cela représente une augmentation de 21 % par rapport à 2020, et pratiquement le double d’enregistrements par les forces de l’ordre depuis 2016 !

Ces chiffres montrent que « les femmes s’expriment de plus en plus : elles déposent plainte, et tant mieux », explique Françoise Brié, directrice de l’association Fédération Nationale Solidarité Femmes, qui gère la ligne d’écoute 3919. Mais cela signifie aussi, malheureusement, que « la violence ne diminue pas » et que « c’est un phénomène d’ampleur majeure ».

Et, une fois que la plainte est déposée, encore faut-il pouvoir apporter une réponse à ces femmes… D’autant que l’on sait que de nombreux auteurs de féminicides sont des récidivistes. Ils avaient déjà commis des actes de violence ! 
Plusieurs associations de lutte contre les féminicides dénoncent d’ailleurs « des peines ridicules incitant à la récidive », et demandent aux autorités une meilleure prise en charge des criminels pour permettre d'améliorer la prévention des féminicides (obligation du port de bracelets anti rapprochement, par exemple), et une protection plus efficace des victimes (utilisation d’applications mobiles solidaires, création d’hébergements,…).

L’association Femmes Solidaires Mâcon se joint à ces associations pour exiger du gouvernement des moyens renforcés pour la police, la justice et les services sociaux qui accompagnent les victimes.

Au 26 novembre 2022, on dénombrait 124 féminicides en France depuis le début de l’année !

Il ne faut pas oublier que, derrière ces chiffres, ce sont des filles, des mères, des sœurs, des femmes et des familles entières qui sont touchées… Des chiffres en baisse seront autant de vies sauvées.

Femmes Solidaires Mâcon

 

 

POLITIQUE : Océane Godard lance la reflexion sur la mutualisation du patrimoine des lycées et CFA de la région

Vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage, et de l’orientation, Océane Godard était à Mâcon ce mardi 21 novembre dans le cadre de sa mission de suivi de la situation des lycées à l’entrée de l’hiver.

MÂCON - Rassemblement contre l'antisémitisme - Mario Benzazon : « Je n’ai stigmatisé personne »

Le droit de réponse de Mario Benzazon, Président de la Communauté Israélite de Mâcon, à la Ligue des droits de l'Homme, qui réagissait tout récemment à ses propos tenus lors du rassemblement du 12 novembre.

Glyphosate : l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire appelle à son interdiction dans toute l’Union européenne

« Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France au plus tard début 2021 » rappelle l'association de défense des consommateurs dans un communiqué... Un vote crucial à Bruxelles aura lieu le 16 novembre sur le sujet.

LOUP : Le Sénateur de Saône-et-Loire Fabien Genet voudrait revoir le statut du prédateur

Le loup est aujourd'hui une espèce protégée. Le sénateur de Saône-et-Loire aimerait que ce statut soit réexaminé.

MÂCON - Conflit Israël/Palestine : Quelque 200 personnes réunies pour la paix à Gaza

Malgré une pluie battante, éclairs et tonnerre, le rassemblement départemental s'est déroulé place Saint-Pierre cette fin d'après-midi. 

MÂCON : La ministre des sports en visite dans la ville Préfecture

Ce vendredi après-midi, après une première visite à Vinzelles où elle a inauguré le terrain multisport/city stade de l’école municipale avec le député Benjamin Dirx, la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra s’est rendue au complexe sportif Fernand-Velon de Mâcon.

POLITIQUE : Michel Neugnot suspendu de ses fonctions de 1er secrétaire du PS 21

Le vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté est accusé d'avoir tenu des propos racistes. Actualisé : il s'en défend.

ÉDITO : Le référendum n'est pas un « cas échéant », c'est une obligation constitutionnelle

Faut-il le rappeler, le référendum est un des modes d'expression de la souveraineté du peuple, gravé dans le marbre constitutionnel en son article 3.

Harcèlement scolaire : L'éloignement du harceleur, "une mesure attendue mais il reste encore beaucoup à faire" estime Marie Mercier

Le 21 février, je déposais une proposition de loi "visant, dans le cadre d’un harcèlement scolaire, à poser le principe d’une mesure d’éloignement du harceleur pour protéger la victime", indique Marie Mercier, sénatrice de Saône-et-Loire, dans un communiqué.

POLITIQUE - Julien Odoul (porte-parole du RN) à Mâcon : « La France est en danger de mort »

Une première fête des nationaux en Saône-et-Loire s’est déroulée ce jour samedi 8 juillet, en présence du député et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, invité par Aurélien Dutremblre, responsable de la Fédération du 71.

Des polluants en nombre dans les cheveux des sénatrices et sénateurs socialistes

Les Sénatrices et Sénateurs socialistes ont fait dépister leurs cheveux. Jérôme Durain, sénateur de Saône-et-Loire, évoque la chose...

POLITIQUE : Le rapport d'évaluation présenté par le député Benjamin Dirx « 5000 terrains de sport » adopté par la commission des finances de l'AN

En Saône-et-Loire, 17 terrains de sport ont bénéficié du dispositif, dont 5 sur la 1ère circonscription.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le groupe d'opposition au conseil municipal très remonté contre la majorité

Le départ précipité de la directrice générale des services après seulement 3 mois d'exercice a provoqué l'ire des quatre élu.e.s d'opposition, qui ont décidé de s'exprimer ensemble lors d'une conférence de presse ce samedi matin. L'occasion d'évoquer différents sujets très épineux.

MÂCON – Conseil municipal : Budget 2023 adopté, pas à l'unanimité mais sans remous. Quoi que...

La séance consacrée au budget 2023 s'est tenue lundi soir. Les investissements s'élèvent à 70,2 millions d'€. Les élu.e.s de gauche l'ont qualifié de budget « à contre-courant », qui « nous conduit dans l'impasse », mettant aux couleurs locales le « quoi qu'il en coûte »... Par ailleurs, le maire a annoncé une évolution prochaine dans la vidéo-protection.