mercredi 29 mai 2024

 

Communiqué du Rassemblement national Bourgogne-Franche-Comté 

Première région agricole de France, la Bourgogne Franche-Comté subit depuis des années la présence intempestive du loup qui menace la survie des troupeaux et de l’élevage traditionnel. 

Lors de l’Assemblée plénière du 11 avril prochain, un débat sur la présence du loup dans la région aura lieu à la suite des demandes répétées des élus du Rassemblement National. Afin d’apporter des mesures concrètes de soutien aux éleveurs et parce que l’expérience de terrain est indispensable pour évoquer ce sujet sensible, les élus du premier groupe d'opposition se sont rendus en Saône-et-Loire pour échanger avec les premiers acteurs concernés et préparer les débats au Conseil régional. 

À la Ferm’Inov de Jalogny, les conseillers régionaux se sont entretenus avec Christian Decerle, président de la Chambre Régionale d’Agriculture, qui a dressé un portrait édifiant de la situation : « en imposant la présence du loup, les pratiques d'élevage traditionnelles sont condamnées à terme ». Les éleveurs, soumis à la présence constante du loup à proximité des troupeaux, sont submergés par des pressions administratives colossales et ne peuvent qu’assister au massacre de leurs bêtes. Les mesures de protection, massivement subventionnées, sont superflues et inutiles : 9 attaques sur 10 ont lieu dans des troupeaux protégés. 

« La cohabitation est impossible », c’est le cri du cœur de deux éleveurs, venus échanger avec les élus du Rassemblement National lors d’une table ronde à Cluny. Victimes de nombreuses attaques sur leurs troupeaux, Émilie et Florent demandent une prise de conscience collective sur leur situation. Plan loup inadapté, législation restrictive, stress permanent, pression administrative, ils ne disposent pas de moyens pour riposter aux attaques du loup. L’Etat doit aujourd’hui faire un choix entre l’éleveur et le prédateur. 

Les attaques incessantes du loup en Bourgogne Franche-Comté, qui menacent la survie de nos éleveurs et de leurs troupeaux, doivent appeler à une véritable prise de conscience régionale et nationale :

- Les mesures de protection largement subventionnées sont inefficaces 

- Le nombre de loups sur le territoire est bien trop élevé, l’espèce doit impérativement être régulée pour assurer la sauvegarde des troupeaux 

- Les pertes indirectes colossales pour les éleveurs ne doivent pas être occultées : une attaque de loup, ce sont des dizaines de bêtes traumatisées et condamnées à être enfermées tout l’été, au détriment de leur bien-être. 

- Les idéologies écologistes « pro loup » au nom de la biodiversité sont mortifères pour les troupeaux et les éleveurs, qui sont en grande souffrance. L’espèce ovine entretient et préserve avant tout la biodiversité dans nos pâturages !

- L’élevage, aujourd’hui en Bourgogne Franche-Comté, tend à disparaître si rien n’est fait pour inverser la tendance.

Les élus du Rassemblement National réaffirment leur soutien aux éleveurs, confrontés quotidiennement au danger du loup et n’ont pas les moyens de riposter. Le débat régional en Assemblée plénière doit dégager des mesures d’urgence de sauvegarde de nos troupeaux et permettre une véritable prise de conscience de la réalité du terrain. Le Rassemblement National est fier de ses pâturages régionaux et fera toujours le choix de l’éleveur face au prédateur et aux idéologies écologistes mortifères.

 

EUROPÉENNES : Valérie Hayer est passée par Mâcon et Jalogny avant de poursuivre sa route en Saône-et-Loire

Avec trois députés appartenant à la majorité présidentielle sur cinq que compte la Saône-et-Loire, et un député européen du même bord, la visite en Saône-et-Loire de la candidate tête de liste “Besoin d'Europe” était incontournable. C'est fut chose faite ce samedi 25 mai.

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »