vendredi 21 juin 2024

Communiqué UFC- Que Choisir 71

Alors que les conditions d’accueil des enfants dans les crèches ont récemment fait l’actualité et légitimement scandalisé l’opinion publique, l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire rend publics les chiffres de l’offre de modes de garde des jeunes enfants dans le département, qui montrent que de trop nombreux parents doivent soit subir des restes à charge élevés, soit renoncer à les faire garder. En conséquence, l’association appelle les pouvoirs publics à créer d’urgence un droit opposable à un mode de garde des jeunes enfants, qui soit de qualité et abordable.


Des capacités d’accueil insuffisantes en Saône-et-Loire
En Saône-et-Loire, 73.5 % des enfants de moins de 3 ans sont couverts par un mode de garde formel (assistants maternels, crèches, ou encore salariés à domicile), ce qui classe notre département à la 12ème place en France métropolitaine (moyenne nationale de 58,8 %). Cela signifie que dans notre département 3 jeunes enfants sur 10 n’auraient pas pu être accueillis par un mode formel si leurs parents l’avaient souhaité. En se focalisant sur les deux principaux modes de garde, on constate que dans notre département les assistants maternels constituent le mode d’accueil majoritaire avec 49 places pour 100 enfants, devant les crèches avec 18 places pour 100 enfants (contre 41 pour les assistants maternels et 21 pour les crèches au niveau national).


Une offre dégradée ayant des conséquences économiques majeures sur les familles
L’état de l’offre d’accueil a de déplorables conséquences économiques pour les ménages. D’une part, l’absence de solutions pour faire garder leurs enfants a un impact direct sur l’emploi ou l’employabilité des parents (souvent les mères), les privant ainsi de ressources salariales. D’autre part, le type d’offre disponible joue sur le pouvoir d’achat, puisque les restes à charge (sommes effectivement payées après toutes les aides, dont notre étude relève la complexité et le manque de lisibilité) sont en moyenne systématiquement supérieurs en ayant recours à un assistant maternel plutôt qu’à une crèche, à plus forte raison pour les ménages les plus modestes.
L’accueil par les assistants maternels, grand oublié des politiques publiques Indépendamment des aspects financiers, le fait que le département de Saône-et-Loire se repose majoritairement sur les assistants maternels pour l’accueil formel des jeunes enfants pose un réel problème, puisque les agréments d’assistants maternels y sont en chute libre : -835 entre 2016 et 2020.

Dans ce contexte, l’absence d’annonces concrètes des autorités concernant les assistants maternels est particulièrement alarmante pour la Saône-et-Loire en termes de perspectives pour les années à venir. Ainsi, pour éviter un effondrement du taux de couverture, il faudra soit attirer suffisamment d’assistants maternels, soit ouvrir des crèches en nombre suffisant, pour compenser l’érosion démographique de la profession.

Des discours non suivis d’effets
Depuis 2007, la création d’un droit opposable à un mode de garde pour les jeunes enfants et d’un service public de la petite enfance ont continûment été promis par les présidents de la République successifs.
Pourtant, depuis quinze ans, aucune réforme d’ampleur n’a été entreprise quant à la qualité de l’accueil. Ainsi, en avril 2022, faute d’attractivité des métiers de la petite enfance, 26 des postes en crèche dans le département de Saône-et-Loire étaient vacants depuis plus de trois mois.


Au vu de l’urgence, l’UFC-Que Choisir de Saône-et-Loire attachée à la liberté de choix des parents et au bien-être des enfants, exhorte le Gouvernement à :
• Créer un droit opposable à un mode de garde pour les jeunes enfants, qui soit abordable pour tous, et de qualité. Pour que ce droit soit effectif, il est en particulier impératif de mettre en place un pilotage des besoins sur la base de projections démographiques, tant des naissances que des départs en retraite des professionnels du secteur ;
• Instaurer un pilotage par l’État de l’ouverture de crèches publiques et maisons d’assistants maternels dans les zones les plus déficitaires ;
• Simplifier les aides aux ménages ;
• Systématiser la mise en place de guichets uniques pour trouver un mode de garde.

 

MÂCON : La Régie Inter Quartiers devient la Régie mâconnaise de services

Hier soir, la désormais ex-Régie Inter Quartiers tenait son assemblée générale à la salle de Champlevert.

CHARNAY - École Marie Curie : Une mobilisation et une pétition pour le maintien du directeur de l'école

Actualisé ce vendredi à 15h00 : Le droit de réponse de l'inspectrice d'académie

TOUR DE FRANCE À MÂCON : Comment vont fonctionner les bus le 4 juillet !

Les dernières informations concernant le fonctionnement du réseau Tréma le jeudi 4 Juillet, urbain et périurbain. 

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une nouvelle formation dans le numérique pour le territoire

Ce mardi après-midi à la Cité de l'Entreprise, le président de Mâconnais-Beaujolais Agglomération (MBA) Jean-Patrick Courtois et sa vice-présidente en charge de l'enseignement supérieur Florence Battard ont présenté la nouvelle formation de « Concepteur Développeur d’Applications » qui sera ouverte à la rentrée 2024.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le Foyer rural et l'ADMR ont fêté leurs 70 ans !

Journée exceptionnelle dimanche pour le Foyer rural et l'ADMR, qui fêtaient leurs 70 ans ensemble au four à chaux !

RADIO - Euro 2024 : Rothen s'enflamme à Mâcon !

Quelques fans étaient présents au stade pour une séance d'autographes. Les photos ici-même

VARENNES-LES-MÂCON : Un city stade flambant neuf

L'inauguration s'est déroulée vendredi soir, avec coupe du ruban par le maire Guy Mantoux.

MÂCON : L’association des IMC adultes de Saône-et-Loire fête ses 40 ans !

Après deux ans d’attentes et 42 ans d’existence, l’association des IMC 71 fête enfin son anniversaire. Toutes les photos de l'événement ! 

MÂCON - Aile Sud Bourgogne : « Une force dans l’accompagnement, un outil d’innovation sociale »

L’association pour l'insertion le logement et l'emploi tenait son assemblée générale.

SOLUTRE POUILLY VERGISSON : Lancement de la saison estivale 2024

Vendredi soir, au pied de la roche de Solutré dans le Maison du Grand Site avait lieu le lancement de la saison estivale 2024. Plus de 130 animations sont au programme !

CHARNAY-LES-MACON : Nicolas Pallot en pré-festival d’Avignon

Nouvelle séance ce soir à 19 heures à la salle du Vieux temple.

PRISSÉ : Voilà l'été, voilà l'étééé... chez les Vignerons des Terres Secrètes

Si la météo n'y est pas vraiment, l'esprit de l'été est bien là

MÂCON : Les Marbettes profitent de leur AG pour donner à la Ligue contre le cancer et Orphéopolis

L’association des Marbettes a tenu son assemblée générale jeudi soir au centre social des 1 000 fenêtres Un peu plus d’une vingtaine de personnes était présente, dans la bonne humeur, car le bilan de l’association a de quoi créer l’enthousiasme !

TOUR DE FRANCE : Votez Mâcon !

Dans le cadre du Tour de France, les villes-étapes accueillant cet évènement sont mises au défi sur les réseaux sociaux. L’objectif est de célébrer le passage de la course dans la commune en mettant à l’honneur la couleur du symbole du Tour de France : le Maillot Jaune.