dimanche 3 mars 2024

 
La Ligue de protection des oiseaux de Bourgogne-Franche-Comté donne «les gestes simples» pour aider les oiseaux, les petits mammifères et les insectes qui eux aussi ont chaud et soif.
 

Canicule : aidons les oiseaux et la petite faune cet été !


Depuis plusieurs jours, une vague de chaleur caniculaire sévit sur la Bourgogne-Franche-Comté. Ces températures qui nous impactent tous, ont également un effet chez les oiseaux, les petits mammifères et les insectes qui eux aussi ont chaud et soif ! Alors comment les aider ? La LPO Bourgogne-Franche-Comté invite les amoureux de la nature à appliquer quelques gestes simples pour leur porter secours. Chacun peut agir à son échelle !

Proposer un point d’eau, un geste simple, une aide précieuse !


Pour aider les oiseaux à survivre à cette vague de chaleur, il est extrêmement utile d’installer dans son jardin, sur son balcon, des récipients peu profonds (3-4 cm) remplis d'eau, à l’ombre, dans les jardins ou sur les balcons. Une soucoupe de pot de fleur par exemple ! Positionnez une petite pierre ou un bâton pour permettre aux insectes de ressortir de cet abreuvoir. La LPO conseille de renouveler l’eau chaque jour afin de maintenir un niveau constant, une température modérée et éviter la propagation de maladies. Veillez à ce qu'elle soit disposée dans un endroit dégagé où les oiseaux pourront voir venir les éventuels prédateurs, notamment les chats. Cela permettra aussi aux hérissons, écureuils et autres abeilles de se désaltérer en toute sécurité.

Aménager son jardin, des solutions durables pour faire face aux canicules de plus en plus fréquentes


Sur une vision plus durable, il est également conseillé de multiplier les petits biotopes, et de favoriser les arbres et arbustes indigènes qui sont de véritables climatiseurs naturels ! Quelques idées pour vous inspirer :

- Planter des haies champêtres : elles fournissent de l’ombre et des cachettes fraîches pour les oiseaux et les petits mammifères. Le lapin de garenne, le hérisson d’Europe et les amphibiens peuvent s’y réfugier au niveau du sol, soit sous les feuilles soit dans des terriers.

- Laisser des îlots d’herbes hautes : elles permettent de maintenir un degré d’humidité suffisant au niveau du sol empêchant qu’il s’assèche et se fissure en cas de canicule. Les îlots d’herbes hautes sont utiles au cycle germinatif des plantes et aux insectes : papillons, criquets, sauterelles...

- Installer des tas de bois : les bûches procurent des abris pour des petits animaux qui fuient la lumière et la chaleur : cloportes, forficules, coléoptères, amphibiens (salamandres, crapauds), limaces et escargots.

- Créer une mare : la mare naturelle est un incontournable du jardin de nature et procure une zone fraîche où les animaux peuvent venir s’hydrater et/ou se baigner. Certains oiseaux, comme les martinets ou hirondelles, boivent uniquement en vol. La mare est donc un aménagement idéal pour qu'ils puissent s'hydrater. Attention cependant à ne pas y introduire de poissons afin qu’elle conserve son rôle de réservoir de vie !

Sécheresse et canicule : les effets sur la faune sauvage


La biodiversité et le climat sont étroitement liés. Pendant une période de sécheresse ou de canicule, les animaux souffrent comme nous et peinent à trouver des lieux pour s’hydrater ou se rafraîchir. Quand les températures restent élevées pendant plusieurs jours consécutifs, y compris la nuit, le risque de mortalité augmente fortement. Toutes les espèces sont concernées, y compris celles qui vivent dans l’eau !

Certaines infrastructures humaines, comme les routes ou toitures, deviennent de véritables menaces mortelles pour la faune. Les jeunes oiseaux vivant sous les toitures sont particulièrement touchés comme les martinets noirs, dont les oisillons sortent du nid et tombent au sol pour échapper à la chaleur. Les chauves-souris comme les pipistrelles peuvent fuir les toitures devenues brûlantes, en plein jour. Chez les hirondelles, les adultes peuvent abandonner le nid et les jeunes si les conditions météorologiques deviennent extrêmes.

Sur les routes, le bitume peut monter à des températures telles qu’il provoque des brûlures graves chez les animaux obligés de traverser : hérisson d’Europe, amphibiens, reptiles...

Si vous trouvez un animal sauvage en difficulté, mettez-le en sécurité et au calme dans un carton fermé, adapté à sa taille, tapissé de journal au fond, sans ne le nourrir ni lui donner à boire. Contactez très rapidement le centre de soins le plus proche de chez vous :
- pour les départements 21, 25, 39, 70, 71 et 90 : Centre Athénas au 03 84 24 66 05,
- pour l'Yonne : le CSOS au 03 86 97 86 62,
- pour la Nièvre : l’Hôpital Faune Sauvage (HFS) au 06 64 41 67 34.

Communiqué

 

 

Photo : Carola 68

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Confédération paysanne appelle à « poursuivre la mobilisation »

« La question fondamentale du revenu n’étant toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement, la Confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation » indique le syndicat agricole dans un communiqué

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Le chômage à la hausse au dernier trimestre 2023

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en Bourgogne, y compris en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La présidente de la Région au soutien des agriculteurs

En ce jour de forte mobilisation des agriculteurs, Marie-Guite Dufay dit entendre « le sentiment de totale injustice que ressentent les agriculteurs ».

BOURGOGNE - Education Nationale : Les syndicats appellent à la grève le 1er février

Salaires, postes, conditions de travail, réformes... les syndicats FSU 71, FNEC FP-FO 71, CGT Educ’Action 71 et le SE-UNSA71 estiment l'éducation en danger et appellent à la grève unitaire le jeudi 1er février. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le covoiturage quotidien bondit de 92 % en 2023 avec BlaBlaCar daily

Portée par la dynamique impulsée par la Prime Covoiturage et les partenariats établis avec les collectivités locales, l'année 2023 a été favorable aux mobilités durables, entraînant une augmentation notable des trajets domicile-travail covoiturés.

AUTONOMIE : La Bourgogne-Franche-Comté se mobilise contre les chutes des personnes âgées

L’Agence Régionale de Santé, le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) et la Carsat Bourgogne-Franche-Comté sont engagés depuis 2022 dans le plan anti-chute des personnes âgées. Premier bilan ce mardi 16 janvier.

BOURGOGNE - Population : Le recensement démarre aujourd'hui !

Le recensement de la population démarre ce jeudi 18 janvier 2024 en France métropolitaine. Il se déroulera jusqu’au samedi 17 février dans les communes de moins de 10 000 habitants concernées et jusqu’au samedi 24 février dans les communes de 10 000 habitants ou plus (sur un échantillon de logements). 125 communes sont concernées en Saône-et-Loire.

BOURGOGNE - Vins : Laurent Delaunay, nouveau président du BIVB

Lors de l’assemblée générale de l’interprofession des vins de Bourgogne, Laurent Delaunay (Maison Edouard Delaunay) a succédé à François Labet en devenant président du BIVB.

ACADÉMIE DE DIJON : Les chefs et cheffes d'établissements scolaires du SNPDEN outrés par les propos de leur toute nouvelle ministre

Qu'un ou une ministre de l'Éducation nationale choque les personnels de direction est plutôt rare... Ils demandent, en urgence, une audience au recteur. La lettre du SNPEDN-UNSA (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale) envoyée à la ministre. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Démographie : La population régionale est en légère baisse

2 800 194 c'est le nombre exact d'habitants au 1er janvier 2021 (-0,1 % par rapport à 2015) selon l'Insee. Si Mâcon a vu sa population progresser (+ 1200 habitants), la Saône-et-Loire a perdu plus de 6 000 habitants. Retrouvez tous les chiffres de la grande étude de l'Insee.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : L’emploi salarié toujours en baisse dans la filière automobile au premier semestre 2023

Fin juin 2023, les 363 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté emploient près de 38 000 salariés. Cet effectif baisse de 3,2 % en un an, après -5,3 % l'année précédente. Les détails avec l'INSEE BFC.

Mobilité Internationale : la Région vous fait passer les frontières !

Consciente de l’importance d’une expérience à l’étranger pour l’enrichissement personnel et professionnel, la Région encourage les jeunes bourguignons et francs-comtois à effectuer un stage ou une période d’études dans le monde entier grâce aux « bourses individuelles de mobilité ». Le moyen idéal pour acquérir aussi des compétences linguistiques et… créer du lien social.

REGION BFC : Plus de 56 millions d'euros engagés

Réunis en commission permanente vendredi 24 novembre 2023 à Besançon, les élus ont voté 56,32 millions d’euros de crédits d’intervention. Economie, développement durable, agriculture et forêt, transports, logement, éducation, aménagement du territoire, patrimoine, sports... les domaines d'intervention sont nombreux ! 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Comité FEADER : La profession agricole suspend le dialogue avec la Région

« Quand les premiers dépôts de demande ont été faits en avril et qu’en octobre aucune réponse n’est apportée aux porteurs de projet pour démarrer les travaux, les projets sont mis à mal », pointe la FRSEA

BOURGOGNE - Livre : La Bourgogne d'Antan réédité

Regroupant plus de 400 cartes postales anciennes, La Bourgogne d'antan propose un itinéraire dans la Bourgogne de la Belle Époque.