jeudi 18 juillet 2024

 

Bon courage aux candidats ! 

Un mois après l’ouverture du nouveau site d’information Parcoursup.gouv.fr permettant aux candidats de consulter l’offre de formation disponible, la phase d’inscription et de formulation des vœux de Parcoursup débutera ce mercredi 17 janvier 2024 en début d’après-midi.

La plateforme proposera comme l’an passé environ 23 000 formations reconnues par l’État, y compris de nombreuses formations en apprentissage, pour permettre aux candidats de réaliser leur projet de poursuite d’études supérieures à la rentrée 2024. 

Dans la continuité de la démarche d’amélioration en continu initiée par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau, le site Parcoursup se modernise afin d’apporter les informations utiles aux candidats pour préparer leur projet d’orientation et favoriser l’accompagnement en proximité des lycéens et de leurs familles.

En particulier, plusieurs nouvelles fonctionnalités sont proposées sur le moteur de recherche des formations :  

  • Favoris : les candidats peuvent désormais conserver la mémoire de leur recherche de formations et apporter pour eux-mêmes des appréciations qu’ils pourront conserver et retrouver au moment de formuler leurs vœux (fonction « favoris ») ;
  • Rappel journées portes ouvertes : pour ces formations conservées en favori, les candidats peuvent recevoir un rappel calendrier des journées portes ouvertes, événements importants à ne pas rater pour échanger sur leur projet avec des enseignants du supérieur et des étudiants ;
  • Comparateur : les candidats peuvent également comparer plus facilement les formations entre elles sur des points considérés comme importants par les candidats et leurs familles : par exemple, le statut de la formation (public/privé), les frais de scolarité, le niveau de la demande, l’existence d’un internat, l’éligibilité de la formation à accueillir des étudiants boursiers ou encore l’existence d’un label délivré par le ministère chargé de l’Enseignement supérieur ;
  • Calendrier : pour faciliter les démarches des usagers, en partenariat avec Service-Public.fr, un module calendrier est proposé, permettant aux lycéens et aux étudiants, mais aussi aux parents de visualiser sur leur agenda en ligne les dates clés de Parcoursup.

Pour les formations en apprentissage, des services sont également proposés pour faciliter les prises de rendez-vous ou les contacts avec les employeurs ou encore pour accéder aux entreprises qui recrutent en alternance.

L’ensemble de ces évolutions permettent ainsi de renforcer l’accompagnement à la construction progressive du projet d’orientaton et au choix, associant les informations disponibles sur Parcoursup et les échanges concrets, en proximité, au lycée d’abord, avec l’appui de leur professeur principal et des psychologues de l’éducation nationale, mais aussi avec les acteurs du supérieur.

Les candidats auront jusqu’au jeudi 14 mars 2024 inclus pour formuler 10 vœux maximum, non hiérarchisés, puis jusqu'au mercredi 3 avril 2024 inclus pour finaliser leur dossier et confirmer leurs vœux. Après l’analyse des dossiers par les enseignants des formations supérieures, les candidats recevront une réponse pour chacun de leurs vœux le 30 mai 2024 et les propositions d’admission seront envoyées tout au long de la phase d’admission principale, qui sera close le 12 juillet 2024, à l’issue des résultats du baccalauréat.

Comme chaque année, les lycéens bénéficieront d'un accompagnement de proximité par les équipes éducatives de leur établissement. A l’initiative d’Amélie Oudéa-Castera, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques et de Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, des outils et des ressources ont été communiquées aux lycées, qui permettront aux équipes éducatives d’organiser dès ce mois de janvier des sessions d’information dédiées à Parcoursup en direction des lycéens et de leurs parents. 

Parallèlement, plus d’une vingtaine de sessions de tchats et lives ainsi qu’une page « Nos conseils pour formuler vos vœux » avec des  vidéos tutorielles sont également proposées aux candidats et aux familles. 

A noter que cette année, pour améliorer la qualité du recrutement dans les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), en partenariat avec le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités, plusieurs sessions dédiées aux formations en soins infirmiers seront organisées pour donner l’occasion aux lycéens d’échanger avec des professionnels des IFSI et des étudiants. De même, pour permettre aux candidats intéressés par cette formation de vérifier leur motivation, un questionnaire d’auto-positionnement, élaboré avec les directeurs d’IFSI, sera obligatoire pour tout candidat, en plus de la lettre de motivation qu’ils devront renseigner dans leur dossier, au regard des attendus de cette formation. 

Enfin, les services d’assistance des ministères chargés de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur sont mobilisés et seront disponibles à compter du 17 janvier pour accompagner les candidats et répondre à leurs questions :

  • le numéro vert 0 800 400 070 (accessible aux personnes sourdes ou malentendantes) ;
  • la messagerie « contact » depuis le dossier Parcoursup ;
  • les réseaux sociaux de Parcoursup (Twitter, Facebook, Instagram).

 

REGION BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Plus de 145 millions d'euros engagés

Réunis en commission permanente, mardi 16 juillet à Dijon, les élus ont voté 145,5 millions d’euros d’aides régionales. Voici le détail.

QUALITE DES BAIGNADES EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Les plaisirs de l’eau sous contrôle

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté assure une surveillance sanitaire de la qualité des eaux de baignade dans la région. Tout savoir pour cette saison 2024.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Pour séduire les touristes, la région a de beaux atouts

Le tourisme représente 43 000 emplois en Bourgogne-Franche-Comté, soit presque autant que la filière automobile ! Notre région compte de nombreux atouts à faire valoir avec ses moyennes montagnes, ses vignobles, son patrimoine UNESCO mondialement reconnu, ses voies navigables, ses véloroutes et sa gastronomie qui en fait saliver plus d’un… 

VINS - BOURGOGNE : L'AOC Mâcon reconnue par la Chine !

En marge de la visite de Xi Jinping en France.

BOURGOGNE- Lutte contre le moustique-tigre : Vigilance et action en Bourgogne-Franche-Comté

La lutte contre le moustique-tigre fait partie des priorités de santé publique en Bourgogne-Franche-Comté, où ce vecteur des virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika est désormais implanté dans 7 des 8 départements.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région accompagne, facilite et accélère la transformation numérique

La Région se mobilise pour les territoires : un camion démonstrateur de domotique en Saône-et-Loire ; une gestion innovante de la voirie à Nevers ; des tiers lieux etc.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Etude : Les Bourguignons et le sport

Selon une étude de l'Insee, 426 000 licences sportives ont été délivrées en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. C’est la 5e région de France métropolitaine comptant le moins de licences pour 1 000 habitants. Et sur le podium des sports pratiqués, on retrouve... 

BOURGOGNE – Élevage : L214 veut faire fermer un abattoir Bigard en Côte-d’or

L’association de défense des animaux a dévoilé cette semaine une enquête menée à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes en Côte d’or. Elle dénonce, images à l’appui, l’égorgement à vif, une violence délibérée et de graves infractions.

LE SAVIEZ-VOUS ? - Tabac : 40 % des cigarettes consommées ne viennent pas de chez le buralistes

La faute aux contrefaçons, à la contrebande, au duty-free, au commerce transfrontalier... Et Bourgogne-Franche-Comté ne fait pas exception.

EMPLOI : La Bourgogne a besoin de cadres

Un peu plus de 6 200 recrutements de cadres prévus en Bourgogne-Franche-Comté en 2024 selon l'APEC.

ENSEIGNEMENT - Mouvement social : Les enseignants bourguignons un peu moins grévistes que la moyenne

Le rectorat de Dijon a communiqué les taux de grévistes dans le cadre du mouvement social de ce jour dans l’académie.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : La Région a du souffle !

La pratique sportive se révèle être un formidable vecteur d’échanges et d’émotions collectives, un lieu privilégié pour mettre en place et promouvoir les idéaux d’égalité et de fraternité. Logique que la Région investit et s’investisse pour que les quelque 500 000 licenciés inscrits dans les 7 500 clubs - dont les 9 « professionnels » - améliorent encore leurs performances !

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Tous les chiffres de l'"égalité" femmes-hommes

L'INSEE dresse un panorama des conditions sociales et des situations professionnelles respectives des femmes et des hommes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : La région la plus rurale de France !

C'est l'association des maires ruraux qui nous le dit. 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Un nouveau fonds pour soutenir les start-ups du territoire

Le mercredi 6 mars, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Patrick Blasselle et Guillaume Blanchet, directeurs associés d’UI Investissement, ont annoncé le lancement du nouveau fonds inter-régional en soutien aux start-ups du territoire : Cap Création 6.