var _paq = window._paq = window._paq || []; /* tracker methods like "setCustomDimension" should be called before "trackPageView" */ _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="https://maconinfos.matomo.cloud/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'matomo.php']); _paq.push(['setSiteId', '1']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.async=true; g.src='//cdn.matomo.cloud/maconinfos.matomo.cloud/matomo.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })(); Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Viticulture : Recrutement des saisonniers et flavescence dorée au cœur des discussions avec le préfet

 

 

jeudi 1 décembre 2022

 

Invité par la FDSEA 71 et l'Union viticole 71, le préfet Julien Charles s'est rendu sur le domaine des Bruyères de Nicolas Durand cet après-midi, à la rencontre de nombreux représentants de la profession et d'élus locaux.

 

Bien difficile de trouver des gens pour travailler de nos jours. Tel fut le message unanimement adressé au préfet. Une cause pointée serait le niveau de la rémunération pour faire les vendanges quand le niveau du revenu d'assistance encourage à rester à la maison... La chose était dite, sans détour !

 

Pour trouver du monde aujourd'hui, il faut multiplier les efforts, signer des conventions, et encore !... Les réglementations, la concurrence inter-régionale, la concurrence entre employeurs (la rémunération est fixée par l'exploitant), et la motivation des gens sont telles qu'on se débrouille, on s'entraide, on compte sur les groupements d'employeurs, parfois même sur les MJC !... Contre toute attente, des MJC de Normandie qui travaillaient sur une action d'insertion ont fourni un bataillon de vendangeurs aux vignerons du Beaujolais. « Oui, on prend partout » appuyait Patrice Fortune, président de l'Union viticole 71.

 

Julien Charles a concédé que l'arrêté ministériel qui encadre le travail saisonnier pour les vendanges devrait évoluer.

« Il y a quand même quatre ans qu'on travaille sur le sujet, pour l'assouplissement des règles, mais tous les ans on est retoqués au niveau national » rétorquait Denis Chastel-Sauzet (FDSEA 71).

 

Comme évoqué à la cave de Viré, le problème du logement est aussi pointé. « Les saisonniers ne veulent plus aller dans les campings, quand ce n'est pas ceux-ci qui le refusent... Ils faut qu'on puisse accueillir sur les domaines. »

 

Pour ce qui concerne le propriétaire des lieux, Nicolas Durand, le problème est réglé depuis 2011 grâce à la main d'oeuvre étrangère, polonaise en particulier. Un Polonais de ses connaissances, amoureux du Beaujolais, lui envoie un contingent de Polonais tous les ans. « Et ils viennent tous, tous les ans, et ils sont ravis. » Les travailleurs étrangers, c'est une solution pour beaucoup, mais elle n'est parfaite non plus.

 

 

Après cet état des lieux de l'emploi, la flavescence dorée, maladie épidémique, jaunisse de la vigne, contagieuse et incurable, à l'origine de perte de récoltes importantes, a occupé la visite de l'exploitation de Nicolas Durand, particulièrement touchée, sur 26 rangs.

 

Arrivée il y a 10 ans en Saône-et-Loire, la maladie ne cesse de progresser dans le vignoble, contraignant les vignerons à effectuer des corvées, à savoir des prospections. « La contamination se fait un avant, on a donc toujours un coup de retard, c'est la grande difficulté pour lutter contre cette maladie, qui désespère et décourage beaucoup » indiquait Benjamin Alban, chef de service vigne et vin à la Chambre d'Agriculture.

« Au début, on pensait pouvoir l'éradiquer. Cela n'a pas été possible. Donc il faut la détecter et traiter, sinon il faudra soutenir financièrement les vignerons qui sont contraints d'arracher... Il y a eu 12 hectares d'arrachés en Saône-et-Loire depuis l'apparition de cette maladie. »

 

Doit-on recommencer à traiter par insecticide ? La question est posée, avec la charge polémique qu'elle contient. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une maladie de quarantaine a précisé Benjamin Alban, c'est donc l'Etat qui a la main, qui décide.

 

 

Encore des pertes, mais un millésime de belle qualité en perspective

Du fait de la sécheresse, les pertes de récolte avoisineraient les 20 %. elles sont estimées pour l'heure à 40 hectos/hectares. L'année dernière avec la grêle, les vignerons ont connu le pire, avec 50 % de récoltes en moins. Les années se suivent et se cumulent en pertes. Heureusement, le millésime 2022 sera de qualité, le raison étant concentré en sucre.

 

 

Rodolphe Bretin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Durand a dû arracher de nombreux pieds de vignes début août, avant les vendanges

 

 

 

Patrice Fortune, à gauche face au préfet, président de l'Union viticole 71,

aux côtés de Daniel Bulliat, président de l'Inter-Beaujolais

 

Le dossier du fermage a également été abordé,

notamment les différences entre les départements du Rhône et de la Saône-et-Loire

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une table-ronde pour « penser l'oenotourisme de demain »

«Nous poursuivons une stratégie qui vise l’excellence afin de devenir l’une des régions pilotes», a déclaré Patrick Ayache, ce mardi 29 novembre, à la Maison régionale de l'innovation à Dijon.

MÂCON : Trottinette électrique, monoroue... comment bien circuler ?

La Sécurité Routière, service de la préfecture, distribue une plaquette dans tous les points de vente de trottinettes électriques afin d’informer les usagers, les futurs acheteurs, sur les règles claires pour un usage sécurisé.

MÂCON : Le Comptoir des Fers – Aubade inaugure sa nouvelle salle d'exposition et fête ses 40 ans

Rénovée du sol au plafond, la nouvelle salle d'exposition s'étale sur 800 mètres carrés. Un sasse d'entrée a également été aménagé. Publi-reportage : pleins feux sur cet espace rénové.

SAÔNE-ET-LOIRE - Violences faites aux femmes - conférence à Matour : Le secteur rural encore plus touché

C'est par une conférence faisant intervenir la sénatrice Mari-Pierre Monier et la commandante de gendarmerie Magali Haudegond que Nathalie Bonnot, déléguée départementale au Droit des femmes et à l'égalité à la préfecture, a marqué cette journée. L'occasion de rappelé que la Saône-et-Loire est en pointe dans la lutte contre ce fléau.

VARENNES-LES-MÂCON : Une belle progression et un bel anniversaire à Natur'Varennis

Clap de fin pour Natur'Varennis autour du verre de l'amitié offert dimanche soir par la municipalité de Varennes lès Mâcon, laquelle a renouvelé son soutien à ce festival qui met chaque année en lumière la commune sur le plan culturel.

MÂCON : Journées de la Solidarité à l’espace Carnot-Montrevel

Le collectif mâconnais « Forum de la Solidarité » depuis 1994 organise la semaine de la solidarité. Entre exposition, films, débats, ateliers, repas partagé à la MJC de l’Héritan, il est habitude de tenir les journées solidaires, vente d’objets divers au profit de causes humanitaires.

MÂCON : La 10e édition des enchères du cœur réunit 90 000 € !

Ce dimanche dès 14 heures, des gens se pressent à rejoindre la grande salle du conseil de la mairie jouxtant la salle Carnot-Montrevel...

St-Martin-Belle-Roche - Conférence sur la Saône : une grande dame

Invité par l’association Saint-Martin-Belle-Pierre, Marc Bonnetain, ancien technicien aux Voies Navigables de France a tenu une conférence sur la Saône ce samedi à la salle du Foyer Rural.

MÂCON : A l'espace culturel et de loisirs de Bioux, “Salon du fait main”, seconde édition

L’espace Culturel et de Loisirs de Bioux a organisé samedi toute la journée une deuxième édition du « Salon du fait main ». On y trouvait de la poterie, différents bijoux en origamis, en métal, en tissus, en émail, des bonnets , des écharpes. Ne pas omettre du crochet, des objets de décorations et bien d’autres, de quoi offrir un choix de cadeaux pour Noël.

MÂCON : Le diplôme du BTS est arrivé au lycée Lamartine

Samedi matin, le Lycée Lamartine a convié les anciens élèves titulaires du BTS session 2022 pour une remise de diplômes dans la pure tradition.

MÂCON : Les violences faites aux femmes dénoncées sur la place publique par Femmes solidaires

Constat glaçant, chiffres en hausse, la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes avait lieu hier. Ce matin, profitant du marché du samedi, les Femmes Solidaires de Mâcon ont tenu à informer les passants, femmes certes mais aussi et bien sûr les hommes sur ce fléau qui fait froid dans le dos.

MÂCON : L’heure de la remise des diplômes au lycée Ozanam

Ce samedi matin, les élèves des promotions 2022 se sont vus remettre leur diplôme obtenu en juin dernier.

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : Les gendarmes peuvent désormais prendre une plainte en dehors de la gendarmerie

L'annonce a été faite par Magali Haudegond, commandante auprès de la Direction générale de la gendarmerie nationale, marraine de la conférence événement à Matour, et par le commandant du groupement de gendarmerie de Saône-et-Loire Guillaume Dard. Une bonne chose dans un contexte de forte augmentation des violences intrafamiliales.

AFFAIRE CHEVENET : La FDSEA 71 et les JA 71 dénoncent les pratiques illégales de l'association L214

Les deux organisations agricoles ont déposé une motion lors de la session de la Chambre d'agriculture du 24 novembre. Elles demandent, entre autres, aux législateurs, de « protéger les agriculteurs qui sont les victimes faciles de pseudo "lanceurs d’alerte" ». En voici le contenu intégral

MÂCON - Vendanges de l’humour : Les jeunes talents en compétition

Le concours international des jeunes talents est le véritable cœur historique du Festival, qui fête ses 25 ans cette année.

MÂCON : Salon “Chocolat & Gourmandises” avec le Kiwanis et Mâcon Tendance.

Virginie De Battista, présidente de « Mâcon Tendance » rencontrait ce jour les organisateurs du salon chocolat et gourmandises qui se tiendra au Parc des expos les 3 et 4 décembre : à gauche Christophe Petit, Kiwanis Mâcon, responsable de l'organisation du salon et, à droite, Frédérick Magnien, président du club Kiwanis de Mâcon.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Une soirée détente pour les assistantes maternelles du territoire

Vendredi soir, à l’occasion de la Journée nationale des assistants maternels, MBA a proposé une soirée pour que chacun prenne soin de soi. Au programme : yoga et kinésiologie. Michelle Jugnet, vice-présidente de MBA chargée de la Petite Enfance, a accueilli les personnes inscrites à ce temps fort organisé par le relais Petite Enfance de MBA.

MÂCON - Téléthon 2022 - Les entrepreneur.es ont du coeur : Donnez pour remporter le défi des entreprises !

En 2016, la Ville de Mâcon a lancé « le défi des entreprises ». Le but : inviter les entreprises mâconnaises à s’engager pour aider à trouver des traitements thérapeutiques et des dispositifs d’accompagnement social pour les malades. Cette année, la Ville relève à nouveau le défi, avec vous, entrepreneur.e.s.