lundi 25 septembre 2023

 

Mardi soir se tenait une réunion publique à la salle des fêtes de Viré, étape de démocratie dans l’élaboration du schéma de cohérence territoriale (SCoT), pour la construction collective de l’avenir du territoire. Mais les citoyennes et citoyens manquaient à l'appel.

 

Bienvenue en 2040 ! Le slogan de la réunion résume à lui seul l’objectif de cette séquence de présentation et d’échanges. Le SCoT() en est à la phase du document d'orientations et d'objectifs (DOO), c'est à dire le règlement qui va s'imposer aux documents d'urbanisme des communes. Cette phase d’échange est la dernière phase avant l'arrêt du projet SCoT. Il restera ensuite le temps de l'enquête publique, des réactions des personnes publiques associées et du contrôle de légalité.

Le territoire regroupe 120 communes, 1 communauté d’agglomération, et 3 communautés de communes ; le projet de ce territoire du mâconnais sud bourgogne, de notre bassin de vie, est élaboré et porté par les élus. Ce projet collectif, tente ainsi de répondre aux grandes questions qui structurent notre futur partagé : Quels logements pour demain? Quelle place pour l’activité économique? Quel avenir pour l’agriculture? Comment préserver nos paysages? Comment s’adapter au changement climatique ? Autant de sujets brulants sur lesquels le SCoT doit apporter des réponses à l’échelle locale.

Une trentaine de personnes se sont donc déplacées pour participer à cette réunion de consultation pour donner leur avis, présenter des propositions, et, ainsi, participer activement à l’élaboration du document d’urbanisme qui fixera les règles du jeux pour l’objectif du territoire 2040.

En matière de logements, de services et de déplacements, l’échange fut le plus passionné, la nouvelle vision du territoire prenait vie avec ses interrogations et ses problématiques.

La construction peut être limitée dans certains villages qui ont beaucoup construit, les maisons avec des grands terrains seront de moins en moins nombreuses…

Les objectifs de production de logements (rénovation, construction) sont déclinés par secteurs géographiques ; 2/3 minimum des nouveaux logements devront être produits dans l’emprise existante des villes et village ; les nouvelles constructions devront se faire en consommant moins d’espace : une «densité» des projets à respecter ; les services publics comme les déplacements obéissent à la même logique de création et d’aménagement équilibré.

C’est une armature, un fond de calque qui est proposé avec comme constante et contrainte, la prise en compte du changement climatique, énergétique et environnemental. La préservation des paysages, la réorientation du modèle de production agricole, la préservation des sols, de la biosphère, la désartificialisation des emprises, la qualité de l’eau, le développement des déplacements doux, des transports collectifs… sont autant de guides dans la rédaction du projet soumis au public.

Même démarche pour le développement des activités économiques, pour le commerce ; la grande règle est celle d’un développement équilibré, structuré, et organisé pour s’insérer en douceur dans une nature qu’il convient de sauvegarder à tout prix : il en découle alors. Une multitudes de mantras comme par exemple :

> L’ouverture de zones à urbaniser ne sera pas possible dans une commune avec des capacités d’alimentation en eau potable limitées

> Les projets photovoltaïques ne sont envisageables que sur des terres à faible valeur

> L’accueil des nouveaux commerces doit se faire en priorité dans les centres villes et centres bourgs

> Les zones commerciales peuvent accueillir des «grands» commerces uniquement (plus de 300m2)

 

Au jeu des questions et réponses, et compte tenu d’une forte présence d’élu.e.s de responsables territoriaux de l’urbanisme… les échanges prirent rapidement le ton d’une discussion de spécialistes, d’initiés, qui revenaient surtout sur la difficile mise en œuvre de la sobriété foncière et la complexe adaptation au changement climatique et à la transition énergétique.

Les grandes questions portaient sur le délicat arrêt de l’artificialisation des sols qui devra être divisée par deux, et le maintien de la qualité agronomique des espaces ruraux ainsi que sur la revitalisation commerciale des centres villages. Jeune agriculteur, conseillère de la ville centre, ou encore ancien député et maire, forçaient au constat d’’un SCoT en retard dans sa mise en œuvre et son respect, déséquilibré dans ses visées entre les grands centres et le reste du bassin de vie, et peut-être surtout « un peu timide » au regard des enjeux immenses qui nous attendent.

La réunion en ressortie particulièrement intéressante et répondant au problématiques les plus urgentes.

Il faut préciser que Christine Robin la présidente du PETR, retenue par la visite du Préfet dans sa commune de Charnay, était excusée. Le directeur Benoit Langard, prenait donc les commandes, partageant le travail avec Xavier Bonin, du bureau d’étude URBICAND de Dijon, ingénieur agronome, diplômé de sciences po Paris, originaire du bassin minier. Celui-ci livra une prestation du plus haut niveau comme le méritaient bien les enjeux de l’organisation de notre territoire pour 2040.

 

J.-Y. Beaudot

 

MÂCON : Une retraite bien méritée pour l’adjudant-chef pompier François Garcia

Homme dévoué, d’une grande gentillesse, engagé jusqu’au bout des ongles pendant 43 ans à Mâcon, François Garcia fait valoir son droit à la retraite. Il réunissait de nombreux collègues et leurs familles, ainsi que des amis, vendredi soir à la caserne.

MÂCON : Deux journées essentielles en faveur du droit des femmes à disposer de leur corps

Les 26 septembre et 28 septembre ont été respectivement désignés Journées Mondiales du droit à la contraception et du droit à l’avortement. Ce sont deux journées essentielles, à l’heure où les menaces sur le droit à décider de sa sexualité, sa santé et sa vie ne cessent de s’accentuer.

MÂCON : C'est parti pour les 4èmes Confréries Gourmandes en Folie !

Un week-end festif et gourmand en perspective !

MÂCON : Des terrains de basket 3x3 flambant neufs aux Blanchettes !

Ce samedi matin, le Maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois a inauguré trois terrains de basketball 3x3 flambant neufs dans le quartier sud de la ville, en présence du président de la Fédération française de Basketball.

CHARNAY : Plus de 1 000 nouveaux habitants en 5 ans !

Ce samedi matin, la municipalité de Charnay a accueilli une centaine de nouveaux arrivants.

MÂCON : Toit & Mooc, s’informer sur le logement autrement

Un projet fait par les jeunes et pour les jeunes !

ROMANÈCHE-THORINS - Journées du Patrimoine économique : Château Portier vous attend

Habitué à ouvrir grandes les portes de son exploitation (pour les journées du patrimoine, pour le Tour des crus qui traversera son domaine dimanche, etc.), Denis Chastel-Sauzet s’est proposé pour la première fois aux JPE de Saône-et-Loire.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le congrès Mâcon 2024 en ligne de mire pour les pompiers du département

Ce vendredi, au centre de formation départemental d’Hurigny, s’est déroulée la présentation du stand Saône-et-Loire qui sera dévoilé aux membres de la délégation qui part pour Toulouse, où va se tenir du 4 au 7 octobre, le 129ème congrès des Sapeurs Pompiers de France. L'année prochaine, ce sera Mâcon !

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département est officiellement « Département aidant Alzheimer »

C’est à l’occasion de la Journée Mondiale-maladie Alzheimer que se sont concrétisées et amplifiées les relations de soutien entre le Département de Saône et Loire et l’association départementale France Alzheimer 71 avec la signature d'une charte. 

VARENNES : Le salon photos nature en préparation

Il se tiendra du 24 au 26 novembre prochain.

MÂCON : Plus de 1000 emplois proposés aux 20èmes « Rendez-Vous de l'Emploi »

154 exposants accueillent les visiteurs au Parc des Expositions depuis 8 heures ce matin.

MÂCON : Vers un nouveau Réglement local de publicité

Une délibération portant sur ce sujet a été présentée et votée en Conseil municipal lundi soir.

MÂCON-CHARNAY : Un prochain plan du réseau cyclable pour les usagers ?

C'est en tout cas le souhait de l'association Mâcon Vélo en Ville, présente hier mardi aux 1ères Assises du vélo organisées par le Département. Une volonté appuyée sur un travail déjà accompli de traçage des itinéraires sur papier.

SAÔNE-ET-LOIRE – 1ères Assises du vélo : Vers un référentiel vélo élaboré avec les collectivités et les associations spécialisées

Le Département, à travers son schéma d'aménagement des routes, a décidé de mettre la gomme pour que l'usage du vélo comme moyen de transport se développe aussi sur le secteur rural. L'année dernière, la collectivité départementale votait le plan Tous à vélo, qui a fait parlé de lui notamment par le chèque vélo, permettant à 3 000 foyers de s'équiper. Autre étape du plan : les Assises du vélo.

POLITIQUE - Conseil municipal : « Des budgets somptuaires pour le centre équestre » pointe Catherine Amaro (Mâcon citoyens)

« Les aménagements au centre équestre ne coûteront rien aux contribuables et participent grandement à l’attractivité de la ville » a répondu Jean-Patrick Courtois hier soir en conseil municipal.

CHARNAY-LES-MÂCON : La Ville veut rendre la rue aux enfants

Qu'on se le dise, il n'y a pas que la voiture pour emmener votre enfant à l'école ! L'action est organisée les 19 et 22 septembre dans le cadre de la semaine de la moblilité.

ELECTION MISS BOURGOGNE : Les candidates sont fin prêtes !

La candidate de Fuissé, Jade Floreduz, ou celle de La-Chapelle, Luna Lacharme, vont-elles ramener la couronne de Miss Bourgogne 2023 ? Réponse dimanche 8 octobre à 15 heures salle Marcel Sembat à Chalon-sur-Saône. Elles sont 12 jeunes femmes à convoiter le titre, sous les yeux de Miss France. Vous pouvez participer au vote ! 

SAÔNE-ET-LOIRE : Les maires ruraux combatifs

L’assemblée générale des maires ruraux 71 s’est tenue le 16 Septembre à Martigny-le-Comte dans le Charolais. La Saône-et-Loire est à 90% un territoire rural et bénéficie d’un maillage de plus de 500 communes rurales qui est une richesse et une force pour l’ensemble du département. Beaucoup de communes rurales sont désormais en progression démographique. Cette tendance renforce la raison d’être…

JOURNÉES DU PATRIMOINE ÉCONOMIQUE : Visitez Aproport, le port de commerce multimodal de Mâcon

Des visites sont programmées vendredi, sur inscription. Contacts ici-même.

MÂCON : Déjà 1 an pour les restaurants Au Bureau et Léon !

Ce samedi 16 septembre, le Pub Brasserie Au Bureau et Léon Fish Brasserie de Mâcon ont organisé une journée spéciale afin de souffler leur première bougie dans la zone nord de la ville.

MACON : La Mission Patrimoine a remis un chèque de 500000 € pour la restauration du Vieux Saint-Vincent

Les travaux débuteront au 1er semestre 2024. Une souscription est ouverte pour aider à la restauration de ce site emblématique de Mâcon.