mardi 28 mai 2024

 

Communiqué

Avec plus dun millier de bêtes victimes du loup en 2021 et 2022, la Bourgogne Franche-Comté fait face à une menace réelle et croissante pour l’activité agricole et l’écosystème pastoral. Ces dernières semaines, plusieurs attaques sanglantes ont pu être recensées : à Nitry dans lYonne avec la constatation dune zone de permanence de la présence du loup, à Ecuisses et Curgy en Saône-et-Loire, dans le Doubs et le canton suisse de Vaud. Dans ce territoire frontalier, des attaques ont même été détectées dans les hangars agricoles.

Depuis plusieurs mois, les éleveurs et la Chambre régionale dagriculture alertent les pouvoirs publics, les préfets et le Conseil régional sans réelle réponse coordonnée et concrète face à la recrudescence des attaques. Le groupe Rassemblement National dénonce labsence de réaction du gouvernement mais aussi le décalage idéologique de la majorité régionale de Marie-Guite Dufay, sous l’influence de ses alliés écologistes, incapable de présenter des mesures ou de faire valoir lintérêt des éleveurs, réduisant laction régionale à financer un « médiateur grands prédateurs ».

Face à cette situation, les élus du Rassemblement National réclament un grand débat public à loccasion de la prochaine assemblée plénière du Conseil régional de juin sur la question du loup, sur les conséquences économiques et sociales de ses dévastations, sur les mesures à prendre pour aider les éleveurs bourguignons et francs-comtois à lutter contre ce prédateur.

« Sur la question du loup, il y a visiblement un blocage entre les positions idéologiques de la gauche et des écologistes qui croient au miracle de la cohabitation entre les éleveurs de moutons et les mangeurs de moutons dun côté, et labsence de considération du gouvernement pour les éleveurs de lautre. Pendant que tous les décideurs saccordent pour ne rien décider face au loup, les attaques augmentent partout dans la région : entre 2019 et 2020, la moitié des départements de la région a connu une hausse du nombre de bêtes victimes de plus de 5%, en Saône-et-Loire cest plus de 20%. Il est temps que la majorité régionale de gauche prenne ses responsabilités et vienne rendre compte de la situation devant les élus régionaux. Avec les élus Rassemblement National, nous prenons nos responsabilités en faisant le choix clair de la défense de nos éleveurs, de la protection de leurs troupeaux et par conséquent d’une politique de régulation massive du loup dans nos territoires. » Julien Odoul

 

EUROPÉENNES : Valérie Hayer est passée par Mâcon et Jalogny avant de poursuivre sa route en Saône-et-Loire

Avec trois députés appartenant à la majorité présidentielle sur cinq que compte la Saône-et-Loire, et un député européen du même bord, la visite en Saône-et-Loire de la candidate tête de liste “Besoin d'Europe” était incontournable. C'est fut chose faite ce samedi 25 mai.

EDITO : L'Union Européenne, l'opium des élites au pouvoir et des multinationales

Alors que les élections européennes se profilent à l'horizon, de plus en plus de voix s'élèvent contre la confiscation de la souveraineté nationale par le pouvoir politique. Confiscation qui date, rappelons-le, de 1992, année du traité de Maastricht approuvé par une très courte majorité de Français. Du bout des lèvres en effet, et à l'issue d'un débat qui est entré dans l'histoire pour les…

EUROPÉENNES : Jérémy Decerle en position éligible sur la liste conduite par Valérie Hayer

À lire aussi, le communiqué de soutien des députés Dirx, Marguerite et Rebeyrotte à la liste Besoin d'Europe. Les trois députés de Saône-et-Loire de la majorité présidentielle saluent la présence en bonne place de Jérémy Decerle. 

EUROPÉENNES - Sébastien Chenu (RN) à Mâcon : «Le 9 juin, dresser un cordon sanitaire autour de ceux qui ont ruiné le pays»

Le 9 juin se dérouleront les élections européennes, qui auront évidemment une dimension nationale. Sébastien Chenu, député du Nord, vice-président de l'Assemblée nationale et du RN, n'est pas candidat. Pour autant, en bon militant, il fait campagne pour Jordan Bardella. Il était à la cité des vins hier soir aux côtés d'Aurélien Dutremble, délégué du RN 71, et Valérie Deloge, conseillère régionale…

POLITIQUE : Remous au Conseil régional...

Les élu.e.s RN ont brandi des pancartes en conseil, provoquant une interruption de séance... La présidente annonce dans un communiqué vouloir porter plainte suite à un mot prononcé par un élus RN, «empruntant au vocabulaire Nazi » dénonce-t'elle... ACTUALISÉ : Le droit de réponse de l'élu ayant prononcé le mot «untermenschen», «sous-hommes en Français».

EXPRESSION SYNDICALE : « Le 8 mars, et après ? »

Les revendications de la CGT Mâcon pour véritable égalité femme-homme

ATTEINTE À LA LAÏCITÉ : Le Collectif Laïque National apporte son soutiens aux chefs d'établissements scolaires

L’association "Agir pour la Laïcité et les Valeurs Républicaines", association départementale de promotion de la Laïcité, est membre actif du Collectif Laïque National. Elle tenait hier à Mâcon son assemblée générale. L'occasion de faire passer le message suivant...

POLITIQUE : Un moratoire pour les zones de revitalisation rurale

L’initiative est saluée par les parlementaires de Saône-et-Loire

EXPRESSION POLITIQUE : Des élus locaux n'acceptent pas d'avoir été comparés à Poutine par le maire de Tournus

Ils s'insurgent contre la réaction du maire de Tournus à l'encontre d'un collectif qui a entamé une procédure contre le projet Eclat, parc historique porté par le Département sur la commune.

MÂCON – Conseil municipal : Règlements de comptes sur le budget

Après une longue intervention d'Eve Comtet-Sorabella pour le groupe d'opposition Mâcon Citoyens suite à la présentation du rapport d'orientation budgétaire, le maire Jean-Patrick a répondu par une leçon de gestion, taclant au passage la collectivité régionale...

MÂCON : Les Halles St-Pierre vendues à une société spécialisée qui réalisera les «Halles alimentaires marchandes et gourmandes»

Objet d’une délibération soumise au vote ce lundi soir en conseil municipal, la vente des Halles St-Pierre (situées derrière l’église du même nom) à la société OMC - Promotion a provoqué l’indignation du groupe d'opposition Mâcon Citoyens. Le maire a justifié une vente qui permet « une opération blanche ».

POLITIQUE : Bilan et perspectives pour Mâcon Citoyens à l'heure de la nouvelle année

Le groupe d'opposition au conseil municipal a mis en avant son point de vue sur la politique conduite par la majorité municipale : « La politique de prestige de la Ville à l'épreuve du concret, le quotidien des Mâconnais. »