lundi 8 août 2022

 

Communiqué

La Mission Régionale d’Autorité Environnementale (MRAE) de Bourgogne-Franche-Comté s’est penchée sur le projet d’évolution du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune de Mâcon. Son avis, très sévère, dénonce « des choix d’urbanisation non justifiés ».

Le maire de Mâcon rêve de diriger une agglomération de 40 000 habitants en 2040, (en 2019, le recensement compte 33 908 habitants).
Construire 4000 logements de plus, est-ce réaliste et surtout souhaitable ?

Cela induira un coût environnemental énorme.

On peut aussi rénover mais ce n’est pas dans « l’air du temps » à Mâcon.
On préfère construire des lotissements sur des terres agricoles (Loché et Grand Sud), bio parfois (les anciens terrains des jardins de Cocagne). Ainsi les terres maraîchères autour de Mâcon disparaissent, privant la population d’une alimentation locale.
Bâtir sur des lieux de rencontres (parking Monnier), ou consacrés aux scolaires (Flacé), finit de détruire les deniers espaces verts.

Les lotissements édifiés sur ces lieux comportent de petites maisons entourées de jardins minuscules, loin du centre-ville, du travail et sans transports publics.

Tout cela manque de réflexion, de cohérence, de vision du futur.

Cette conception du développement d’une ville génère une augmentation considérable des pollutions atmosphérique et sonore par la multiplication des véhicules individuels à moteur.
Cela indiffère-t-il le maire et les élus de la majorité ?

Ils ne veulent pas entendre les protestations des citoyens.
Lutter contre l’artificialisation des sols (même en centre-ville, les petites places sont toutes empierrées), combattre les pollutions atmosphérique et phonique (les voitures sont encouragées à circuler en ville)
et développer les énergies renouvelables, (un champ de cellules photovoltaïques est prévu à la Grisière, terrain communal, mais concédé à une entreprise monégasque et rien sur les bâtiments publics), devraient être la priorité de nos représentants.

Monsieur Courtois doit prendre conscience que sa politique n’est plus compatible avec l’évolution du climat et les aspirations des habitants.
Sa gestion est obsolète, elle correspond aux années 1970.
Il garde une confiance aveugle dans une croissance infinie dans un monde pourtant fini.

Mâconnaises, Mâconnais, nous devons nous faire entendre. Prenons connaissance de l’enquête publique et apportons nos remarques, suggestions, notre propre vision d’une ville du XXIème siècle.

Le maire doit entendre les citoyens.
Prenons la parole. Notre cadre de vie dépend de nous.

Le siège de l’enquête publique se situe à l’Hôtel de Ville de Mâcon.
L’enquête se déroulera du 31 mai à 9h au 1er Juillet 2022 à 17h.

REFONDATIONS 71

 

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».